Non a l’expulsion de Madame Sellaoui (Montpellier, quartier St Clément)

dernière info : un communiqué du préfet indiquait qu’on allait procéder à un nouvel examen du dossier et que « Madame Ouassila Sellaoui restera sur le territoire le temps nécessaire à ce réexamen approfondi de sa situation juridique et humanitaire ».

Communiqué de Presse du Comité de soutien à Madame Sellaoui

pétition à signer en ligne ici

Madame Ouassila Sellaoui, d’origine algérienne vit en France, à Montpellier depuis 2003
avec son mari titulaire d’une carte de résident. Son père vit en France depuis 1962. Elle est
mère de deux enfants Samia, 5 ans, et Wiam, 4 ans, nées en France, scolarisées à l’école
maternelle Kipling (Montpellier, St Clément).

Madame Sellaoui a été arrêtée la semaine dernière à Nîmes et reçu une Obligation à Quitter le
Territoire et doit être expulsée dans les quinze jours. Les voies légales sont aujourd’hui
épuisées. Le seul espoir restant est l’obtention d’un recours gracieux auprès du préfet.
Ce jugement est indigne au regard de l’intégration de Mme SELLAOUI et de sa famille en
France. Les atteintes à ses enfants en bas âge scolarisés en France sont cruelles et
injustifiables. Rappelons que tous les critères de type financiers et sociaux du Regroupement
Familial sont illégaux au vu des Conventions Internationales dont la France est partie, et en
particulier l’art. 8 de la CEDH et l’art. 3 de la CIDE. Et que les Conventions Internationales
supplantent les législations nationales.
La famille Sellaoui est aidée dans ses démarches par le réseau « Éducation sans frontières », la
FCPE, et tout le quartier Saint Clément. De nombreuses personnalités politiques nous ont
apportées leur soutien.

« Le comité de soutien à la famille SELLAOUI » a été créé, afin que la famille Sellaoui
puisse rester UNIE en France, et que 2 petites filles ne soient pas séparées de leur mère.
Nous avons demandé audience au préfet en vue d’une régularisation.

Actions mises en œuvre :
– une pétition a été rédigée. Elle est dès à présent accessible sur le site RESF
http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=18144
– Une pétition papier est en cours de signature au sein du quartier Cevennes – Saint Clément,
et parmi les parents d’élèves du groupe scolaire concerné.
– vendredi 27 février : un courrier a été envoyé à la préfecture pour demander audience
auprès du préfet. Ce courrier a également été envoyé en copie pour information à Madame le
Maire de la ville (Hélène Mandroux, PS).
– Un goûter de soutien/manifestation publique aura lieu le mardi 3 mars à 17H sur la
place située avenue Saint Clément, devant les écoles Kipling et Baudelaire.
Contact : 06 47 68 08 99

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page