Sauramps : fin d’une époque !

 

Toute la presse locale s’est fait écho de la recherche d’un repreneur  pour Sauramps.

Rien d’étonnant à cela, Sauramps, ce n’est pas seulement une librairie, c’est aussi une institution du paysage montpelliérain.
Implantée stratégiquement en plein centre de Montpellier, entre la place de la Comédie et le Polygone, l’immeuble du Triangle donne la mesure de la place de cette librairie.

sauramps.JPG Mais Sauramps ne s’en tient pas au Triangle, il faut aussi compter avec Polymômes, Odysseum, le Musée Fabre et une autre librairie à Alès. Sauramps est dans le haut du tableau des librairies indépendantes en France. A son actif, des libraires compétent-es dans chaque secteur aux conseils avisés et non de simples vendeurs peu formés.

 

C’est aussi, des accords avec des collectivités pour le marché des livres scolaires ou des initiatives régulières comme l’Agora des Savoirs. L’époque faste de Sauramps est aussi celle de Frèche et du PS. Les excellentes relations entre les deux font que Sauramps devient une sorte de « monopole » sur Montpellier alors que d’autres librairies indépendantes existent. Sur les liens entre les deux, nous pouvons rappeler que Sevestre (responsable de Sauramps) a été maire PS de Saussan pendant 12 ans, qu’il était sur la liste Moure/PS des dernières élections municipales à Montpellier. Notons aussi que Florent Moure (le fils) a été directeur du groupe et de la librairie Sauramps-Odysseum…

 

Sauramps n’échappe pas aux habituelles constructions capitalistes du monde des entreprises.

Nous avons la « Holding Mosaïc » composée de « Sauramps SAS » c’est à dire : le Triangle, Polymômes, le Musée Fabre et l’entrepôt logistique de Mauguio. Ces différents lieux regroupent 90 salarié-es. SUD est le seul syndicat représenté et est donc présent dans toutes les instances (CE, DS, DP).

Il y a aussi deux autres structures : Sauramps en Cévennes (librairie d’Alès) et Odysseum. Ces deux librairies n’ont pas de représentation syndicale et pas de CE vu que chacune d’elle a moins de 50 salarié-es. Eclater un groupe en entités distinctes est un classique patronal !

Au total, le « groupe » Sauramps est composé de 140 salarié.e.s.

 La situation réelle du groupe est assez catastrophique. La perte d’argent dure depuis 8 ans et aujourd’hui les banques refusent tout nouveau crédit. Le cumul des pertes fait qu’il y a impossibilité de remboursement. Perte d’argent et pas de crédit pour investir, la crise est là et ne peut durer. La recherche de repreneurs avec capacité d’investir est devenue une obligation.

Sauramps est aujourd’hui proche de la faillite, a perdu de sa valeur et quasiment ne vaut plus rien !

Odysseum a été une erreur, la direction a vu trop grand sans doute trop en phase avec Frèche. A l’époque, il lançait Odysseum et avait besoin d’implanter sur place des enseignes fortes de Montpellier. Cet investissement trop important dans Odysseum a creusé les caisses de Sauramps, grevant son budget.

 Il y a aujourd’hui, deux repreneurs potentiels. L’un des deux a fait une offre valisé par l’Association pour le Développement de la Librairie de Création (ADELC), les délais légaux pour accepter ou refuser cette offre sont de  trois semaines. La direction doit, en conséquence, répondre avant fin Décembre 2016.

L’ADELC, également actionnaire minoritaire à 5%, doit recevoir fin Décembre l’autre projet et dire s’il est viable en le validant ou non.

La direction de Sauramps attend cette décision et l’offre qui pourrait en découler afin de choisir entre les deux projets.

Le Comité d’Entreprise attend, tout comme le personnel, la présentation des projets. Pour le moment aucune date n’est fixée.

Si jamais aucune offre est acceptée, vu la situation économique de Sauramps dans l’impossibilité d’avoir un projet de relance, le Tribunal de commerce pourra décider d’une mise sous administration judiciaire et mettre Sauramps à la vente. Le projet alors accepté est celui qui maintient le plus d’emplois ou autrement dit celui qui en supprime le moins.

 La fin Décembre sera un moment décisif pour la survie de Sauramps

L’inquiétude du personnel est forte et légitime. Les questions sont simples : quelle offre de rachat ? Est ce qu’une d’entre elles sera suffisamment sérieuse pour être validée ? Est ce qu’il y aura un plan de restructuration avec suppression de postes ?

Ensemble ! apporte et apportera tout son soutien au personnel, responsable en rien de la situation catastrophique de Sauramps. Nous continuerons à garder contact avec lui et aussi à nous mobiliser si nécessaire à ses côtés. Une solution doit être trouvée pour préserver tous les emplois.

Ensemble ! est attaché à l’existence de librairies indépendantes. Elles font partie de la richesse culturelle de Montpellier.

 

 Le 16 décembre 2016

Boris Chenaud – Francis Viguié

Partager :
Gauche écosocialiste 34