Campagne européennes dans l’Hérault

Le site du NPA consacré aux européennes est ici
la brochure de campagne du NPA ici

réunions publiques élections européennes

avec Annne Jonval ( 3° de liste) ou Vincent (4° de liste) et quelquefois Robert Martin ou David Hermet, membres du conseil politique national du NPA

Dimanche 31-mai La Salvetat café de la place 10h30

Mardi 02-juin Toulouse parc des expos hall 1 20h30 Olivier Besancenot Myriam Martin

jeudi 04-juin St Pons salle sous la mairie 20h

Anne Jonval et Vincent sont les deux héraultais sur la liste Sud-Ouest du NPA conduite par Myriam Martin. Voir la liste complête ici et le site européennes NPA sud-ouest ici

Anne Jonval 32 ans , assistante Sociale.
Depuis 2003, j’ai vu mes conditions de travail se détériorer. Je ne parle pas « d’un confort de travail » je parle des moyens d’aide que nous n’avons plus ! A l’heure actuelle, si je veux vraiment aider les gens, je dois contourner les politiques sociales du gouvernement. Si je ne veux pas enfoncer les personnes encore plus, je dois trouver des formes de résistance. Si je travaillais dans le public « on » appellerait ça de la désobéissance civile ! Militante associative et syndicale, cet engagement ne m’a pas semblé suffisant. Je suis donc entrée en politique voilà quelques mois. J’aurais le plaisir de discuter avec vous de tous les sujets qui vous concernent lorsque je viendrai vous rencontrer lors de réunions publiques prévues un peu partout dans l’Hérault près de chez vous…

A bientôt


Vincent, 25 ans, technicien dans la chimie, Montpellier.
C’est en 2005, après la victoire du NON au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen, que j’ai rejoins la LCR, à Bordeaux. Aujourd’hui je suis candidat aux élections européennes sur la liste NPA du grand Sud-Ouest, menée par Myriam Martin. C’est un engagement important qui donne beaucoup de responsabilités, mais je les ai prises pour porter les combats quotidiens de notre parti dans cette campagne, ici dans l’Hérault.
Le travail collectif de tous les militants du NPA, dans la réflexion, l’élaboration du programme et des argumentaires que nous iront défendre au cours d’une véritable “tournée héraultaise”, avec près d’une vingtaine de réunions publiques d’ici le vote du 7 juin, voilà ce qui me motive ! A bientôt

Revue de presse :

France 3 Languedoc-Roussillon :  » La voix est libre  » du 18 avril avec Vincent 4° de liste aux européennes dans le Sud Ouest et David Hermet, un des deux porte-paroles du NPA 34.

Vous pouvez visionner ici une vidéo de présentation de Myriam Martin, tête de liste NPA pour notre grande région, qui sera en meeting à Béziers le 28 mai.

Ici une émission de France 3 avec Raoul Marc Jennar, tête de liste NPA dans le Sud Est.

MIDI LIBRE BEZIERS
Édition du lundi 4 mai 2009

Européennes Le NPA veut une Europe de la solidarité par E.B.

Très récemment implanté sur le Biterrois, le nouveau parti anticapitaliste (NPA) mené par Olivier Besancenot, compte une cinquantaine de militants. Avec environ 80 sympathisants en plus, il se lance dans la campagne des Européennes. Pour Didier Ribo, « c’est un changement d’échelle par rapport à Ligue communiste révolutionnaire. » Ces élections sont l’occasion de construire, « un vrai parti anticapitaliste, avec des personnes venues de tous les horizons de la gauche radical e. » Autre nouveauté, c’est l’étendue de la mobilisation sur l’ouest Hérault, « avec pas mal de gens qui viennent du milieu associatif ou des primo militants. » Des réunions publiques sont organisées par les comités sur tout le secteur.

