Montpellier. Rassemblement contre le commerce des armes avec Israël

La France, envisage d’acheter un drone de reconnaissance à une societé israélienne, principal acteur privé du complexe militaro-industriel israélien,  pour un montant de plus de 100 millions d’euros.  Déjà en 2010 les exportations israéliennes en matière d’armement atteignaient environ 7,2 milliards $ et comptaient entre 10% et 15% des exportations. BDS qui agit pour le boycott des exportations israëliennes tant que le peuple palestinien reste  privé de ses droits avait appellé à un rassemblement, place de la Comédie  dans le cadre d’une journée nationale d’action. Compte rendu par BDS ci-dessous. 

 

 

 

Compte rendu par BDS 34  

Lire ci dessous ou ici sur le site de BDS 34

 

Montpellier : Embargo militaire contre Israël sur la « Comédie » .

Publié le 

Samedi 24 Mars Journée Nationale d’action de la Campagne BDS France pour l’Embargo militaire contre Israël. Une douzaine de comités locaux BDS France ont participé à l’action.

A Montpellier, malgré le nouveau refus de la Mairie d’accorder l’autorisation de tenir un stand et malgré les intimidations par mail de la préfecture le Comité BDS France 34, sous haute surveillance policière, a mené une action courageuse, déterminée et sans aucun incident qui a reçu un excellent accueil des montpelliérains et montpelliéraines.

cid_d868eb83-44ba-4901-ad68-0d8ad3cab85c

Le maire M. Saurel a successivement refusé 4 autorisations de stand « solidarité avec la Palestine » à deux associations membres de la Campagne BDS France : CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien) et le MAN (Mouvement pour une alternative non violente).

Alors que d’autres associations installent leurs tables sous le nez de la police, à l’endroit même où nous sommes, celle-ci ne dit rien (tant mieux!) alors que des fourgons de police arrivent sur la place de la Comédie dès notre arrivée et ne nous lâchent pas d’une semelle au cas où … on installerait une table.

Face au refus de la Mairie nous déclarons un rassemblement en préfecture et au lieu de l’accusé de réception nous recevons un mail de menace dont voici un court extrait du dernier :

(…) Je tiens à vous rappeler que vous ne disposez pas d’autorisation de la 
mairie d’occupation du domaine public communal sur la place de la Comédie.
Dans ces conditions, conformément a notre dernier entretien, votre 
rassemblement ne devra pas délivrer de messages susceptibles de troubler 
l’ordre public et ne devra pas être accompagné de l’installation de 
tables et/ou de stands. (…)

Trois militants du comité BDSF34 ont été convoqués par le parquet, à la demande de la préfecture, pour une audition au commissariat en raison de l’appel au boycott mentionné sur le T-shirt de la Campagne BDS France lors d’une action du 25 juin dernier.

Nous le redisons ici, une décision de la Cour de cassation n’est pas une loi et ne peut donc être appliquée comme une loi.

C’est pourquoi les militants BDSF34 portaient leur T-Shirt ce samedi 24 lors de la journée nationale d’action pour l’embargo militaire contre israël.

Il y a visiblement une tentative des préfectures pour interdire l’expression des comités BDS. Ainsi la préfecture de Région à Toulouse a interdit le rassemblement (qui s’est tenu quand même) de soutien à nos camarades qui passaient en procès le 22 septembre, poursuivis par les officines sionistes.

Pour faire face à l’interdiction de stand, le comité BDSF34 a inauguré les « stand mobiles BDSF34 » !

Nous avons ainsi recueilli 183 signatures de la pétition « Embargo militaire contre Israël » et pris de nombreux contacts…

cid_690d01ff-f6a9-4f18-8c85-4545ece46fb1Les stands mobiles BDSF34

cid_1d7e3d15-43af-42a3-89f4-c2479e5f06cfQuand au T-shirt …

cid_446fae84-7e03-44ff-b76e-d9172aabbff4

L’action a duré 2h, 700 tracts ont été distribués et une dizaine de T-shirts vendus. Une fois de plus les montpelliérains-nes se sont montrés solidaires du peuple Palestinien.

