Postes de Béziers : victoire des grévistes

Les postiers de Béziers la Devèze étaient en grève depuis le 05 octobre.
A Montpellier, rassemblement samedi 31 oct matin 10h au marché Tastavin du Mas Drevon contre la
privatisation de la Poste.

30 octobre : victoire des postiers biterrois :

C’est un succés acquis de haute lutte que viennent de remporter
les postiers bitterois aprés 25 jours de grève. leur direction vient
en effet d’annoncer que le poste qui devait être supprimé était
maintenu pour un an supplémentaire.
Dans les conditions de quasi
affrontement qui prévalaient ce recul de la direction qui voulait
casser les grévistes est un succés qui doit tout à la combativité
des grévistes, à l’unité syndicale, à l’extention proposée, à l’appel à la solidarité
financière, au soutien de l’ul cgt.
Cette issue et ce combat gagneront à être
popularisé pour que partout postiers et salariés sachent qu’on peut faire reculer
direction et patronat.

comité npa béziers

Actuellement à la poste comme ailleurs le Service Public est bafoué, la gestion obéit à la logique ultralibérale d’une entreprise privatisée sur le modèle de France Télécoms. Le comité biterrois contre la privatisation de La Poste appelle à soutenir les postiers en grève : DEBAT PUBLIC VENDREDI 23 OCTOBRE à 18 HEURES

Bourse du Travail – BEZIERS.

Voir le tract en bas de page

Douzième jour de grève pour les guichetiers du bureau de poste de La devèze à Béziers !
la question de l’extention est au coeur des débats.

Menée par une intersyndicale trés large la grève aborde donc son douzième jour consécutif.
La question de l’extention du conflit aux bureaux de béziers principal et béziers hôtel de ville
est posée par les postiers eux mêmes par un appel à la grève le 21 octobre prochain.
La jonction de tous ces mouvements donnerait une force supplémentaire aux grévistes et
augmenterait le rapport de forces en leur faveur.
Car dans tous ces bureaux les raisons du mécontentement sont les mêmes :
postes vacants et non pourvus, postes supprimmés, classement patronal des bureaux en zones ( sensibles, atypiques … )
qui ne reflètent en rien la réalité du travail éffectué, temps d’attente pour les usagers qui varient entre une demie heure et une heure.
la solidarité s’organise et un appel au soutien financier à été lancé par l’union locale cgt.

Pour ce qui est de la solidarité politique les grévistes ont le soutien total du npa.

Le biterrois connaît et va connaître une série de luttes et conflits qui posent la question
d’une autre politique que celle du capitalisme et de l’état ump.
que ce soit dans la fonction publique ( poste et frêt ) ou dans le privé ( cameron )
les attaques sont les mêmes : suppressions d’emplois, non remplacements, prise de bénéfices des actionnaires,
plan social …
A la poste à la sncf ou à la cameron ce n’est pas aux salariés de payer la crise initiée par les banquiers.
pour sortir de cette logique du tout profit et de zéro social il faudra que toutes ces luttes convergent et établissent
des liens entre elles car c’est un seul et même adversaire qu’elles affrontent.
cette convergence est possible et souhaitable pour créer comme nous l’avions proposé lors d’une réunion publique de la cameron
une plate forme politique locale qui associe à l’initiative des grévistes syndicats, partis et associations.

Le npa Béziers

05 octobre : Communiqué de CGT SUD CFDT CFTC FO
BUREAU DE POSTE DE
BEZIERS LA DEVEZE

Le personnel a été reçu après 4 jours de grève par le Directeur de groupement postal du biterrois et la Direction des Ressources Humaines.

La Direction de l’Enseigne La Poste de Montpellier persiste à faire passer sur le bureau de Béziers la Devèze un organisation du travail inapplicable en supprimant du personnel là ou il est nécessaire d’ en ajouter.

C’est pourquoi les agents du bureau ont décidé de reconduire leur mouvement avec l’appui de toutes les organisations syndicales et de la population du quartier.

La fréquentation du bureau est restée selon La Poste statistiquement stable.

Malgré cela elle persiste à justifier la suppression d’emploi programmée par une organisation du travail inadaptée.

Les taches quotidiennes seraient reportables indéfiniment. Ce qui conduirait inévitablement à détériorer la qualité de service due aux usagers ainsi que la sécurité due aux agents.

Les 70 000 citoyens héraultais qui ont dit non au changement de statut de La Poste sont méprisés.

Actuellement à la Devèze comme ailleurs le Service Public est bafoué, la gestion obéi à la logique ultralibérale d’une entreprise privatisée sur le modèle de France Télécoms.

La Poste a choisi pendant le conflit de servir la seule minorité des clients qu’elle juge rentable.

Dans ce combat tous les postiers doivent être solidaires, leur avenir en dépend. Organisons partout dans les services la forme que doit prendre ce soutien.
Pour le soutien financier adressez le UL CGT Bourse du Travail 57 Bld F Mistral 34500 Béziers CCP MON 0743030 M.
CGT SOLIDARITE POUR BEZIERS DEVEZE

Les Syndicats CGT SUD CFDT CFTC FOCOM ne participeront plus aux prochaines instances de La Poste, initiées à marche forcée tant qu’un monologue social unilatéral sera imposé par la Direction de l’Enseigne,. Elles exigent l’arrêt immédiat de toutes les réorganisations permanentes, les suppressions de bureaux de Poste, et destruction des emplois.

Tract du collectif biterrois contre la privatisation de la poste.

CONTRE LA PRIVATISATION DE LA POSTE

Après le succès de la votation,

SOUTENONS LES POSTIERS DE LA DEVEZE
EN GREVE DEPUIS LE 5 OCTOBRE

La semaine dernière, plus de 2 millions de personnes, dans toute la France, dont plus de 3600 à Béziers, ont exprimé leur volonté. A 95%, ils ont dit : la Poste doit rester le service public dont nous avons besoin.

Désormais, le gouvernement doit organiser lui-même le referendum sur cette question essentielle. La Constitution modifiée le permet, Sarkozy doit le faire ! Le retrait du projet de loi règlerait d’ailleurs la question !

Par contre, la Direction de La Poste continue à porter de mauvais coups, avec l’appui du gouvernement.

L’argent des contribuables a servi à rénover le bureau de Poste de la Devèze. Mais cet argent doit servir à tous les usagers.

Ce ne sera pas le cas si un demi-poste est supprimé aux guichets, comme la Direction l’a décidé.

Les usagers devront attendre encore plus. Les postiers, dont le travail sera encore plus difficile, sont en grève depuis plus d’une semaine.

Nous sommes tous concernés par cette lutte : soutenons les, participons à la collecte pour aider les grévistes à tenir

(versement au Fonds CGT-Solidarité : CCP MON 0743030M – Union Locale CGT, 57 boulevard Frédéric Mistral – 34500 BEZIERS)

DEBAT PUBLIC VENDREDI 23 OCTOBRE à 18 HEURES

Bourse du Travail – BEZIERS

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page