Poste, 8 décembre. 20 % de grévistes dans l’Hérault

Dans le cadre d’un appel national à la grève contre la liquidation du service public de la Poste, 20 % des postiers de l’Hérault ont fait grève. Un rassemblement s’est tenu à Montpellier-Rondelet. 

 

DANS L’HERAULT A LA POSTE ,  20% DE GREVISTES DANS UNE ENTREPRISE EN PLEINE LIQUITATION DU SERVICE PUBLIC

P1070773.jpg
 

A l’appel de la CGT, de SUD et de l’UNSA se tenait une grève nationale ce 8 décembre.

A Montpellier, un rassemblement de postiers se tenait devant l’entrée de Rondelet. Ce rassemblement où étaient principalement présents les militant-es de SUD PTT a pu s’exprimer devant les médias comme France 3, Midi Libre et La Marseillaise

6 ans après la privatisation de La Poste , les derniers coups de boutoir pour transformer un service public postal au service des usagers frappent sous

P1070774.jpg
 

nos yeux .

Financiarisation de tous les services gratuits, augmentations de tous les tarifs postaux, baisse de la qualité de service , fermetures des bureaux etc…

Dans les services postaux comme ailleurs c’est la suppression de personnels qui finance les profits.

La situation des effectifs est maintenant dramatique et catastrophique. : chaque heure qui passe, ce sont 4 emplois qui sont supprimés. Trois chiffres expriment plus que tout discours ce que vit le personnel au quotidien : 7000 emplois sont supprimés chaque année, la Poste a utilisé l’équivalent de

 
P1070776.jpg
 

4700 intérimaires et a recruté 15000 contrats à durée déterminée en 2015 !

Cette hémorragie des effectifs combinée à des restructurations incessantes crée un état de déstabilisation permanente, d’incertitude sur l’avenir de son propre service, d’angoisse sur l’avenir son métier. Il génère un taux d’absentéisme de plus en plus élevé et conduit à des gestes et actes dramatiques.

Voila une première gréve qui en annonce d’autre .

Ensemble ! ne cessera de leur apporter tout son soutien

 

P1070775.jpgJean François et  Francis,   postier et postier retraîté. Le 8 décembre 2016

 

 

 

 

Communiqué de Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire.

Solidarité avec les postiers en grève.

8 décembre, jour de grève nationale pour les postiers à l’appel de trois organisa- tions syndicales qui veulent la suspension de la négociation de dupes que la di- rection a entamé.

Depuis plusieurs années, des grèves de longue durée contre les suppressions de postes, contre la précarité permanente, les réorganisation impitoyables du service ont eu lieu dans plusieurs départements. Dernièrement, dans le nord, une factrice en CDD s’était vu intimer l’ordre de venir travailler bien que victime d’un malaise précurseur d’un AVC.

La Poste, service public mais aussi société anonyme, fait des bénéfices – 550 millions en 2015 – et perçoit le CICE, 1 milliard sur trois ans.

C’est aussi une entreprise qui supprime des dizaines de milliers de postes depuis de nombreuses années – 7000 en moins ces deux dernières années –, et qui prévoit de continuer dans cette direction.

Se voulant le premier opérateur du service à la personne, la Poste réorganise, restructure à un rythme intenable pour les salariéEs.

Le résultat c’est de nouveau services à assurer, une charge de travail qui ne cesse de croitre, une souffrance au travail en constante augmentation, des sui- cides qui malheureusement se développent, le recours massif aux intérimaires ou sociétés extérieures.

« Ensemble! » est totalement solidaire des postiers en grève et de leurs exi- gences.Nous voulons que la Poste reste un service public, que cesse les fermetures de bureaux de poste qui sont actuellement transformés en points poste.

Nous voulons que la Poste cesse de supprimer des emplois, recrute pour répartir la charge de travail.

Assez de souffrance au travail, de burn out. Ce sont des dizaines de milliers d’emplois qu’il faut créer.

Dans les villages, les zones rurales, les quartiers, nous avons besoin de la Poste, de services publics

Le 8 décembre 2016.

Partager :
Gauche écosocialiste 34