Surcoût pour la nouvelle mairie de Montpellier. Sans notre accord !

Déclaration de Francis Viguié et Anne Rose Le Van, conseillers municipaux Gauche Anticapitaliste -FASE : “La
Chambre Régionale des Comptes estime que le coût global de l’ensemble de la
nouvelle mairie s’élève à 174 m d’euros au lieu des 132 M d’euros annoncé par
Mandroux et la majorité municipale.  Comme il s’agit d’argent public, en fait de beaucoup d’argent
public, et comme il nous semble absolument nécessaire de rendre compte de notre
mandat et de nos votes, nous nous sentons concernés…”







Montpellier le 2 Novembre 2013.

Déclaration de Anne Rose Le Van – Francis Viguié

Conseillers Gauche Anticapitaliste – FASE, membres du Front de Gauche


SANS NOTRE ACCORD ! 

La Chambre Régionale des Comptes
estime que le coût global de l’ensemble de la nouvelle mairie s’élève à 174 m d’euros
au lieu des 132 M d’euros annoncé par Mandroux et la majorité municipale.

Comme il s’agit d’argent public,
en fait de beaucoup d’argent public, et comme il nous semble absolument nécessaire
de rendre compte de notre mandat et de nos votes, nous nous sentons concernés.
Si nous pouvions comprendre que la nécessité d’un nouveau bâtiment pouvait s’envisager,
nous avons voté systématiquement contre
toutes les délibérations engageant les dépenses gigantesques liées au projet de
Jean Nouvel.
Comme, nous publions à l’occasion de chaque conseil municipal
un compte-rendu de nos interventions et de nos votes, il est facile de suivre
nos arguments et nos positions. Nous nous sommes d’ailleurs, bien souvent,
trouvés bien seuls à gauche pour refuser cette dépense de prestige alternative à
des dépenses pour des priorités sociales bien plus utiles. Si nous parlons encore de gabegie d’argent public, nous tenons à réaffirmer
notre refus de la création de la Cité du Corps Humain
. Comme pour les dépenses
liées à la nouvelle mairie, nous préférons que les 37M d’euros budgétisés pour
le projet de la Cité du Corps Humain soient utilisés pour faciliter les besoins
sociaux des montpelliérains ( gratuité de l’accueil scolaire, cantine, crèches,
aller vers la gratuité des transports publics, modification de la ligne 5 afin
de desservir les quartiers P. Valery et Val de Croze…).

 

Nous sommes à cinq mois des
Municipales et le bilan de ces 6 années de mandat est un point majeur pour
situer les responsabilités politiques des uns et des autres. Notre opposition de gauche durant ce mandat
de 6 ans, dont le refus des dépenses de la nouvelle mairie de Montpellier est
un élément important, nous a amené a voter contre des budgets annuels où nous
ne retrouvions pas nos priorités sociales et écologiques. Nous nous présenterons
aux prochaines élections en totale indépendance par rapport au bilan de l’actuelle
majorité municipale.

 

Voir l’article de Midi Libre à ce sujet : La nouvelle mairie de Montpellier épinglée dans un rapport financier

 

La nouvelle mairie
de Montpellier épinglée dans un rapport financier



GUY TRUBUIL in Midi Libre 31/10/2013

L’hôtel de ville
a-t-il coûté 132 M€ ou 174 M€ ? Une question cruciale… (J.-M. M.)

La chambre régionale
des comptes estime que la construction de l’hôtel de ville, du parking, du
parvis et d’un bâtiment a coûté 174 M€ au moins, au lieu des 132 M€
affichés.

Une réalisation de
174 M€, en augmentation de 31 % par rapport aux prévisions : l’analyse du coût
de la nouvelle mairie
 de Montpellier et de son environnement constitue
le gros morceau du rapport provisoire que la Chambre régionale des comptes
(CRC) consacre à la gestion municipale, entre 2006 et 2012. Et le
point le plus polémique, même si d’autres aspects de la vie municipale interne
sont épinglés par les magistrats.

Les rapporteurs de
la CRC : “Peut-on imaginer l’hôtel de ville sans la Zac ?”

Le désaccord porte
sur le périmètre de l’opération menée sur les bords du Lez. Pour l’instance de
contrôle financier, celui-ci inclut, outre le bâtiment de Jean Nouvel, la
réalisation du parking, du parvis, mais aussi du parc et du bâtiment qui abrite
certains services municipaux et la crèche.

Pour la Ville, il
s’agit de deux chantiers distincts : la nouvelle mairie d’un côté et la Zac
Port-Marianne/Consuls-de-Mer
confiée à la Serm de l’autre. “Ce
discours vise en fait à dissocier les opérations, afin de minorer le chiffrage
financier, assurent les rapporteurs. Peut-on imaginer l’hôtel de ville sans la
Zac, c’est-à-dire au milieu d’un terrain vague, ce qui était le cas en l’espèce
?”

Le parking racheté
14 M€

Le rapport rappelle
les différentes décisions prises en 2004, qui conduisent à faire “sortir
le parking du “bloc” hôtel de ville initial, pour être ensuite intégré à la
Zac”. Ce parc de stationnement d’un usage mixte (pour les agents
municipaux et les usagers) a finalement été racheté par la Ville à la Serm, en
décembre 2011, pour un montant de 14 M€.

Une somme qui
n’apparaît donc pas dans le coût officiel de construction, arrêté à 132 M€
hors taxe.

 

 

 

 

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page