Solidarité avec le peuple kurde. Manif à Montpellier

Enfin
à Montpellier un rassemblement unitaire de solidarité avec le peuple kurde
était organisé ce samedi 1 novembre.

Entre 250 et 300 personnes ont marché du Plan
Cabannes, place d’un quartier populaire de Montpellier, jusqu’à la Comédie. La
population kurde est importante dans notre ville, majoritairement venue de
Turquie mais aussi comme nous avons pu le voir dans la manifestation, de Syrie.

Photos de la manifestation

15.jpg

14.jpgIl est très important que les
kurdes soient soutenus, non seulement par la communauté kurde mais aussi par
les militant-es anti-impérialistes et anti-capitalistes.

A la fin de la manifestation, les
organisations ont pris la parole, bien entendu les kurdes mais aussi le NPA, le
PG et Ensemble !

Lors de notre intervention nous
avons insisté sur le fait que la situation en Syrie et en Irak n’était pas
simplement une nouvelle guerre mais le produit des interventions impérialistes
dans la région .

1.jpgC’est pourquoi nous refusons toute unité nationale autour de
la « coalition », coalition qui a mené deux guerres en Irak, refusé
de soutenir et d’armer les forces syriennes démocratiques en lutte contre la
dictature de Bachar, qui a soutenu le gouvernement réactionnaire turc dans sa
guerre contre les kurdes et a fermé les yeux sur le soutien à l’Etat islamique,
accordé une impunité totale à Israël…

10.jpg

Nous exigeons que soit fourni aux
Kurdes en Syrie mais aussi en Irak  les
moyens nécessaires, en particulier en armes, pour assurer leur auto-défense
face à l’Etat Islamique. Nous exigeons que le PKK soit retiré de la liste des
organisations terroristes, que soit mis fin à toute répression envers les
kurdes de la part du gouvernement turc.

Nous nous félicitons que dans
leur intervention les responsables kurdes de la manifestation aient appelé à
participer à la manifestation contre les violences policières ayant entraîné la
mort de Rémi Fraisse.

 

11.jpg12.jpg


Communiqué de Ensemble! Les Kurdes seuls à Kobanê.

Assiégés depuis le 16 septem13.jpgbre par les djihadistes de
l’organisation « Etat islamique » (EI), les Kurdes résistent
avec beaucoup de courage et de détermination. Mais face à la supériorité
militaire de l’EI, ils sont contraints de céder du terrain.

Après avoir occupé dans le centre de la ville le QG
des forces kurdes et le centre culturel, les djihadistes veulent maintenant
couper la route vers le poste frontière de Mursitpinar, empêchant tous les
accès vers la Turquie.

Si Kobanê tombe, le massacre des civils et des
combattantEs kurdes est inéluctable.


2.jpgLes Kurdes sont dramatiquement délaissés, avec un
armement insuffisant en quantité et en qualité.

Ils se heurtent à l’hostilité des pays de la région au
droit du peuple kurde à disposer d’un état souverain alors que ces mêmes pays
ont dans un passé récent aidé ou financé les djihadistes.


Le gouvernement de Erdogan tue et bombarde les Kurdes
qui manifestent en Turquie mais laisse les djihadistes prendre peu à peu le
contrôle de Kobanê.

La solitude des Kurdes de Kobanê est insupportable.


3.jpgLes manifestations de solidarité qui ont eu lieu
récemment sont importantes pour la popularisation de la résistance des Kurdes.
Mais, elles ne sont pas suffisantes. Les pays de la coalition, la France,
doivent venir en aide aux Kurdes, maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

« Ensemble! Mouvement pour une alternative de
gauche écologiste et solidaire » exige que les gouvernements :


6.jpg– fournissent aux Kurdes en Syrie, mais aussi en Irak,
tous les moyens nécessaires pour assurer leur auto-défense face à l« Etat
islamique », notamment en permettant un corridor de passage pour les
fournitures, les armes et les combattantEs kurdes;

– retirent le PKK de la liste des organisations
terroristes;

– fassent pression sur le gouvernement turc pour qu’il
arrête toute répression envers les Kurdes

4.jpg7.jpg

Partager :
Gauche écosocialiste 34