La tête de liste Myriam Martin sera à Béziers le 28 mai prochain à la Tenda occitana ou des ateliers de réflexion seront organisés avant une soirée musicale. Elle sera accompagnée de Vincent, 4 e sur la liste et militant à Montpellier. Pour ce dernier : « L’Union européenne actuelle n’est pas un rempart contre la crise. Elle pratique une politique de casse des acquis sociaux. » Le NPA veut : « La même protection pour tous les Européens. Il faut une harmonie par le haut ; interdire les licenciements ; instaurer un salaire minimum ; une création de vrais services publics ; la réunification des banques. Une Europe vraiment démocratique par et pour les peuples. » Et évidement, dire non au Traité de Lisbonne.
Pour Anne Jonval, 3 e sur la liste et militante dans le secteur de Bédarieux, il faut : « avoir une vraie politique écologique ; changer la politique agricole commune ; sortir du nucléaire par les énergies renouvelables ; mettre en place le ferroutage. » L’Europe doit être « antimilitariste et pour l’auto détermination des peuples notamment au Tibet et en Palestine. » Le NPA tient à se différencier du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Didier Ribo précise : « A la différence du Front de gauche, nous disons non à une alliance avec le PS. Surtout aux Régionales. » Attention à ne pas mélanger la gauche gestionnaire et la gauche radicale.

HERAULT DU JOUR : voir en grand :https://www.resistons.net/images/HdJ240409.pdf ou cliquer sur l’article

MIDI LIBRE REGION

Édition du vendredi 24 avril 2009

NPA« L’Europe aggrave la crise » par Vincent COSTE

Le Nouveau parti anticapitalise (NPA) présentait, hier à Montpellier, les Héraultais engagés sur la liste Grand Sud-Ouest pour les élections européennes du 7 juin.
Une liste qui est menée par la Toulousaine Myriam Martin, le Bordelais Philippe Poutou occupant la deuxième position, lui-même suivi par deux Héraultais : les Montpelliérains Anne Jonval et Vincent (1). Ces deux derniers ont pu ainsi affirmer, hier dans la capitale régionale, qu’ils défendaient « une Europe sociale, démocratique, écologiste et antimilitariste » . Anne Jonval affirmait notamment que « le réchauffement de la planète exige des réponses rapides et à l’opposé de ce qui se fait actuellement » .
Et dans la foulée, David Hermet, porte-parole du NPA dans l’Hérault, ajoutait que « le thème le plus important de cette campagne est bien sûr lié à la crise. On affirme que nous ne voulons pas payer la crise, ce n’est pas à nous, pas aux salariés de payer. Et on se rend d’ailleurs bien compte que les politiques menées par l’Union européenne n’ont fait qu’aggraver la crise. L’Union européenne, c’est tout sauf un rempart ! »

(1) Sont également présents sur la liste le Gardois Sébastien Levonian (sixième place), Guy Travel (Pyrénées-Orientales, en huitième position), l’Audoise Laure Tarlier (treizième), l’Aveyronnais Maxime Gaillac (quatorzième) et le Lozérien Michel Reix (dix-huitième).

MIDI LIBRE MENDE

Édition du mercredi 29 avril 2009

Européennes : Le NPA à la rencontre des Lozériens par Marie-Edwige HEBRARD

Représentant la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Sud-Ouest lors des prochaines élections européennes du 7 juin, Myriam Martin était de passage à Mende, hier. Afin de rencontrer les militants et développer, avec eux, les quatre principaux axes de campagne sur lesquels le NPA désire faire entendre sa voix.

« Tout d’abord, nous souhaitons aller vers une Europe sociale, opposée à l’Europe des marchands que l’on a vu se développer et dont on a surtout vu tous les effets, dernièrement. Une véritable Europe sociale, ce serait une Europe où les droits sociaux pourraient s’épanouir et rayonner ». L’idée serait alors de prendre le meilleur des réalisations en terme de droits sociaux dans chaque pays, et d’en faire un composite cohérent, fort. « En France, il y a par exemple le modèle de la Sécurité Sociale : un modèle attaqué de toutes parts mais un modèle à défendre à tout prix ».
Parallèlement, le NPA souhaite s’orienter vers une Europe plus écologique. « Concrètement, cela signifie rompre avec les politiques productivistes et les logiques de profit. La situation dans laquelle la planète, qui subit l’une des pires situations écologiques de l’histoire, se trouve, exige des réponses rapides et radicalement opposées à la politique menée actuellement par le gouvernement. »
En troisième lieu, c’est l’Europe des droits qui est visée : « les droits des femmes, le droit de circuler librement, et plus largement le droit des peuples. Je pense aussi aux sans-papiers, aux immigrés et à toutes les personnes dont on bafoue les droits fondamentaux, comme le peuple palestinien. »
Enfin, « l’Europe anti-impérialiste et solidaire sera plus que jamais au coeur des réflexions et des orientations lors de ce scrutin européen », précisent Myriam Martin et Michel Reix, 18 e sur la liste NPA et représentant la Lozère.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page