Accident nucléaire à Marcoule : mobilisation !

Un four explose sur le site nucléaire de Marcoule : 1 mort, 1 blessé grièvement (Midi Libre)

Communiqué du NPA

Marcoule, Fukushima-sur-Rhône ? (CQFD)

Accident
nucléaire à Marcoule : mobilisation !
Suite à l’accident survenu ce jour sur le site nucléaire de
Marcoule, le réseau Sortir du Nucléaire 34 appelle à un
rassemblement le plus large possible :
Mardi 13
septembre
à 18h30, Place de
la Comédie à Montpellier

Nous exigeons transparence et information sur les conséquences de
cet accident et l’engagement de la France dans un débat
démocratique.
Plus que jamais, une décision immédiate de sortie du nucléaire
s’impose.

http://www.sortirdunucleaire.org/

Le NPA s’associe à ce rassemblement

17 h 30 : dernières infos


Un four explose sur le site nucléaire de Marcoule : 1 mort, 1 blessé grièvement (Mid Libre)

Extrait : Un four a explosé ce matin, aux alentours de 11 h 45 dans l’usine de
retraitement de déchets nucléaires Centraco (Centre nucléaire de
traitement et de conditionnement) filiale de la société Socodei et
d’EDF, basée à Marcoule, entre Chusclan et Codolet, dans le Gard.

A lire aussi

Plus de détails sur Blog{Sciences²}: Explosion dans un centre de traitement de déchets radioactifs (Codolet, Gard)

Dernière mise à jour de ce blog (17 h 30) :

L’accident survenu dans l’installation nucléaire Centraco est terminé

L’accident survenu ce matin dans l’installation nucléaire Centraco située près du site de Marcoule (Gard) est terminé.

L’explosion d’un
four servant à fondre les déchets radioactifs métalliques a causé un
incendie qui a été maitrisé à 13 h. Le bâtiment concerné n’a pas été
endommagé. Les blessés ne sont pas contaminés et les mesures réalisées à
l’extérieur du bâtiment par l’exploitant et les services publics de
pompiers spécialisés n’ont révélé aucune contamination.

Il y a un mort et 4 blessés dont un gravement (brûlures).

Cet accident ne comporte pas d’enjeu radiologique ni d’action de protection des populations.

L’ASN suspend son organisation de crise ;
elle reste en contact avec la préfecture du Gard et l’exploitant
Socodei. L’ASN réalisera des inspections, en lien avec l’Inspection du
travail, pour analyser les causes de l’accident.”

……………………………………

Communiqué du NPA

Accident nucléaire à Marcoule : la sortie du
nucléaire, seule solution face aux risques de catastrophe

Six mois après la catastrophe de Fukushima,
l’explosion d’un four sur le site de retraitement de déchets
nucléaires de Marcoule montre à quel point le nucléaire ne peut
pas être sûr. Le bilan provisoire humain de l’explosion et de
l’incendie sur le site de Centraco, filiale d’EDF, rappelle
également combien le nucléaire est une industrie de mort. Après
Fukushima, les discours des autorités françaises se voulaient des
plus rassurantes, la France étant à l’abri d’éventuels accidents.
Ce qui vient de se passer prouve le contraire. Les premières
victimes en sont les salarié-e-s du site, avec un mort et quatre
blessés, auxquels nos pensées et notre soutien vont en premier
lieu. De plus, les risques de fuites de
particules nucléaires sont probables, et les populations ne sont
pas protégées par le périmètre de sécurité mis en place.

Nous exigeons la transparence et l’information sur les
conditions de cet accident et nous appelons à la solidarité avec
les salariés du site. Face à l’aveuglement politique et
industriel qui a conduit au développement massif du nucléaire en
France, il faut désormais une rupture radicale avec les politiques
énergétiques actuelles qui
permettent d’envisager une sortie rapide du nucléaire.
Le NPA propose d’ailleurs au débat public un plan de sortie du
nucléaire en 10 ans. La mobilisation des
salarié-e-s et des citoyen-ne-s est nécessaire pour opérer de
telles ruptures, et les manifestations antinucléaires du 15
octobre constituent une première échéance en ce sens.

Communiqué du NPA. Accident nucléaire de Marcoule : la sortie du nucléaire, seule solution face aux risques de catastrophe.

……………………………………..

Marcoule, Fukushima-sur-Rhône ? (CQFD)

Extrait : Industriels et responsables politiques nationaux comme locaux sont
unanimes : Fukushima est une affaire intérieure strictement japonaise.
Pourtant, la vallée rhodanienne, qui abrite de très nombreux centres
nucléaires, est exposée à un aléa sismique loin d’être négligeable. Mais
tout ce beau monde de nous rassurer aussitôt : l’intensité de nos
tremblements de terre aura le bon goût de rester modérée, et les plans
destinés à protéger la population sont aussi imparables que ceux du
général Gamelin face aux panzers d’Adolf en 1940. CQFD a enfilé
son tablier de plomb pour recenser les informations disponibles sur le
sujet, et le résultat est aussi rassurant qu’une fuite radioactive au
Pays du Soleil Levant…

………………………..
Un article de mars dernier de la Coordination antinucléaire Sud-Est : Arrêtons le massacre ! Rassemblement samedi 26 mars 2011 à 14h devant le site nucléaire de
Marcoule


Montpellier. Manif antinucléaire, compte rendu et reportage photo (juin 2011)

Fukushima, six mois après : un technicien de la centrale raconte (NouvelObs)

12_09_11_Antinucleaire.png

Illustration : arton29025‑aea9b.png

12_09_11_Carte_Marcoule.gif

Illustration : marcoule.gif

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page