LE VIGAN NE VEUT PAS ÊTRE LA VICTIME DU LIBERALISME !

Après les licenciements chez Well, les menaces sur les services publics comme dans le secteur privé sont nombreuses au Vigan.
Pour ne pas subir sans réagir !
a eu lieu une manifestation samedi matin 19 janvier au Vigan


Après les licenciements chez Well, les menaces sur les services publics comme dans le secteur privé sont nombreuses au Vigan.
Pour ne pas subir sans réagir !
a eu lieu une manifestation samedi matin 19 janvier au Vigan


La liste des emplois et services menacés ou ayant déjà disparu est impréssionante :

Dans le secteur privé :

– Fermeture des établissements Bresson-Rande (130 emplois supprimés en 2000)

– Fermeture des établissements Brun d’Arre (25 emplois supprimés en 2005)

– Délocalisation des établissements What’s (70 emplois en 2007)

– Premier plan social chez Well (168 licenciements en 1998)

– Deuxième plan social chez Well (113 licenciements en 2003)

– Plan social de Well jusqu’en 2008 (110 licenciements en 2006 et 150 en 2008)

– Commerces et artisanat en perte de vitesse

Dans le secteur public :

– Transformation des bureaux de Poste en agences postales : Alzon, Aulas, Aveze, Montdardier, …

– Menace de fermeture des écoles de Dourbies et St Martial

– Lycée collège : suppression de 11 postes d’emplois aidés.

– Trésoreries fermées et regroupées : Lassalle, Sauve, Quissac, Valleraugue, Sumène.

– Sécurité Sociale dans le collimateur

– Disparition du bureau SNCF

– Disparition des techniciens des lignes de France Télécom du Vigan

– Fermeture programmée du bureau viganais d’EDF

– Secteur Sanitaire et Social en difficulté (hôpital, maisons à caractère social)
et maintenant le Tribunal d’Instance !!

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page