Oxylane où en -est-on ?

Sur
la commune de Saint Clément de rivière, en bordure de la route de Ganges, Décathlon veut installer  un lotissement commercial multi activités :
Oxylane. 23 hectares d’es
paces naturels, de terres encore cultivées vont
disparaitre.  Un collectif composé d’une
dizaine d’associations de défense de l’environnement vient de se constituer
suite au feu vert donné par le commissaire enquêteur : le collectif Oxygène qui
appelle à une réunion publique le mardi 16 décembre à 19 heures à Montferrier
salle du Devezou.   (sortie de Montferrier le long de la route de saint-clément, 500m après le rond point du fescau,).Voir le tract d’appel. Où en est-on concernant ce projet et
la mobilisation en cours ?


 la commune de Saint Clément de rivière, en bordure de la route de Ganges, Décathlon veut installer  un lotissement commercial multi activités : Oxylane. 23 hectares d’espaces naturels, de terres encore cultivées vont disparaitre.  Un collectif composé d’une dizaine d’associations de défense de l’environnement vient de se constituer suite au feu vert donné par le commissaire enquêteur : le collectif Oxygène qui appelle à une réunion publique le mardi 16 décembre à 19 heures à Montferrier salle du Devezou.   (sortie de Montferrier le long de la route de saint-clément, 500m après le rond point du fescau,).Voir le tract 


La
constitution du “collectif Oxygène” :  Le Collectif est constitué pour l’instant de 9
associations ACNAT / Action Nature et Territoire en Languedoc Roussillon, Assopic,
 

Castelnau
Environnement, Eau secours GPSL, La Cape Clapiers, Prades Le Lez Environnement,
Saint Jean (de Vedas) Environnement, SOS Lez Environnement , Vivons
Montferrier.

OXYGENE
a comme objectif l’ abandon du projet d’implantation d’un complexe commercial
« Oxylane » prévu sur le territoire de la commune de
Saint-Clément-de-Rivière, au lieu-dit « Les Fontanelles ». Cette
action s’inscrit dans une démarche visant à maintenir cet espace en terre
naturelle et agricole.


tract_oxylane.pdf



Démarches
 à caractère administratif et juridique :plan.jpg


La Commission départementale d’aménagement commercial ( CDAC) a voté pour le
projet par 5 voix sur 8. Une voix contre Michel Guibal (CG), deux abstentions  Mme Roussel-Galiana, (mairie de Montpellier) et
Mme Lucile Medina-Nicolas (aménagement du territoire). Ont voté
“pour” : le maire de St-Clément Mr Cayzac et son adjoint Christophe
Jay, Mme Irène Tolleret (maire de Fontanes)  (GPSL) Jacky Bessières (consommation) et Bruno
Franc (développement durable ( !)

Il
est plutôt rare que la CDAC ne vote pas unanimement.

Un
recours est possible auprès de la commission nationale, la CNAC. Un dossier est
en préparation.


Le permis d’aménager : il va être voté favorablement au prochain Conseil
Municipal de Saint Clément. il est envisagé d’y aller  pour remettre la pétition (plus de 1000
signatures) . Un recours au TA contre ce permis d’aménager  est possible.

 

 

Sensibiliser
l’opinion :

Le projet et ses enjeux doivent faire l’objet d’une information plus large  pour  toucher un maximum de personnes et prévoir au
moment opportun des actions de terrain significatives susceptibles d’alerter
les médias.

Il
faut donc : signer massivement la pétition en ligne  : faites
le ici

 

REUNION
PUBLIQUE  mardi  16 décembre à MONTFERRIER  19 hsalle du Devezou    (sortie de Montferrier le long de la route de saint-clément, 500m après le rond point du fescau,).

Voir
tract joint d’appel.

 

ACTIONS
ENVISAGEES : il faut désormais organiser des mobilisations pour  créer les conditions d’un retour en terre
agricole et proposer des projets alternatifs.

La
réunion du 16 décembre en débattra, par exemple, rassemblements sur le terrain
avec pique-nique festif / chaine humaine le long du terrain / sortie photos sur
le terrain avec observation de la faune/ 
rassemblement devant la  Mairie de
Saint Clément / banderole suspendue sur le pont au dessus de la Rte de Ganges….
un_espace_naturel_et_boise.jpg

 

Il
faut également se préparer  à
l’éventualité d’un défrichement  de 6000m2 (cf. autorisation donnée en
amont du projet par le Préfet agissant sur demande de Décathlon)  Il s’agit d’un espace boisé particulièrement
important au plan faune et flore.  A la
moindre alerte, être sur les lieux.

 

JC
 Carcenac militant de Prades Le lez
Environnement


voir aussi sur ce sujet

Le village Oxylane- Décathlon à Saint-Clément-de-Rivière autorisé ! Un projet à combattre

Partager :
Gauche écosocialiste 34