Arrêtons le massacre à Gaza.

Entre 3000 et 4000 personnes ont manifesté ce samedi 03 janvier à Montpellier pour dénoncer l’agression brutale menée par l’armée israëlienne contre la population de Gaza.

Prochaine manifestation prévue :
SAMEDI 10 JANV. à 15h place de la Comédie à Montpellier.


Infos et communiqué de la LCR ci-dessous.

Communiqué de la LCR.
Stop au massacre du peuple palestinien.

Jour après jour, l’intervention militaire israélienne dévaste le territoire de Gaza avec en parallèle l’impuissance, l’inertie, la complicité de la communauté internationale. Les vélléités de démarches diplomatiques en faveur d’un cessez-le-feu se heurtent au refus du gouvernement en sursis de E. Olmert et la communauté internationale refuse de prendre les moyens pour imposer, y compris par la suspension des accords de coopération existants, la cessation des opérations militaires israéliennes. Les tentatives pour rendre le Hamas responsable font l’impasse sur la situation du minuscule territoire de Gaza comme prison à ciel ouvert, où la population, ravitaillé au compte-goutte, doit vivre en permanence, même pendant la récente rêve, sous le régime des restrictions alimentaires, des coupures d’électricité, du rationnement en carburant, du manque de matériel médical, scolaire, des assassinats ciblés. Les bombardements incessants depuis 10 jours ajoutés à l’incursion des soldats israéliens dans les zones urbaines se sont soldés par la mort de plus de 600 palestiniens dont un grand nombre de civils et parmi eux d’enfants et près de 3000 blessés.
Engagée dans le soutien à la population palestinienne, solidaire de sa résistance à l’agression militaire israélienne, la LCR réaffirme son exigence d’un arrêt immédiat des massacres, du retrait des soldats israéliens de Gaza, et de la levée du blocus. La seule solution est d’ordre politique : elle passe par la reconnaissance des droits des palestiniens à disposer d’un état souverain et viable.

C’est pourquoi, la LCR sera présente aux manifestations unitaires de soutien, à Montpellier (mercredi 07 18h comédie et samedi 10)

Montpellier

Message des associations de solidarité avec le peuple palestinien – Association France Palestine Solidarité (AFPS34)
Association des Palestiniens Languedoc-Roussillon (APLR)
Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP34) – :

 » Nous tenons un stand « GAZA-SOLIDARITE » place de la Comédie pour informer la population et faire signer des pétitions demandant l’arrêt immédiat de l’agression israélienne et la protection de la population de GAZA et de toute la Palestine ».

L’installation de ce stand a eu lieu lundi 14h
place de la Comédie (face au Gaumont)

Une conférence de presse. a été tenue

Article de Midi Libre MONTPELLIER Édition du mardi 6 janvier 2009

Les associations locales appellent
à « l’arrêt du massacre » à Gaza

Plusieurs associations montpelliéraines ont installé, hier,
un stand baptisé Gaza-Solidarité, sur la place de la Comédie,
pour dénoncer les bombardements israéliens. La population locale est ainsi sensibilisée à la gravité des faits. Une photo montrant des Palestiniens ensanglantés portait pour légende « Israël veut la paix ». Une autre affirmait : « Le sang de tout
un peuple est sacré. Aucune puissance n’a le droit de le verser impunément », sous une flaque rougissant les pavés d’une rue. Les passants ont été invités à signer une pétition qui revendique l’arrêt du massacre du peuple palestinien et la levée immédiate du blocus. Le texte exige des dirigeants français qu’ils
sanctionnent l’État d’Israël et protègent la population palestinienne. Un document qui doit être adressé aux députés s’appuie sur les différents rapports de l’Onu pour souligner « la dégradation de la situation sanitaire, alimentaire, économique de Gaza » . Il insiste sur « la complicité de l’Union européenne
et en particulier de la France ». L’Association France Palestine Solidarité estime, pour sa part, que « la bande de Gaza a été transformée par Israël, depuis des mois et des mois, en prison ravagée par les raids meurtriers réguliers ». Enfin, une lettre s’adresse à la Cour pénale internationale contre l’aviation d’Israël qui « bombarde là une des zones les plus densément peuplées au monde » pour pointer une volonté de tuer contre le droit
à l’existence de tout un peuple.

Pour lire l’article paru dans ROUGE, daté du 25 12 08, cliquez sur

Bombes sur Gaza

Voir sur le site national du NPA,
un article de Michel Warschawski, militant en Israel pour les droits du peuple palestinien, cliquez ici
un article de Mireille Fanon-Mendes France, Fondation Frantz Fanon, membre du Bureau national de l’UJFP : 6 interminables journées de 24 heures pour les Palestiniens de la Bande de Gaza.

Manifestation de samedi 03 janvier à Montpellier (3 à 4000 personnes)

Appel unitaire national :

Gaza : arrêtons le massacre du peuple palestinien !

1million et demi de personnes assiégées, affamées, bombardées depuis 18 mois c’est une punition collective et donc un crime de guerre aux termes de la 4e convention de Genève art.33Bis.

