Perpignan Au tribunal pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN

« Jamais je ne me ferai prélever d’ADN pour les faits que j’ai commis. Je connais la loi, les sanctions. Si je refuse, je suis passible de 12 à 18 mois de prison. » Voilà les propos que tenait Philippe Galano en septembre dernier dans les colonnes de L’Indépendant. Demain [mercredi 29 décembre], il sera fixé sur son sort.(Midi Libre)

Le NPA assure Philippe Galano, syndicaliste CGT, de son soutien total et appelle à la lutte la plus déterminée contre le fichage des citoyens et contre le développement, sous l’égide de l’Etat soi-disant démocratique, comme le prévoit le projet de loi Loppsi II, de mécanismes de contrôle et de répression à dynamique totalitaire !

29 décembre : Non aux prélèvements ADN imposés aux militants! (PCF Béziers)

L’intégralité de l’article de Midi Libre

La justice s’acharne sur un syndicaliste CGT (L’Huma)

29 décembre : Non aux prélèvements ADN imposés aux militants! (PCF Béziers)

A lire aussi :

Comparution pour refus de se soumettre à un prélèvement ADN (Midi Libre)

LOPPSI II ET VIOLENCES POLICIERES DE MONTPELLIER : COMMUNIQUE DE PRESSE DU NPA34

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page