Régionales. L’écologie au coeur de notre projet.

L’aménagement du territoire et les transports sont dans les compétences de la Région. Les propositions, avec la liste Nouveau Monde en Commun, de Ensemble ! 

Le productivisme et le capitalisme massacrent notre environnement et nos modes de vie !

Ces deux seuls exemples suffiront :

* Entre les pesticides et les tricheries sur la viande, nous sommes tous concernés par la qualité de notre alimentation que les modes de production industriels détruisent.

* Le béton à outrance, qui envahit notre région du littoral à l’arrière-pays, provoque des catastrophes qui ne sont plus “naturelles”. Globalement, le changement climatique ne fait qu’accentuer notre vulnérabilité à ces phénomènes (inondations, submersions marines, etc.).

 

Le capitalisme vert nous offre des solutions illusoires !

* Il s’inscrit dans une course au profit et de rivalité entre multinationales ce qui le rend inopérant sur le plan économique et injuste socialement : on essaie de régler les problèmes avec les moyens qui les ont créés !

* La “transition énergétique” doit être une réalité et ne peut pas s’appuyer sur l’exploitation du gaz de schiste ou des méga-centrales thermiques à bois dangereuses pour la forêt cévenole. La sobriété énergétique, les relocalisations constituent de vraies solutions.

 

Nous menons des combats pour l’environnement ! L’environnement, c’est nos vies !

* Les luttes contre les Grands Projets Inutiles et Imposés sont nombreuses et se heurtent à une répression féroce : il y a un an, Rémi Fraisse était tué par un gendarme français lors d’une manifestation contre le barrage de Sivens, dans le Tarn.

* De grands projets inutiles doivent être abandonnés dans notre région.  Dans le Gard, le projet de golf à Saint Hilaire de Brethmas Tout doit entrainerait  la destruction de plus de 100 hectares de terres agricoles et le gaspillage de la ressource en eau, essentielle dans notre région !  Dans l’Hérault, le projet de nouvelle gare TGV de la Mogère, excentrée, non désservie par les tramways, non reliée aux TER et  en zone inondable doit être abandonné. La construction d’un complexe Décathlon au nord de Montpellier menace une zone agricole, détruit un paysage de qualité et entrainera une nouvelle imperméalisation des sols.

 

La transition écologique, c’est plus d’égalité, plus d’emploi ! C’est du mieux-vivre !

* L’écologie est une question sociale, elle doit favoriser l’égalité entre tous les citoyens et entre tous les territoires, elle doit permettre de redéfinir les besoins pour stopper le gaspillage et la consommation effrénée.

* Elle s’appuie sur la défense des biens communs, la gratuité des besoins de base, la défense des services publics, le développement des nouvelles pratiques de partage et de collaboration (amap, scop, cantines et épiceries solidaires, recycleries, et toutes les pratiques alternatives aux modes d’échanges marchandisés).

* L’aménagement du territoire et la politique des transports constituent un point essentiel de la transition écologique : le réseau ferré, le fluvial et le maritime seront toujours favorisés face à la route ou à l’aérien. Les espaces naturels protégés seront étendus, en accord avec ceux qui y vivent et ceux qui en vivent (habitants, agriculteurs, …).

 

NouveauMonde.jpg
 

Des alternatives existent : les propositions de notre liste “NOUVEAU MONDE EN COMMUN”

 

* Nous préserverons les terres agricoles par une politique foncière publique et une démocratisation des outils de maîtrise du foncier.

* Nous éviterons le recours aux énergies fossiles en soutenant l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schistes face à l’Etat.

* Nous stopperons la destruction du service public ferroviaire, défendrons les lignes menacées (Béziers Neussargues, Alès Béssèges..), agirons pour une baisse des tarifs des TER, pouvant aller jusqu’à la gratuité pour les usagers en difficulté (demandeurs d’emplois,…)

* Nous favoriserons pour le fret  le merroutage et le ferroutage, l’intermodalité des transports. Face à la domination de la voiture individuelle, nous inventerons d’autres moyens de se déplacer (création de centrales de partage de véhicules, plateforme de co-voiturages, soutien aux transports doux, rapprochement des lieux de travail et de vie …)

* Nous soutiendrons les activités de recyclage, d’économe circulaire et les relocalisations.

 

Une politique écologiste et radicale passe par plus de démocratie

* La citoyenneté doit être largement développée face à la puissance des lobbies. De nouvelles formes de contrôle populaire seront créées permettant à chacun et chacune de se prononcer sur les grandes orientations économiques, énergétiques ou industrielles.

Nous devons associer luttes écologistes et sociales! Face à un système qui ne propose qu’intensification du travail ou chômage, consommation ou misère, nous devons imposer une autre façon de vivre et l’écologie radicale en est le vecteur !

 

Voir ici sur notre site, les articles consacrés à l’écologie dans notre région

Partager :
Gauche écosocialiste 34