Et à 18h30 une dizaine de militants-tes BDSF34,  avec T-shirts, ont rejoint le rassemblement (de stands) d’Alternatiba sur l’Esplanade, dans le cadre de la « Journée de la Transition Citoyenne » et partagé le repas « The Meal », un repas pour la planète, avec une centaine d’autres participants.

Vidéo qui retrace les moments forts de l’action pour l’embargo militaire contre Israël.

https://youtu.be/VrhHT8B1JLs

Comité BDS France 34

 

 

 

SAMEDI 24 SEPTEMBRE DE 16H À  18H PLACE DE LA COMÉDIE

« STOP COMMERCE DES ARMES AVEC ISRAËL ! »  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

24 septembre 2016 Journée nationale d’action de la Campagne BDS France 

Non à l’achat de drones israéliens par la France : Embargo militaire contre Israël ! 

 

La France, envisage d’acheter le drone de reconnaissance « Skylark 1LE » à la societé israélienne ELBIT systems pour un montant de plus de 100 millions d’euros.* Aux côtés des entreprises étatiques d’armement, ELBIT systems est le principal acteur privé du complexe militaro-industriel israélien. Il est sur le créneau des équipements et systèmes spécialisés dans les technologies de la « sécurité » –  équipement de surveillance du Mur, des check-points, des prisons, des villes etc – et des drones, de combat ou de surveillance.

Il faut savoir que le budget militaire israélien est le plus élevé au monde après l’Arabie Saoudite : 13 milliards de $ en 2011, soit 6,8% du PIB. Déjà en 2010 les exportations israéliennes en matière d’armement atteignaient environ 7,2 milliards $ et comptaient entre 10% et 15% des exportations.

En 2015 les pays européens ont plus que doublé leurs achats d’armements et de technologies militaires israéliens par rapport à 2014 : 1,6 milliard de dollars (contre 724 millions $ l’année précédente).

C’est dire combien commercer avec Israël, en particulier dans le domaine de l’armement, constitue un soutien financier – et politique – direct au complexe militaro-industriel dont les principales productions sont les outils de la politique meurtrière israélienne contre le peuple palestinien (occupation, colonisation, nettoyage ethnique, apartheid, offensives militaires dans la Bande de Gaza, emprisonnements etc.)

En 2014, Israël a assassiné plus de 2250 palestiniens à Gaza, dont plus de 550 enfants selon l’UNICEF…

C’est ce qui a conduit le Comité National du BDS palestinien à lancer dès 2011 un appel à l’embargo contre Israël : « « Un embargo militaire total est crucial et vital pour avancer vers la fin de l’illégal et criminel usage de la force par Israël contre le peuple palestinien et les peuples de la région. Cette campagne est efficace, tout en étant un moyen non-violent pour forcer Israël à se soumettre à ses obligations relevant du droit international. »**

Dans le contexte international des attentats, conséquence des guerres des grandes puissances en Afrique et au Moyen Orient, la question « sécuritaire » occupe le devant de la scène. Certains, à la suite de Netanyahu, voudraient nous faire croire qu’en France, voire en Europe,  nous sommes comme Israël, confrontés au même terrorisme, confondant ainsi résistance palestinienne et terrorisme de DAESH.

Si la tentative d’amalgame a une visée politique sa motivation est également économique. L’expertise israélienne en matière d’armement n’est pas issue de la guerre conventionnelle mais de la guerre asymétrique contre une population civile occupée.  Il s’agit de technologies et de tactiques de surveillance asymétrique visant le contrôle des populations et des personnes. Dans ce domaine, la hausse spectaculaire des principaux marchés avec l’UE porte sur la modernisation d’aéronefs, des munitions et des drones tel le drone de reconnaissance « Skylark 1LE » d’ELBIT Systems, « testé en conditions réelles » dans le ciel de Gaza et de Cisjordanie.

C’est pourquoi nous demandons au gouvernement français et au ministre de la défense Jean Yves Le Drian de ne pas nous rendre complices de ces graves violations du droit international et donc de ne pas acheter les drones israéliens d’Elbit Systems.

HALTE A LA POLITIQUE CRIMINELLE D’ISRAEL !

SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN !

La Campagne BDS France 20 septembre 2016 –  www.bdsfrance.org

— 

Ensemble ! 34 membre du Front de Gauche

Mouvement pour une alternative de gauche, écologique et solidaire
Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page