BEZIERS: LICENCIEMENTS ANNONCES A LA CAMERON

Le comité biterrois du Nouveau Parti Anticapitaliste affirme sa totale solidarité avec les salariés de la Cameron, menacés de licenciement


Le comité biterrois du Nouveau Parti Anticapitaliste affirme sa totale solidarité avec les salariés de la Cameron .menacés de licenciement. Nous soutiendrons les formes de luttes d’action et de revendication que choisiront les salariés avec leurs syndicats.

Au moment ou 1/3 ou 2/3 des salariés de l’entreprise risque d être licenciés, c’est la question même de la survie d’une activité industrielle qui est posée.
La justification de la direction de l’entreprise évoquant  » un mauvais passage à traverser  » est fallacieux et ne tient pas compte :
1-des profits réalisés et des aides publiques obtenus antérieurement
2- des conditions minimales pour maintenir une activité industrielle sur ce site.

Comme pour les » Molex « , les « Conti », les » Cater  » la direction de la Cameron profite de la crise du capitalisme pour restructurer au plus vite son entreprise et permettre à ses actionnaires de se « refaire » en bourse….
Dans ce jeux de Monopoly mondial, des familles brisées par ces désindustrialisations.

Aussi, malgré ces enjeux qui dépassent et de loin nos sites locaux, partout, quand ils luttent les salariés modifient les rapports de force habituels.
1- ce sont des plans sociaux modifiés….
2- ce sont des primes de licenciements augmentées….
3- ce sont des emplois sauvegardés…
4- ce sont des sites préservés….

…..mais ce sont surtout des familles épargnées.

Pour ce qui le concerne, le NPA Béziers fera tout pour qu’une solidarité visible puisse se construire sur la ville et ses environs. Si nous disions, il y a quelques semaines que les licenciements sur Béziers étaient invisibles car ils touchaient les petites entreprises, ce n’est plus d’actualité aujourd’hui.

L’ampleur de la vague de licenciements annoncés à la Cameron pose la question d’une riposte large et unitaire qui coordonne l’action des associations, partis et syndicats.
Cette unité pourrait prendre la forme d’une déclaration commune et d’un rassemblement /meeting qui permettrait de donner la parole aux salariés et aux organisations syndicales.
Ils exprimeront leurs attentes et leurs revendications.
Ensuite les partis et syndicats relayeront celles-ci dans les villes, les entreprises et institutions ou ils sont présents.

PRESERVONS NOS EMPLOIS
EN IMPOSANT AUX ACTIONNAIRES DE PAYER
LEUR CRISE!!!!!

SOLIDARITE AVEC LES SALARIES DE CAMERON !!!!

Comité Biterrois du NPA
Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page