Exprimer ses idées politiques à Montpellier, ça devient compliqué !

Intervention de la police municipale lors d’une distribution de tracts. Impossibilité d’obtenir une salle municipale pour organiser un débat sous divers pretextes.

Salle refusée
La LCR avait fait une demande de salle municipale pour un débat animé par le NPA Montpellier le 24 septembre. Après un premier accord, la salle fut refusée. Ci-dessous, la lettre de protestation.

Francis Viguié Conseiller Municipal

David Hermet porte parole de la lcr 34

A Madame Mandroux, Maire de Montpellier

le 15 septembre 2008

Objet : refus de salle municipale

Madame le Maire,

Rappel des faits :

1 La lcr, souhaitait organiser une réunion publique entre le 22 et le 26 septembre, de préférence le 24. Nous avons fait un courrier en ce sens et nous sommes passés en Mairie ( Francis Viguié et Jean-Claude Carcenac) au service du protocole le lundi 1° septembre. A cette date 3 salles au moins étaient disponibles : Belvédère du corum, salle Pétrarque, salle Jacques 1° d’Aragon. Nous avons opté pour la salle Petrarque le 24 septembre.
Nous avons fait aussitôt un courrier en ce sens.

2 N’obtenant pas de réponse écrite, Francis Viguié téléphone à Monsieur Labat qui lui affirme : « Vous êtes dans l’opposition, nous avons refusé une salle à M. Domergue et aux Verts et donc au nom de l’équité, nous ne pouvons vous attribuer une salle. »

3 Aussitôt nous vous avons envoyé le courrier suivant, en date du 8 septembre :

« Nous venons d’apprendre par voie téléphonique, que la salle Pétrarque sollicitée pour une réunion publique le 24 septembre, nous a été refusée. Nous sommes très étonnés de cette décision, et nous souhaiterions en connaître les motivations. Merci donc de nous les communiquer au plus tôt. D’autre part, parce que nous considérons que cette décision porte très gravement atteinte au droit constitutionnel de réunion, nous souhaitons avoir un entretien très urgent avec Madame le maire de Montpellier.
Nous espérons très vivement, qu’il ne s’agit que d’un malentendu, et que nous pourrons tenir notre réunion publique normalement le 24 septembre.
Merci de nous répondre rapidement.
 »

Finalement Monsieur Labat nous affirme qu’il n’y a aucune salle municipale disponible pour le 24. ( alors que nous savons de source sûre qu’au moins une est disponible)

Donc, Madame le Maire

• Nous avons du mal à imaginer que la municipalité de Montpellier refuserait des salles pour des raisons politiques. Les partis politiques légalement reconnus jouent un rôle essentiel dans la vie démocratique d’un pays, le droit de réunion est acquis depuis bien longtemps. C’est un droit constitutionnel essentiel.
• Nous souhaitons une réponse écrite de votre part concernant ce problème d’accès aux salles municipales.
• Nous renouvelons enfin une demande de salle municipale entre le 22 et le 26 septembre 2008.

Vu l’urgence, nous souhaitons une réponse rapide de votre part.
Merci de votre compréhension.

Davis Hermet
Francis Viguié.

Le secrétariat de la LCR 34 Jean -Claude Carcenac : 0614731908

Distribution interrompue
Samedi 6 septembre, des militant-e-s de la LCR distribuent un tract devant les halles, place Jean Jaures. Alertés par la vidéo-surveillance, des policiers municipaux arrivent et nous expliquent, certes poliment, qu’ils ont l’ordre de nous empêcher de distribuer.
Ce serait en vertu d’un arrêté municipal interdisant toutes ditributions de prospectus en zones piétonnes. Cet arrêté viserait à empêcher que les commerces innondent les passant de propagandes publicitaires, ce que l’on peut comprendre.
Cependant, l’arrêté est écrit de telle manière qu’il empêche également la ditribution de tracts syndicaux ou politiques, c’est donc une entrave à liberté d’expression, et visiblement la police municipale a reçu la consigne de l’interprêter ainsi.

Peu après le depart des policiers municipaux, une fois éloignés de la caméra (en ville, noubliez pas de sourire, vous êtes filmés), la distribution a repris tranquilement. On n’a pas filmé mais on a des photos !.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page