Montpellier : rassemblement contre la répression syndicale à La Poste



A l’appel de SUD PTT
et de la CGT un rassemblement de soutien à Christelle Gorgoni, factrice à
Capestang, se tenait mercredi 19 décembre devant le Tribunal des Prud’hommes de Montpellier. 
Le militant de la CGT,
Mohamed Yaqoubi, facteur à Lavérune, aujourd’hui licencié, était aussi présent
avec les responsables du syndicat CGT.




A
l’appel de SUD PTT et de la CGT un rassemblement de soutien à Christelle
Gorgoni, factrice à Capestang, se tenait mercredi 19 décembre devant le
Tribunal des Prud’hommes de Montpellier.

Le
militant de la CGT, Mohamed Yaqoubi, facteur à Lavérune, aujourd’hui licencié, était
aussi présent avec les responsables du syndicat CGT. 





A l’appel de SUD PTT et de la CGT un rassemblement de soutien à
Christelle Gorgoni, factrice à Capestang, (voir ici un entretien avec elle) se tenait devant le Tribunal des
Prud’hommes de Montpellier.

La Poste avait condamné Christelle dans un conseil de discipline à 2
mois de mise à pied, c’est à dire deux mois d’exclusion sans salaire. Lors du référé
aux Prud’hommes, La Poste avait été débouté mais uniquement sur la forme,
Christelle avait alors repris aussitôt son travail. Les Prud’hommes jugeaient,
ce mercredi19 décembre, le dossier sur le fond. 

Depuis le début, nous avons participé au soutien de Christelle,
militante SUD à Capestang, alors que La Poste avait pour objectif son
licenciement. Nous étions face à une répression syndicale caricaturale, elle était
accusée de ne pas avoir distribué toutes les publicités non adressées (les pubs
commerciales). Ces publicités avaient été retrouvées dans son véhicule postal
car elle n’avait pu tout distribuer. Pour cela, La Poste voulait la licencier !
La mobilisation importante, tant des habitants et usagers de La Poste, le
soutien syndical et politique, le rapport de forces avait empêché la direction
de la licencier. Il reste maintenant à imposer aucune sanction, c’était l’objet
de la mobilisation du 19 décembre.

Le tribunal des Prud’hommes donnera sa décision le 27 Mars.

Le militant de la CGT Mohamed Yaqoubi était présent avec les
responsables du syndicat CGT. Facteur à Laverune, il est aujourd’hui licencié.
Une nouvelle mobilisation de soutien se tiendra à l’occasion de son passage au
tribunal des Prud’hommes en “conciliation”. La CGT et SUD appelent à
se rassembler le 23 janvier à 8h30.

Dans leurs interventions, les responsables SUD et CGT ont exigé
l’amnistie pour les militant-es syndicaux et regretté le refus actuel du
gouvernement d’annuler toutes les sanctions concernant les militants. Ils ont dénoncé
la volonté de La Poste de se débarrasser des militants obstacles à sa volonté
de rentabilisation à outrance. Solidaires est intervenu dans le même sens.

Côté politique des militant-es de la Gauche Anticapitaliste et du Parti
de Gauche étaient présents dont les responsables Marie Héléne Puiguerolles (PG)
et Francis Viguié (GA).

Nous serons encore au côté des militant-es syndicaux lors des
prochaines mobilisations pour exiger :” aucune sanction contre Christelle et la réintégration de Momo

GA34-rasscontrepposte1.jpg

GA34-rasscontrepposte2.jpgGA34-rasscontrepposte3.jpg GA34-rasscontrepposte4.jpg GA34-rasscontrepposte5.jpg

 

 

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page