Coko, un nom d’oiseau

Corentin Coko présente son nouveau spectacle et son nouvel album « Coko, un nom d’oiseau« , en duo avec Barbara Hammadi au piano.

Les 20 titres de livre-disque, sorti en octobre 2022 chez EPM et comportant deux délicieux duos, l’un avec Agnès Bihl, l’autre avec Mèche, ont été co-arrangés avec Sam Burguière (Les Ogres de Barback), Danito (Les Croquants), Frank Marty (musicien d’Olivia Ruiz), Jérémy Champagne, Mathias Lahiani, et Bruno Sentou.

Poésie, humour, et humanisme sont toujours au rendez-vous, portés par une écriture ciselée et une interprétation mordante.

MAIS AU FAIT, QUI EST COKO ?
Corentin Coko, auteur-compositeur-interprète, accordéoniste et pianiste, a gagné de nombreux prix. Il a réalisé les premières parties de Juliette Gréco, Arthur H, Allain Leprest, Cali, Oldelaf, Alexis HK, Gilbert Laffaille, Julos Beaucarne, Loïc Lantoine, Gaëtan Roussel… et a participé à des soirées collectives au côté de Michèle Bernard, Juliette (dont il a été l’élève), Anne Sylvestre, Anne Sila, Barbara Weldens…
Ses chansons l’ont amené à se produire un peu partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Colombie, Liban (où il avait été sélectionné pour représenter la France au Jeux de la Francophonie), Bénin, Allemagne, Chine…
Ayant un goût certain pour les projets atypiques, il a également créé des spectacles sur les chansons de 14-18 (Le Cri du Poilu, avec Danito), La Commune de Paris, les années 1930… a fait une tournée en roulotte, a co-fondé un lieu associatif à Béziers, la Cosmopolithèque, et plusieurs festivals (Festival des Chansons Fraîches, Danseruna, L’Espoir s’invite).
En 2021, il assure, avec les Ogres de Barback, la coordination de l’album collectif LA COMMUNE REFLEURIRA, sur lequel chantent François Morel, Mouss et Hakim, Christian Olivier, Francesca Solleville, Michèle Bernard, Mélissmell, La Mal Coiffée, HK, et bien d’autres…

ET QU’EN DIT-ON EN DIT DANS LA PRESSE ?
« Corentin Coko aime le mot, aime la scène, pose son regard sur le monde, parfois colère, parfois attendri. Et confirme la superbe impression que nous avions de lui : il en fera du chemin… Un des grands espoirs de la scène ». Michel Kemper (NosEnchanteurs)
« Sa musique est ciselée dans le velours, ces mots sont espiègles et ses textes féroces : un jeune homme étonnant ! «  France 3
« Une plume aussi joyeuse que caustique, portée par des musiques originales ». L’Humanité
« Parfaitement inclassable, COKO bénéficie d’une place à part dans le nouveau paysage de la chanson française ». Nouvel Obs.com
« Remarquable de finesse, d’humour, de poésie et de révolte. L’écriture de Corentin y est pour beaucoup. Le public ne s’y est pas trompé. Il a reconnu la marque d’un grand ». La Nouvelle République
« Il entre en scène et on est d’emblée séduit. Coko possède une énergie incroyable, scotche son public à chacune de ses apparitions ». La Marseillaise

Coko, un nom d’oiseau

Single Event More Info
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page