Montpellier : les syndicats accueillent Jean Marc Ayrault.

Aujourd’hui mardi 3 décembre 2013 à partir de 12h, l’intersyndicale – CGT, SUD, Solidaires, FSU, FO, Filpac CGT, SNU – organisait un rassemblement devant le Corum pour protester devant le refus du premier ministre de les recevoir.

ici

 

Aujourd’hui mardi 3 décembre 2013 à partir de 12h, l’intersyndicale – CGT, SUD, Solidaires, FSU, FO, Filpac CGT, SNU – organisait un rassemblement devant le Corum pour protester devant le refus du premier ministre de les recevoir.

 

Jean-Marc Ayrault en visite à Montpellier ce matin dans le cadre des Assises de l’économie maritime et du littoral, avait été sollicité par l’intersyndicale pour exposer la situation régionale et exprimer ses revendications. Refus du ministre et colère des syndicats. ici

 

C’est donc sur le parvis du Corum et devant 300 personnes environ, qu’ils ont pris la parole pour dénoncer un dialogue social en berne et une politique gouvernementale qui ne répond pas aux espérances du peuple ni à ses revendications.

 

iciRetraites, services publics, protection sociale, école et rythmes scolaires, salaires, les sujets qu’ils souhaitaient aborder avec le premier ministre ne manquent pas.

 

iciSanofi, Schneider, Géodis, Midi Libre pour ne citer qu’eux, étaient présents pour réaffirmer qu’ils ne voulaient pas payer la crise du système financier et leur refus de l’austérité. Dans la région comme ailleurs en France, des entreprises licencient alors qu’elles sont rentables et qu’elles font des bénéfices.

Les salaires sont, ici, inférieurs à la moyenne nationale (1312 € en moyenne dans le privé et – 16,3 % dans le public) quand le chômage est, lui, bien au-dessus de cette moyenne. Il atteint presque 15 % dans la région (11 % en moyenne nationale) et a augmenté de 7,3 % en un an ! ici

L’intersyndicale a donc tenu à rappeler à ceux qui nous gouvernent leurs engagements. Et en tout premier lieu, celui de la nécessité du dialogue social que le Parti socialiste réclamait sous la présidence Sarkozy et qu’il ignore aujourd’hui. Elle a prévenu que des actions sont attendues sur le terrain des luttes. Un préavis de grève est déposé à la SNCF la semaine prochaine et elle annonce des actions unitaires dès janvier.

 

ici

 

ici

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page