EAU : À Montpellier, agglo et partout ailleurs, pour le retour à une régie publique.

Selon l’étude de UFC-Que-Choisir, la ville de Montpellier surfacture
l’eau distribuée dans la commmune de 40,2 % par rapport à son coût
réel. Mais pour Serge Fleurence ( 1°adjoint ) et la Maire Hélène
Mandroux, le prix de l’eau montpellieraine à 2,88 euros le m3 leur
semble juste, « parce que nous sommes en dialogue permanent avec
Veolia pour le maîtriser ».
Nous pensons au contraire que la privatisation de l’eau opérée par
Georges Frèche a conduit à engraisser une multinationale, aux
dépends des habitants : bénéfice de 1.8 millons en 2006 et 1 millon
d’euros en 2007 (avant impots).
Nous demandons avec un retour à une régie publique, pour
Montpellier et toute l’agglo dès que les contrats arriveront à expiration.

Pour télécharger le tract en pdf, cliquer sur : tract eau

Vous pouvez le visualisez ci-dessous aussi.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page