Un nouveau rassemblement « rouge-vert » dans le Front de Gauche de l’Aude



La
Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, la Gauche
Anticapitaliste, les Alternatifs, et des Apartidaires (non adhérent-e-s à un
parti) de l’Aude appelent à regrouper un courant écosocialiste au sein du Front
de Gauche. Un bulletin commun autour de cette démarche a aussi été mis en place à l’échelle nationale.

Première rénuion : vendredi 8
février à 18h à Pennautier,
près de Carcassonne, Salle des Votes de la mairie.




Un nouveau rassemblement «  rouge-vert » dans le Front de Gauche de l’Aude

La majorité gouvernementale cède à toutes les exigences
des puissances financières.

L’austérité provoque un désastre social et une
catastrophe écologique. Face à ce naufrage politique, le Front de Gauche est
porteur d’espoir et d’alternative. Mais il ne doit pas seulement apparaître
comme un cartel électoral, il doit devenir le Front du Peuple.

Il nous paraît dès lors urgent de stopper notre
émiettement, de rassembler nos forces pour prendre ensemble toute notre place
dans le Front de Gauche et,aux côtés de nos camarades du PCF, du
PG, et des autres composantes, de relever les défis du temps en renforçant le
Front de Gauche, en œuvrant pour qu’il prenne toute sa place sur la scène
politique et sociale.

Dans ce but, trois organisations* et des apartidaires**
du département se sont regroupé-e-s dans un courant “rouge-vert” pour
une meilleure cohésion des composantes du Front de Gauche dont il est membre.

C’est pourquoi nous appelons :

·   
toutes celles et ceux qui ont
participé à la campagne présidentielle ou contre le TSCG,

·   
toutes celles et tous ceux qui
n’acceptent pas les reniements du gouvernement, notamment en matière d’écologie
(NDDL, gaz de schiste, nucléaire -ITER, EPR-, etc.) et d’atteintes aux droits
humains (RESF,  Roms…etc)

à nousretrouver dans
ce nouveau courant du Front de Gauche.

 

Nous voulons
mettre en œuvre  une nouvelle
dynamique dans le Front de Gauche, en concentrant nos forces et notre
intelligence dans la lutte unitaire contre le capitalisme et le productivisme,
vers la construction
d’ alternatives sociales,
écologiques, autogestionnaires, féministes et internationalistes.

 

Vous êtes cordialement invité-e-s à participer avec nous, sous la
forme qui vous conviendra, à cette immense ambition au sein du Front de Gauche.

Une première 
rencontre aura lieu le
vendredi 8
février à 18h à Pennautier, Salle des Votes de la mairie.

 

Signataires :

            * Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique,

* Gauche Anticapitaliste,

* Les Alternatifs,

** Apartidaires (non adhérent-e-s à un parti)

contact :
placeaupeuple11@gmail.com

Voir aussi sur ce sujet : Traits d’union : un bulletin commun : lire ici



traitdunion1.jpgConvergences et Alternative, la Gauche anticapitaliste, la Gauche unitaire
et la Fédération pour une Alternative sociale et écologique incluant
l’Association des communistes unitaires ont engagé un rapprochement en vue de
faire vivre au sein du Front de gauche un courant d’idées. Des éléments
inséparables le fondent
: la convergence de nos options, une conscience partagée des enjeux de la
situation, notre appréciation du Front de gauche.

Un cap vers une société alternative


Pour la lutte de classe, l’égalité et la solidarité:
indépendance par rapport à la bourgeoisie, émancipation de toutes les
oppressions, internationalisme, anti­racisme, antifascisme, féminisme sont
inséparables.
La démocratie est un impératif. Cette option implique la
défense de toutes les libertés démocratiques, l’extension du suffrage universel,
la démocratie participative et le contrôle populaire, l’autogestion, le
dépassement de la césure entre mouvement social et politique institutionnelle,
une vigilance antibureaucratique, le pluralisme des débats, le rejet des
pratiques autoritaires, le respect des formes d’organisation du mouvement
populaire, syndical et social.
Nous assumons la perspective de la rupture
: la
transformation profonde des rapports sociaux doit articuler victoires
électorales et rapports de force conquis par les mobilisations populaires, les
grèves, l’auto-organisation. Une révolution ­citoyenne suppose une Assemblée
constituante et la fondation d’une vie République, démocratique, sociale,
écologique.
Un nouveau projet émancipateur doit être en débat pour une
société démocratique, socialiste, communiste, écologiste. Les potentialités de
l’auto-
émancipation et des aspirations à l’égalité sont là, capables d’engager
une appropriation sociale des moyens de production et d’échange
: une
auto­gestion et un contrôle sur l’outil de travail, sur le travail lui-même,
sur ce qui doit être produit et comment. Cette alternative au capitalisme et au
productivisme développera une conscience écosocialiste.

Le Front de gauche et la situation actuelle

La crise du capitalisme est lourde de dangers sur le plan social,
écologique, démocratique et culturel.
La défaite électorale de la droite a
traduit la force des aspirations sociales et le refus des politiques
d’austérité. Mais les choix du gouvernement sont marqués par l’adaptation aux
dogmes libéraux du paiement de la dette, de la réduction des déficits et de la
compétitivité. La question écologique est marginalisée. Les politiques
sécuritaires et les expulsions continuent. Tout est à faire pour engager un
vrai changement et contrecarrer la résignation
Seule l’intervention directe du
peuple, des travailleurs, des chômeurs et des jeunes, par leurs mobilisations
et leur organisation collective, peut stopper les régressions, gagner de
nouveaux droits et ouvrir la perspective d’une alternative. Le rôle du Front de
gauche est d’être un instrument qui favorise cette implication populaire.
Le
Front de gauche doit viser une réorganisation de l’ensemble de la gauche autour
d’un critère
: la rupture avec les logiques libérales. Ce débat traverse toute la gauche
et le mouvement social. Le Front de gauche doit être candidat à une majorité et
à un gouvernement sur une orientation alternative, et en dresser les contours
dans un va-et-vient entre les mobilisations, le terrain législatif et des
campagnes politiques
: pour refuser l’austérité, pour empêcher la vague de licenciements et la
montée du chômage, pour les droits des étrangers, pour briser la dictature de
la finance, pour la transition écologique.
Le Front de gauche est
incontournable pour le développement d’une gauche d’alternative. Toutes les
forces de transformation doivent pouvoir y prendre place. Il doit être un lieu
de rassemblement populaire permettant l’engagement individuel, des formes
collectives de participation citoyenne. Sans gommer l’existence de ses
composantes, il doit devenir la force politique en mesure de faire agir
ensemble tous ceux et celles qui veulent une alternative.

Un bulletin en commun

Ce bulletin est un outil pour
faire vivre notre courant d’idées. Il accueillera des analyses croisées, des
prises de position communes et des débats, entre nous et avec d’autres, dans ou
hors du Front de gauche. Trait d’union entre nos composantes, il veut aussi
être un espace de débat à gauche
: la confrontation d’idées, la
diversité et le pluralisme sont des conditions essentielles à une dynamique de
transformation.

Ce premier
numero de Trait d’Union est édité par quatre formations (C&A, FASE/ACU, GA,
GU), mais a vocation à s’élargir rapidement à d’autres. La discussion menée
avec République et Socialisme a abouti à un constat de convergences
importantes, et elle est aussi en cours avec les Alternatifs, qui s’inscrivent
dans la démarche. La prochaine édition de ce bulletin d’information et de débat
sera donc élargie.


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page