MUNICIPALES MONTPELLIER : « LISTE ECOLOGIQUE, SOCIALE, VRAIMENT À GAUCHE »

Les dernières infos sur la liste et l’appel issu des discussions entre les « Collectifs Unitaires Anti-Libéraux », la « LCR-100% à gauche » et « Montpellier Tous Ensemble -100% Motivées », sont ci-dessous.

La liste tiendra une conférence de presse vendredi 18 janvier à 13 h 30 au café de l’Esplanade

MUNICIPALES MONTPELLIER :
« LISTE ECOLOGIQUE, SOCIALE, VRAIMENT À GAUCHE »

La liste soutenue par les « Collectifs Unitaires Anti-Libéraux », la « LCR-100% à gauche » et « Montpellier Tous Ensemble -100% Motivées » est en route.
La liste est bien entendue ouverte à toutes celles et ceux qui souhaitent la rejoindre.

Un collectif de campagne est mis en place.

Vont également se constituer des équipes par quartier, pour animer la campagne, tenir des réunions publiques, faire remonter les préoccupations de la population, diffuser nos propositions.
Si vous souhaitez participer à la campagne, n’hésitez pas à nous contacter, en nous indiquant le quartier où vous souhaitez agir en priorité.

L’appel en faveur de cette liste a été adopté fin décembre, il sera diffusé par tracts sur Montpellier. D’autres tracts plus ciblés sur certains sujets vont aussi être élaborés.
Un site propre à la liste sera bientôt mis en place.

La mandataire financiere de la liste est Line Galissaire, qui conduisait la liste «Montpellier Tous Ensemble 100% à Gauche» soutenue par la LCR, en 2001.
Francis Viguier, employé au centre de tri et militant actif dans le mouvement social sur Montpellier est tête de liste. Bien sûr, la campagne sera animée collectivement avec par exemple, plusieurs porte-paroles.

La liste tiendra une conférence de presse vendredi prochain à 13 h 30.

APPEL

Montpellier écologique et sociale, vraiment à gauche !

Liste soutenue par les CUAL, la LCR 100% à gauche et MTE.

Nous, habitant-es de Montpellier, impliqué-es dans les associations, militant-es syndicaux et politiques, inscrit-es dans les luttes, travailleur-ses salarié-es ou privé-es d’emploi, étudiant-es ou retraité-es, artistes, avons décidé de proposer une liste aux élections municipales des 9 et 16 mars prochains à Montpellier.

Notre liste s’oppose fondamentalement à la politique néolibérale de Sarkozy et sera indépendante d’un PS social libéral, aux affaires dans notre ville, et incapable de jouer son rôle d’opposition à la droite.

Certains d’entre nous avaient déjà participé à la campagne des municipales de 2001 dans la liste « Montpellier tous ensemble 100% à gauche ».

Montpellier, notre bien commun,
La ville doit devenir l’affaire de toutes et de tous.

Les décisions municipales et de l’agglomération influent sur notre vie quotidienne dans de nombreux domaines, plus encore depuis que l’Etat se désengage… mais la pratique actuelle du pouvoir écarte la grande majorité des citoyens.

Nous exigeons que la population prenne part à l’élaboration des décisions majeures et au contrôle de leur mise en œuvre.

Notre liste veut redonner aux habitants le goût et les moyens de débattre, d’élaborer et de décider des choix municipaux, de maîtriser le budget tout au long du mandat, afin que la démocratie participative devienne une réalité.

Nous entendons mettre en débat public le devenir de Montpellier comme de l’Agglomération sur des enjeux primordiaux tels que :

-l’augmentation de la précarité

-le manque criant de logements sociaux

-l’insuffisance et le déséquilibre de la politique des transports

-la dégradation et la ségrégation de notre environnement urbain

-le rejet des étrangers

Face à la course au gigantisme pratiquée par la municipalité en place, qui met les territoires en compétition dans le cadre de la mondialisation capitaliste, nous proposerons un projet d’aménagement respectueux du cadre de vie et de l’environnement, renforçant la solidarité entre les territoires et les habitants.

Notre liste défendra un programme de luttes contre les inégalités sociales et les discriminations humaines, un programme écologiste, social et féministe.

– Elle se battra pour la re-municipalisation des services privatisés et notamment de la gestion de l’eau.

– Elle donnera la priorité au développement des services publics : service du logement social, services de la petite enfance au 4ème âge.

– Elle s’engagera pour chaque équipement municipal, à préserver l’environnement, à favoriser la gratuité, en particulier dans le domaine des transports en commun.

– Elle développera l’accès à la culture et sa pratique pour toutes et tous.

– Elle revendiquera le droit de vote, d’éligibilité et l’égalité des droits pour les étrangers.

– Elle construira des outils de démocratie directe (budget participatif, élections à la proportionnelle), luttera contre l’opacité du fonctionnement de la Mairie et de l’Agglomération, et revendiquera pour cette dernière une élection au suffrage universel.

Pour porter ces propositions nous voulons avoir des élu-e-s : ils-elles seront le relais des citoyens dans la mise en œuvre d’une démocratie active.
Pour autant, il ne s’agira pas de participer à l’exécutif ou de voter des budgets avec lesquels nous serions en désaccord. C’est au regard des mesures proposées, en fonction des besoins sociaux et de notre programme collectif qu’ils-elles prendront position.

Le terrain local est lié aux politiques nationales et mondiales.

La détérioration généralisée des conditions de vie atteint la majorité de la population ; les catégories sociales les plus précarisées et les quartiers populaires sont les premières victimes des politiques antisociales du gouvernement. Nous devons contrer la politique de Sarkozy et du Medef qui mettent méthodiquement en place une société-jungle, celle du profit maximum : inégalitaire en France, en Europe et dans le monde ; antidémocratique et répressive ; destructrice pour la Planète ; porteuse de guerres.

Ces élections sont un test politique important : nous entendons incarner une alternative au libéralisme et au capitalisme pour une société non fondée sur le profit et le productivisme.

Ces élections peuvent contribuer à faire émerger une gauche anticapitaliste et antilibérale résolue à s’opposer frontalement aux attaques de la droite, une gauche inscrite dans les luttes.

Nous voulons construire une gauche qui veut changer la société, écologique, féministe et alter mondialiste, une gauche d’émancipation individuelle et collective.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans cet appel à le rejoindre, à participer à la liste « Montpellier écologique et sociale, vraiment à gauche » et à venir enrichir ses propositions.

CUAL : Collectifs unitaires antilibéraux

LCR : Ligue communiste révolutionnaire 100% à gauche

MTE : Montpellier tous ensemble 100% Motivé-e-s

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page