Région. Ensemble ! Gard aux Etats Généraux du rail

Nous reproduisons l’intervention de Dominique Herman d’Ensemble! Gard, membre du Front de Gauche à la réunion à Nîmes au lycée Dhuoda le 25 avril 2016 des États généraux du rail et de l’intermodalité

Nous sommes bien sûr heureux de l’organisation de ce débat qui se place dans le cadre des États-Généraux du Rail et de l’Inter-modalité.
C’était une exigence de notre liste aux élections régionales “Nouveau Monde en Commun”…
…Mais ce n’est pas le premier débat de ce type: étant de la région alésienne, je me souviens de ceux de 2009/2010, à Alès et aux Mages, qui évoquaient par exemple l’état dégradé de la ligne Alès-Bessèges, au regard des financements exorbitants consentis par la Région pour les lignes nouvelles TGV…et comme les budgets ne sont pas extensibles, presque rien n’était prévu pour rénover les lignes existantes.
Depuis? Alès-Bessèges a fermé et les lignes continuent à se dégrader, comme celle du Cévenol. 
Par ailleurs, quand vous demandez un billet pour Clermont-Ferrand par exemple, on vous propose Alès- Nîmes, Nîmes-Lyon-Part Dieu, Lyon- Clermont (soit 5H36 au minimum et 7H41 au maximum, et un coût variant entre 64,90€ et 90,70€!).

Alors nous voilà pour ce nouveau débat à un moment stratégique, car il est encore temps d’infléchir, à condition de prendre 3 orientations qui nous paraissent essentielles :

  • réduire le “Tout pour le TGV” avec une très grande vitesse maximum à 300 km/h
  • faire arriver les TGV dans les villes, à commencer par Nîmes et Montpellier
  • rénover les lignes qui irriguent tout le territoire, en créer d’autres et aussi créer des gares, pour le même budget que le “Tout pour le TGV”.

Illustrons par un exemple: l’objectif pour la ligne du Cévenol de gagner Clermont-Ferrand en 3H30/3H45! 
Car nous ne sommes pas des vaches pour regarder les trains passer à toute vitesse pour faire gagner ¼ d’heure sur Paris-Barcelone!

Pour finir : nous pouvons nous servir de ce débat, nous avons une certaine confiance dans la Région car nous avons été élus sur la liste majoritaire.
Mais, s’il n’est pas affirmé une alternative à la politique “transports” passée, alors nous perdrions vite confiance !
Faisons en sorte que cette alternative se prouve par des choix concrets, comme les trois décisions que je proposais que notre Région prenne.

LIRE AUSSI : 

GARDONS LA GARE TGV AU CŒUR DE NÎMES

ÉTATS GÉNÉRAUX DU RAIL ET INTERMODALITÉ RÉGIONALE

Partager :
Gauche écosocialiste 34