Quelle politique sociale dans l’agglo de Montpellier ?

Les loyers vont-ils encore
augmenter à Montpellier ?

Les baisses du prix du tram
ne sont elles qu’un leurre ?

Pourquoi René Revol n’a-t-il
pas voté contre les subventions à Ryanair ?

Quelques éléments de réponse
 


1 Les loyers

 

Les loyers sont
particulièrement élevés puisque Montpellier est  classé en 3° position après Paris et Lille.
Un quart
des Français consacre plus de 40 % de leurs revenus à se loger. Dans une
région pauvre comme la notre ( plus de  25%
des habitants de Montpellier sont en dessous du seuil de pauvreté) ,
l’encadrement des loyers est une nécessité. Cet encadrement   se
limite dans la loi Duflot….  à limiter les
hausses.  Or un décret
 paru le 1er août, place Montpellier et un
certain nombre de communes de sa région en zone A, ce qui permet de relever le
plafond des loyers pour les investisseurs.  (Midi Libre, 26/08) .

Il est donc  incompréhensible que Saurel Maire de Montpellier et Président de
l’agglo ne demande pas comme Lille et Grenoble l’encadrement des loyers. C’est
le moins qu’il  puisse faire.

 

2 Le prix du billet tram :

Cela  semble une
bonne nouvelle et Philippe Saurel se plaît à communiquer sur le respect d’un “engagement
de campagne” :  le ticket de tram dix
voyages passe à 10 €. Donc 1€ le voyage.

Mais l’arbre peut cacher la forêt : le ticket à
l’unité augmente de 1,40 € à 1,50 € et, surtout, le ticket aller-retour est
supprimé, ce qui le fait passer à 3 €… !

 L’abonnement
annuel pour les jeunes de moins de 26 ans qui diminue de 5 % à 196€. Mais là
également, cette baisse est contrebalancée 
par l’augmentation de l’abonnement  (plus de 4 %) des seniors à 300 €. Augmente également l’abonnement pour
les travailleurs (déplacement entreprise pris en charge pour moitié par
l’employeur) qui passe à 405 € (+ 4,17 %) et la plupart des forfaits,
familles, 31 jours… gonflent de 3,5 % à 5,3 %.

Donc au final, le tram reste trop cher. Depuis
longtemps nous dénoncions la cherté du billet de tram et si 2 baisses  sont  appréciables,  il est anormal de les contrebalancer par des
hausses plus importantes qui touchent 
notamment les personnes âgées et les travailleurs.

Nous pensons que les transports publics urbains pour
des raisons écologiques et sociales  devraient être gratuits. A discuter
sérieusement.

 

3 Transports toujours : faut-il subventionner Ryanair
?

C’est passé presque inaperçu  : Le 31 juillet, l’agglomération a voté le
versement  550 000 € de subventions à “l’Association pour la promotion des
flux touristiques”.
En réalité il s’agit d’aides indirectes aux
compagnies aériennes à bas coût.  Cette
subvention s’ajoute à celle  de la Région
(550 000 €), du Département (150 000 €).

Il faut savoir que la commission européenne a ordonné
le 23 juillet à la compagnie aérienne low cost Ryanair, de rembourser
9,6 M€ d’aides publiques dont 6,4 millions pour l’aéroport de Nîmes.

Avec le subterfuge de l’aide ” aux flux touristiques” l’agglo
contourne l’interdit qui ” fausse la concurrence”. C’est un scandale.

Or seuls Hervé
Martin
(PCF) et le FN ont voté contre. René Revol, maire de Grabels, ( PG) n’a pas voté contre, alors que
le Parti de Gauche dénonce publiquement les aides à Ryanair. Rappelons que  les élus d’ Ensemble ! ( Francis Viguié, Anne
Rose Le van) du PCF et d’EELV ont toujours voté contre les subventions à Ryanair.

Voici  la vidéo publiée dans Montpellier
journal ( abonnez vous, les infos sont toujours très documentées) :  Le débat du conseil d’agglomération commence
vers 1h56 .  On y voit Hervé Martin
s’interroger sur la cohérence qu’il y a pour les élus de la majorité de
Montpellier à avoir signé la charte Anticor et dans le même temps  attribuer des aides à une société accusée de
loger ses bénéfices dans les paradis fiscaux.

 

 

JC Carcenac


Partager :
Gauche écosocialiste 34