Des papiers pour Abderrahmane SEMGANE (RESF)

Abderrahmane est un jeune majeur suivi depuis des années par le Réseau
Education Sans frontières RESF 34 de Montpellier.
Il vient de recevoir
une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF)

Abderrahmane SEMGANE est arrivé du Maroc il y a bientôt 10 ans, à 14
ans, avec son père.

Il a reçu fin janvier 2011 une OQTF (Obligation de Quitter le
Territoire Français) en réponse à sa demande de titre de séjour étudiant
faite en juin 2010.

Comme des centaines de jeunes étrangers arrivés avec un parent après
l’âge de 13 ans, il est devenu illégal le jour de ses 18 ans : il reçoit
en guise de cadeau de majorité une invitation à quitter le territoire
Français.

Son père le cache chez un oncle. Abderrahmane ne sait pas qu’il pourrait
continuer ses études, et se terre pendant un an et demi. Il reprend ses
études et obtient un BEP. Puis il reste à nouveau enfermé pendant 2 ans,
car il n’est qu’en liste d’attente pour la formation « Brevet des
Métiers d’Art
» qu’il souhaite faire. Il se résoud alors à faire un bac
plus classique, et il est actuellement en 2nde année de BAC pro à
Montpellier.

Sa sensibilité artistique l’a porté vers le dessin et le modelage ; il a
gagné en 2009 le prix « Coup de cœur » au concours de BD de la ville de
Montpellier, pour son histoire mise en images. Lewis Trondheim, célèbre
auteur de BD, est un de ses « parrains républicains ».
C’est un garçon réservé, intelligent, sensible, et très marqué par ce
qu’il a vécu :

  • à 14 ans, l’arrachement au pays et à sa famille, qu’il n’a pas vue
  • depuis 10 ans.
  • A 18 ans, le choc de l’illégalité: il n’a pas compris ce qu’on lui
  • reprochait, et a longtemps vécu dans la terreur.
  • Les années à rester enfermé sans jamais oser sortir, et les troubles
  • de santé associés : dépression, maux de dos, allergies, chutes de cheveux…

Ayant vécu toute son adolescence en France, il a toute légitimité à
rester dans notre pays. Il peut y vivre de manière autonome, y gagner sa
vie, entouré de ses amis. Terminer ses études, passer son bac et entrer
dans la vie active, voilà ce à quoi il aspire.

Nous n’acceptons pas de voir ses espoirs brisés.

Nous demandons au préfet de l’Hérault qu’Abderrahmane Semgane puisse
enfin obtenir un titre de séjour « vie privée et familiale », qui lui
permette de vivre légalement et de travailler parmi nous.

Comité de soutien d’Abderrahmane et RESF 34 Montpellier

Retrouvez la BD de l’histoire d’Abderrahmane Semgane et les dessins de Trondheim, Sattouf sur :

http://resf34.blogspot.com/

Signez la pétition

http://resf.info/article34350.html

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page