Le problème Frèche ?

Plusieurs personnalités membres des partis qui composent la majorité régionale affirment ce mardi 24 mars leur opposition à George Frèche.
Vous pouvez lire sur le site de Montpellier Journal un compte rendu de la conférence de presse des anti-Frèche ainsi qu’un article rendant compte des positions du NPA. Communiqué du NPA 34 ci-dessous.

Communiqué du NPA 34

George Frêche a, au cours de son mandat, multiplié les provocations à tel point qu’il a été exclu du PS pour ses propos racistes. Il a eu des méthodes particulièrement autoritaires en imposant sans débat ses caprices comme lorsqu’il voulait rebaptiser notre région  « Septimanie ».
Aussi, nous ne pouvons qu’apprécier l’initiative de personnalités des Verts, du PS, du PC et du PG affirmant leur opposition à l’actuel président de Région, un réveil bien tardif mais néanmoins salutaire.  

Reste que, s’il y a bien un problème « Frêche », celui-ci est le produit d’un système et d’une politique. Comment expliquer qu’un exclu du PS ait pu garder lamainmise sur ce parti ? Comment expliquer qu’il faille attendre la fin du mandat pour que s’affirme une opposition interne à la majorité régionale ? Bref pourquoi tant de couleuvres ont-elles été avalées avant l’indigestion ?

Le NPA réaffirme son opposition non seulement à ce que représente politiquement George Frêche mais aussi à la politique menée par l’actuelle majorité régionale. A l’échelle nationale, le PS dirige 20 régions sur 22 depuis 2004, il ne s’en est servi ni pour s’opposer à la droite ni pour mener une politique alternative.

Le NPA sera donc présent aux prochaines élections régionales, seul ou avec d’autres, mais en totale indépendance vis-à-vis du PS, pour proposer une autre politique : cesser de subventionner les entreprises privées alors qu’elles licencient quand même, arrêter de réclamer le doublement de l’A9 et donner une réelle priorité au rail (développement et gratuité des TER, ferroutage), mettre fin aux dépenses de prestige et de communication pour donner la priorité aux besoins sociaux, démocratiser la région en permettant un contrôle de la population sur les grandes orientations budgétaires (budget participatif), etc.

Pour le NPA 34

David Hermet

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page