Béziers. Communiqué d’Aimé COUQUET, Conseiller Municipal PCF, NPA et Citoyens

Conférence de presse de la liste PCF/NPA/Citoyens de Béziers avec Aimé Couquet (2e en partant de la droite) aux côtés de notre camarade du NPA Didier (1er à droite) [L’Hérault du Jour]

Contradiction !

M. le Sénateur-Maire de Béziers et sa majorité de droite, après treize années
d’abandon, voient, tout à coup, le centre-ville avec les yeux de Chimène.


Des millions d’euros vont-être débloqués sur un programme immobilier, à perte de vue,
qui cache la situation économique et humaine sur ce secteur.

En réalité le centre-ville meurt d’un habitat souvent insalubre et délabré, de structures
dépassées mais surtout d’une population, de plus en plus, paupérisée. Le cri du coeur de
l’adjointe déléguée « Faire revenir les classes moyennes et aisées » est symptomatique.
C’est en contradiction avec la publication des chiffres concernant la santé économique de
Béziers :

– le ruban bleu national du taux de chômage le plus élevé

– la perte continue d’emplois, notamment productifs,

– le RSA (revenu de solidarité active) est la première prestation sociale versée,

– la ville est endettée et la pression fiscale est une des plus forte de France.

Alors que va-t-on faire des familles modestes, souvent en situation précaire, les plus
nombreuses, qui vivent dans ces quartiers ? Va-t-on les chasser ? Pour aller où ?
Tout cela n’est pas dit dans ce fameux programme de sauvetage, coûte que coûte !

Article pour le Journal de Béziers de janvier 2011

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page