Saint Pons : manif le 3 juillet contre l’extension de l’éolien industriel dans le parc du Haut Languedoc



Le jeudi
3 juillet prochain, les préfets des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées
viennent, à St Pons de Thomières, valider la nouvelle charte du Parc Naturel Régional
du Haut Languedoc qui fait la part belle à l’éolien industriel, charte contestée
par la communauté d’agglomérations Castres-Mazamet, au point que celle ci a quitté le Parc. Un rassemblement est organisé à 10
h à Saint Pons. Ensemble ! y sera présent.




 Communiqué de l’Association
Hurlevent du 26 Juin 2014

 ob_3f021f_p1020477.jpg

   Le jeudi 3 juillet prochain les
préfets des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées viennent, à St Pons
de Thomières, valider la nouvelle charte du Parc Naturel Régional du Haut
Languedoc. Cette charte, qui fait la part belle à l’éolien industriel, a été
contestée par la communauté d’agglomérations Castres-Mazamet, au point que
celle ci a quitté le Parc.  Elle l’est aussi bien sûr par toutes
les associations anti-éolien industriel du Tarn et de l’Hérault, qui  n’acceptent pas que ce territoire,
encore relativement préservé de la destruction productiviste, soit offert aux
appétits financiers des opérateurs industriels.

    A cette occasion et devant
l’entêtement des politiques locaux et nationaux, nous rappelons que l’éolien
industriel a maintenant démontré que son seul intérêt est financier. Aucun intérêt
économique pour la collectivité car ses rendements réels sont trop faibles ;
Aucun intérêt social, car générateur de conflits et de corruption ; Aucun
intérêt écologique car polluant en amont (terres rares notamment*) et en aval
car calamiteux pour la faune et la flore des territoires concernés.

    
En ce qui concerne l’Association Hurlevent, très impliquée dans la
sauvegarde du territoire des Avants-Monts en général et de celui de Ferrières-Poussarou
en particulier, nous interpelons le préfet de l’Hérault pour lui signifier une
fois de plus que nous nous opposerons à l’implantation de machines sur nos crêtes.
Nous rappelons que nous contestons le résultat de l’enquête publique du 20 février qui a fait fi de l’opposition argumentée
des habitants de Ferrières-Poussarou pourtant majoritairement opposés à ce
projet. Nous l’informons que nous rejetons l’avis de la commission « nature et sites» du 5 juin dernier car nous considérons que
cette instance administrative est juge et partie dans cette affaire, car composée
de représentants de l’administration, d’élus impliqués dans le projet, de « personnalités
qualifiées » désignées par le préfet, de représentants d’associations
souvent subventionnées par le Conseil Général, voire par les opérateurs éoliens
eux mêmes.

 

    Nous appelons donc les adhérents
d’Hurlevent et tous ceux qui partagent notre combat contre l’éolien industriel à
venir signifier aux représentants de l’état français et aux élus présents :

      
notre détermination
à empêcher la destruction du territoire 

      
notre refus du
clientélisme et de la corruption.

      
notre désir
commun de voir les affaires publiques gérées de façon réellement démocratique

 

Venez nombreux faire du bruit à partir de 10H le jeudi 3
juillet 2014

au rond point devant la Maison du Parc à St Pons de Thomières

 

*voir article dans
Hurlevent n°6 sur le blog (
http://www.hurlevent.fr/ )

 

Association
Hurlevent 

Coumeilho – 34390
PREMIAN

 association.hurlevent@gmail.com 

Partager :
Gauche écosocialiste 34