1 million et demi de personnes qui subissent une agression d’une violence sans précédent de l’armée israélienne, c’est encore un crime de guerre !

L’union Européenne a donné le feu vert à Israël pour ce crime en décidant à l’initiative de sa présidence française, et contre le parlement européen, du « rehaussement » des relations Union Européenne -Israël.

Nous, organisations du collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens signataires de cet appel, exigeons :

L’arrêt du massacre

La levée immédiate et totale du blocus

La suspension de tout accord d’association entre l’UE et Israël

Des sanctions immédiates contre Israël

La protection de la population de Gaza et de tout le peuple palestinien

Signataires au 30/12/08 :

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens : Américains contre la Guerre (AAW) France, Agir Contre la Guerre (ACG),AFD france, AFPS, AJPF, ATF,Association des Marocains de France, Associations des Travailleurs Maghrébins de France, CCIPPP,Collectif des Musulmans de France, Collectif Faty Koumba, Ettajdid France, FTCR, Génération Palestine, GUPS France, Ligue Communiste Révolutionnaire ,MIR, MIB,MRAP,NPA,Parti Communiste Français (PCF), PCOF,PDP,Solidarité tunisienne, Union juive française pour la paix,UTIT, Femmes en Noir, CPPI Saint Denis, La Courneuve Palestine, Association Républicaine des Anciens Combattants Les VERTS. Les Alternatifs . CVPR PRO .ASHDOM . Farrah-France, Handicap-Solidarité, AIPPP, Civimed Initiatives, Coordination de l’Appel de Strasbourg, Collectif judéo arabe et citoyen pour la paix, Cedetim, Droits devant, S’en sortir Ensemble, Mouvement des quartiers pour la justice sociale,Solidarité Palestine 18°,Droits devant !!,ACU : association des communistes unitaires, CNCU,coordination nationale des collectifs unitaires, Stop Précarité, Comité de solidaritéMartiniquePalestine,Union des Musulmans de Seine Saint Denis, le Cercle Frantz Fanon, UJAJAF-ATL Jenine, Réseau Féministe « Ruptures », Emancipation tendance intersyndicale, Collectif Feministe Pour l’Egalité …

Dans Midi libre Montpellier, Édition du dimanche 4 janvier 2009, par Sylvain QUISSOL

Montpellier Forte mobilisation dans les rues contre le pilonnage de Gaza:

Hier, le défilé pour la Palestine a rassemblé environ 3 000 personnes

Une mobilisation de grande ampleur a condamné les bombardements d’Israël sur la bande de Gaza, hier, en ville. Environ 3 000 manifestants (4 000 selon les organisateurs) se sont réunis, à 15 h, sur la place de la Comédie, avant de rejoindre la préfecture. Une participation inédite pour ce type de rassemblement en faveur du peuple palestinien. Les femmes et les enfants étaient particulièrement nombreux. L’appel à manifester avait été relayé dans les quartiers de La Paillade et des Cévennes.

De nombreuses affiches émaillaient la foule et réclamaient la « levée du siège palestinien à Gaza », dénoncent le silence des dirigeants des plus puissants États du monde. La population palestinienne
ne cesse, actuellement, de subir les bombardements. Selon Achraf, un Palestinien réfugié, « il y a de nombreux morts par jour, c’est une véritable extermination ». Et le blocus israélien mine la vie quotidienne des gens. « Les bombardements détruisent les hôpitaux, les mosquées, les universités. Les frontières sont fermées et la population ne peut pas se fournir en médicaments. » Les organisateurs de la manifestation ont condamné non pas « une guerre mais un véritable massacre », dans lequel les forces sont disproportionnées. Pour eux, il ne s’agit pas d’une riposte mais d’une « action préméditée et préparée de longue date ». Ces bombardements s’inscrivent dans la stratégie dite préventive.

Toujours selon les organisateurs montpelliérains, cette politique antiterroriste permet d’instaurer un nouvel ordre mondial. Pour eux, s’opposer à l’occupation et défendre les Palestiniens revient à défendre les droits et la dignité de tous les êtres humains. L’antiterrorisme, en Palestine comme en France et à travers le monde, permet de domestiquer les populations et de combattre les partisans de la démocratie et de la dignité humaine. Les participants ont repris en choeur : « Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c’est l’humanité qu’on assassine ! » Certains manifestants estimaient que la véritable puissance d’Israël n’est pas uniquement militaire mais également idéologique. L’État oppresseur devient « capable de se faire passer pour une victime », tandis que les civils bombardés sont apparentés à des terroristes. Or, pour le représentant de l’Association des Palestiniens en Languedoc-Roussillon, ce sont les bombardements israéliens qui affaiblissent les droits humains et font le lit du terrorisme. Le représentant de l’association Vivre en paix (1) a insisté sur le nombre d’enfants victimes de cette « guerre de destruction » et sur la complicité ouverte de l’Union Européenne et de la France.

Hier, les manifestants montpelliérains ont pleuré « Gaza la martyre » tout en glorifiant « Gaza la résistante ». Le cortège s’est disloqué vers 17 h sans qu’aucun incident n’ait été signalé.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page