Montpellier, succès de la rencontre des signataires de ” Ensemble !”.



Dans
l’Hérault, Le 3° pilier du Front de Gauche consolide ses fondations.
La rencontre du samedi 
17 décembre des signataires de l’appel à créer ” Ensemble, mouvement pour une alternative à gauche, écologiste et
solidaire”
a été un succès qualitatif et quantitatif après une semaine
pourtant difficile pour le FDG sur Montpellier.  Le nombre de signataires de l’appel dans l’Héraut (plus de
240), montre la place que peut prendre Ensemble ! dans la construction du
FDG. 




Montpellier, succès de la rencontre des
signataires de ” Ensemble !”.

ensFDGbis.jpg

 Le
3° pilier du front de gauche, aux cotés du PG et du PCF, consolide ses
fondations.
Samedi  17 décembre en fin d’après-midi  55 signataires de
l’appel à créer ” Ensemble,
mouvement pour une alternative à gauche, écologiste et solidaire”
se
sont réunis dans leur local de Montpellier  pour une première rencontre conviviale.

Vu l’horaire, après une semaine difficile pour le FDG sur
Montpellier mais aussi à l’échelle nationale, le nombre de présent-e-s, comme
le nombre de signataires de l’appel dans l’Héraut (plus de 240), montrent la
place que peut prendre Ensemble dans la construction du FDG. Le processus parait d’autant plus solide que la période n’est guère enthousiasmante pour qui veut s’engager et que le mouvement ne se construit pas autour d’un porte parole médiatique. 

 Le point le plus
positif est l’accord général, à quelques petites nuances prêt, entre les participant-e-s,
sur les objectifs d’Ensemble. Accord qui a pu se vérifier dans les travaux
pratiques lors des tensions liées à la conférence de presse en solo du PG sur
les municipales (voir ici).

Dans son introduction David Hermet a rappelé les objectifs du nouveau
mouvement, objectifs qui se retrouvent dans le nom choisi :

       Ensemble car il s’agit de rassembler des composantes du FDG aux histoires
diverses ainsi que des militant-e-s qui n’appartiennent à aucune de ces
composantes, car l’objectif est d’agir pour un FDG uni, capable de s’élargir
encore et d’être autre chose qu’un cartel de partis, car enfin, il faut aussi
fédérer dans un mouvement plus large, forces politiques, associatives,  syndicales…

       Mouvement car Ensemble ! est une construction politique originale, non
figée, laissant le maximum de place à l’initiative des collectifs locaux et
centralisant seulement ce qui a besoin de l’être, prenant, à cette étape du
processus, ses décisions sur la base du consensus ou, à défaut, de majorités larges
(2/3).

       Alternative de gauche car au delà de l’opposition indispensable à un gouvernement qui
poursuit la politique de Sarkozy, il s’agit de défendre en positif des mesures
d’urgence face aux crises, mais aussi de construire un projet politique capable
de susciter l’espérance, d’engager une démarche pour le changement social,
combinant luttes sociales et écologiques, présence sur le terrain électoral,
alternatives concrètes…

       Ecologiste car aucune société meilleure ne peut être envisagée sans rupture
avec le productivisme. Le bilan du XX° siècle montre que les sociétés où
l’économie était dans les mains de l’état, ont mis en danger la
« nature », l’environnement, 
autant sinon plus que le capitalisme. Il ne s’agit pas de mettre un peu
de vert sur un drapeau rouge mais bien de mettre l’écologie au cœur du projet,
comme cela est indiqué dans la notion d’éco-socialisme.

       Solidaire car il est nécessaire d’œuvrer pour l’égalité, la justice sociale,
de défendre notre camp social contre le capital, mais aussi de lutter contre
toutes les discriminations, selon le genre, l’orientation sexuelle, l’origine
ou la religion.

Lors du débat, les
difficultés et les tensions au sein du FDG ont été abordées. Le choix du PCF de
s’allier au PS dans plusieurs grandes villes, dont Paris, a brouillé l’image du
FDG et suscite des inquiétudes. Cependant, si le PG a raison de critiquer ce
choix, la manière de l’exprimer contribue à aggraver les tensions. La création
d’Ensemble, l’effort fait pour rassembler en son sein, la volonté d’Ensemble
d’œuvrer pour dépasser le cartel d’organisations, trop souvent en concurrence,
ont été salués.  

           
La discussion a donc porté sur la  place “d’Ensemble ” : comment concilier la
priorité donnée au développement et à l’ancrage du FDG et l’affirmation en son
sein d’un courant qui sur plusieurs points se distingue de ses partenaires PG et PCF 
(culture et pratiques politiques, liens aux mouvements sociaux, projet de société, moyens pour la rupture avec le capitalisme et le productivisme…) ?

L’idée
est donc que l’on agisse en priorité au sein du FDG en y faisant des
propositions et en œuvrant chaque fois que possible pour la création de comités
de bases du FDG. Mais, nous agirons et nous nous exprimerons aussi en tant
qu’Ensemble chaque fois que nécessaire et lorsque cela n’est pas possible en
tant que FDG (par exemple sur la question du nucléaire). Enfin, structurer et
construire Ensemble ! comme un cadre ouvert, unitaire, démocratique, est
apparu nécessaire, car pour l’instant, PG et PCF  privilégient leur propre développement sur celui du
FDG. 

Ce
nouveau courant unifié s’organise dans l’Hérault autour de comités
géographiques  et attache une particulière importance au fonctionnement
démocratique.

Autour
d’un apéro partagé, les discussions se sont poursuivies et rendez vous est
donné à la rentrée pour les réunions de comités.  

On
peut toujours continuer à signer l’appel ici
 (242 signatures dans le 34 le 18
décembre)  

SIGNER.jpg    adh.jpg

Lire ici les textes adoptés lors des assises de fondation d’Ensemble ! (MAGES)

Partager :
Gauche écosocialiste 34