Municipales à Béziers : conférence de presse pour une liste d’union

Lundi 12 dec 2007, s’est tenue une conférence de presse où le PCF de Beziers (en dissidence vis à vis de la direction régionale et de Gayssot) la LCR et le PT ont annoncé leur présentation ensemble aux prochaines municipales.
Communiqué commun et articles de Midi Libre et de l’Hérault du Jour ci-dessous.

Communiqué commun :

Béziers, le 18 décembre 2007

La section de Béziers du Parti Communiste Français, la section locale de la Ligue Communiste Révolutionnaire et la section de Béziers du Parti des Travailleurs, se sont rencontrées dans le cadre de la préparation des élections municipales.
Elles portaient la réflexion et les propositions de leurs militants tant sur la stratégie que sur le fond.

Les délégués des trois sections ont constaté de nombreuses convergences notamment sur les points suivants :

Ne pas confondre la gestion de la cité avec la gestion du capitalisme. Au contraire les élus doivent être vigilants sur les nombreuses familles en difficulté à cause de la politique de Sarkozy, participer et aider au développement du mouvement émancipateur.

Favoriser l’extension et le développement de services publics efficaces pour les usagers pour sortir de l’ère de la « marchandisation à tous crins » que nous vivons.

Favoriser la démocratie locale, par exemple par la défense de la laïcité selon le principe fonds publics au service public, fonds privés aux organismes privés, par la défense des 36 000 communes, échelons de la démocratie de proximité et de défense des services public, par l’interdiction du cumul des mandats, la révocabilité de l’élu en cours de mandat, la mise en oeuvre d’une démocratie participative, le recours au référendum d’initiative locale et la participation de la population aux prises de décision.

Mettre en place une fiscalité redistributive, par exemple en supprimant les exonérations facultatives et abattements dont bénéficient les entreprises, en réduisant les impôts qui frappent les ménages (taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti).

Actuellement, les coups portés aux travailleurs et aux retraités, la situation de Béziers, ville appauvrie, paupérisée, qui a le plus fort taux de chômage et de Rmistes, rendent nécessaire le rassemblement pour battre la politique de droite de Raymond Couderc et Elie Aboud. Mais, un rassemblement qui permette dans la clarté et sur une base anticapitaliste, de mettre en place une véritable gestion municipale au service de la population.
Pour cela, la préparation de cette liste est plus que jamais ouverte à toutes les organisations et citoyens, bref à l’ensemble du courant anticapitaliste qui s’est exprimé fortement lors du rejet du projet de constitution européenne, s’exprime à nouveau pour obtenir un référendum pour dire NON à l’union européenne capitaliste et dans toutes les luttes populaires de résistance.

Sur cette base, il est possible de faire grandir ce mouvement et de porter un projet capable de battre la droite en toute indépendance du social-libéralisme.

La section locale de la L.C.R., la section de Béziers du P.C.F. et la section de Béziers du P.T.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page