Montpellier : Marche des fiertés revendicative et réussie

La Marche des Fiertés de Montpellier a eu lieu samedi 15 octobre. Elle avait été reportée à cette date durant l’été à cause de sa proximité avec les attentats de Nice.

tract_lgbti_montpellier_oct16.jpg
 

La décision a été prise par les organisateurs/trices d’en faire une marche plus politique de d’habitude. Ainsi, un seul char était présent en tête de cortège et la manifestation a pris des contours plus revendicatifs qu’à l’ordinaire. Il est aussi à noter la présence à Montpellier, à cette date, de nombre de délégations des Marches du monde entier qui étaient réunies à Montpellier en congrès.

Près de 10.000 personnes ont participé à la marche. Des individu-e-s seul-e-s, en couple ou en groupe de toutes les orientations ont formé une véritable marée humaine qui a déferlé sur le centre-ville de Montpellier. L’absence des traditionnels chars a permis de mieux observer les participants à la manifestation. Et contrairement aux clichés, le public s’est révélé très mélangé. Cette manifestation a certainement été la plus diverse qu’aie connue la ville cette année. Un désaveu pour tous ceux qui voudraient instrumentaliser les personnes LGBT+ à des fins de division.

Outre la présence médiatisée du Premier Secrétaire du PS, qui nous est paru être un simple coup de communication, il était à noter la présence d’un Pink Bloc mené par des militant-e-s de la CGA notamment, ainsi que la présence d’Ensemble! et de la France Insoumise.

En faisant de cette Marche une manifestation plus militante qu’à l’accoutumée, il nous semble que la LGP Montpellier a permis une manifestation plus forte et plus visible des revendications traversant les communautés LGBT+. Mais vu que le format retenu pour l’année prochaine reviendra à un profil plus festif, il sera du ressort des militant.e.s de parvenir à animer un large pôle plus militant.

Partager :
Gauche écosocialiste 34