VIH : le poids du genre – Femmes et hommes pour une riposte partagée ».

À l’occasion de la 7e conférence internationale francophone AFRAVIH, le Planning Familial a organisé un atelier participatif à Montpellier sur le thème « VIH : le poids du genre – Femmes et hommes pour une riposte partagée ».

 

programme

Après les conférences de Casablanca en 2010 et Genève en 2012, Montpellier accueille l’édition 2014 de l’AFAVIH (Alliance Francophone des Acteurs de Santé contre le VIH) dédiée au VIH et aux hépatites. 

 

Montpellier abrite l’une des plus anciennes facultés de médecine du monde en activité, créée en l’an 1289. La renommée de cette école fut en particulier sa capacité d’accueillir en son sein des savants venus d’horizons, de cultures et de croyances différentes devenant un centre d’échanges et de progrès entre les médecines du Nord et du Sud de la Méditerranée. Aujourd’hui, Montpellier est l’un des sites les plus actifs de la recherche sur le VIH en France.

 

S’inscrivant dans cette tradition, la 7e Conférence Internationale Francophone sur le VIH et les hépatites se propose d’être un carrefour d’échanges scientifiques entre le Nord et le Sud. Mais par-delà les distances géographiques, la spécificité de la Conférence Francophone est de s’adresser à une communauté qui partage une langue et des valeurs communes permettant un espace d’échanges sur le partage des connaissances scientifiques, le partage des expériences, le partage d’un engagement dans une cause commune qui fonde une communauté, la communauté professionnelle francophone qui lutte contre la pandémie.

 

Le Planning Familial, dans sa démarche militante contre les violences, les discriminations et pour le respect de toutes les sexualités, s’est engagé au Nord comme au Sud dans la lutte contre le VIH depuis de nombreuses années. Il part d’un constat simple :


Dans le monde aujourd’hui, plus d’un séropositif sur deux est une femme! Cette féminisation de la pandémie n’est pas une fatalité biologique, mais une injustice sociale.

Ce sont surtout les inégalités de genre qui font courir aux femmes un risque de contamination plus élevé, à travers les violences sexuelles ou le manque d’accès aux informations et aux ressources. Chez les hommes aussi, les normes ont un coût : stigmatisation du dépistage, assignations des questions de santé et de reproduction aux femmes…

Face à ces inégalités, des femmes séropositives se mobilisent ici et là-bas. Dans un monde dominé par le masculin et les rapports sociaux de sexe, elles refusent d’être les grandes oubliées de la lutte contre le sida et militent pour une meilleure implication des hommes dans la prévention et l’accès aux soins.

 

Sur le thème  « VIH : le poids du genre – Femmes et hommes pour une riposte partagée » Le Planning Familial organise un atelier participatif, en marge de la 7e conférence internationale AFRAVIH dans un espace convivial et mixte avec des militant-e-s, des chercheur-e-s, ouvert à toute personne concernée de près ou de loin par le VIH, pour échanger librement, joindre nos forces et faire cause commune – le tout en musique!

Parce que la lutte contre le sida demande l’égale implication de chacune et chacun.

Entrée gratuite.

 

Partager :
Gauche écosocialiste 34