Quel urbanisme pour Montpellier ?

En 2012, la municipalité de Montpellier a demandé à 2 urbanistes italiens Paola Vigano et Bernardo Secchi de penser la ville à l’horizon 2040. Ils ont rendu dernièrement leur verdict. Et il est sévère pour les choix opérés jusqu’à présent. Leurs critiques recoupent largement celles, que tout au long de cette mandature, Francis Viguié et Anne Rose Le Van (élus GA/Fase), n’ont cessé d’émettre contre une urbanisation galopante.

iciEn 2012, la municipalité de Montpellier a demandé à 2 urbanistes italiens Paola Vigano et Bernardo Secchi de penser la ville à l’horizon 2040. Ils ont rendu dernièrement leur verdict. Et il est sévère pour les choix opérés jusqu’à présent. Leurs critiques recoupent largement celles, que tout au long de cette mandature, Francis Viguié et Anne Rose Le Van (élus GA/Fase), n’ont cessé d’émettre contre une urbanisation galopante.

Sur la base des souhaits émis par les habitants, leurs conclusions remettent l’humain au centre de la ville : plus de verdure, relier les quartiers entre eux et améliorer le bâti actuel.

C’est le visage de la région qui se dessine selon les choix urbanistiques qui seront validés prochainement dans le plan local d’urbanisme (PLU) de Montpellier. Ce PLU ouvrira-t-il à l’urbanisation ce qui reste de la ceinture verte bien malmenée ? En tous cas les suggestions des 2 urbanistes sont à prendre en compte.

Une autre réflexion très intéressante est ouverte par un atelier populaire et citoyen ” Montpellier 4020″ dont la prochaine réunion aura lieu le 8 novembre de 19h30 à 22h (brasserie Lafontaine, place François Mansart, Celleneuve). Voir leur site : http://montpellier4020.wordpress.com/

(Lire « Le visage de la ville de demain » – 20 minutes du 5 novembre 13)

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page