Saint Pons : réunion d’information sur les rafles policières à Béziers

La chasse au corbeau s’est traduite par un harcèlement policier vis à vis des militants de gauche (écologistes, communistes, NPA) sur Saint Pons.

( voir ici)

A ce sujet, une réunion publique est organisée
jeudi 24 septembre, 18 h 30, à la salle de la Cimade, 14 rue de la rotonde Béziers (en bas des allées)

Réunion d’information sur les rafles policières qui ont accablé ST-Pons, en présence des séquestrés par les forces spéciales du ministre de l’intérieur..

Le Corbeau et le président
(D’après La Fontaine)

Maître corbeau, longtemps, dans l’Hérault s’est perché.
De ce département des lettres il a posté,
Certaines avec des balles étaient accompagnées.
Puis il les envoyait aux notables importants
Et l’une des missives alla au président.
Celui-ci en fureur, fit mander sa police
« Retrouvez-le sur l’heure et que chacun agisse.
Arrêtez ce corbeau, c’est la priorité ! »
Aussitôt la police par le zèle emportée
Et craignant, avant tout, au maître de déplaire,
Quadrille de font en comble Saint-Pons de Thomières.
Elle fait beaucoup de rafles, arrête des habitants,

Leur prélève ADN, malmène longuement,
Pour finir il s’avère qu’elle faisait chou blanc.
Tout comme la police se planta dans une autre affaire
Croyant en vain tenir un saboteur de caténaire.
Voilà ce qui arrive quand plaire au Président
Fait marcher la milice et remue tout l’Etat :
Il y a beaucoup de bruit et de faux résultats.
Toutes les lettres en fait venaient d’Hérépian,
Il est interdit aux cons, en plus d’être méchant.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page