Deux rencontres avec Ibrahim Warde, auteur de « Propagande imperiale & guerre financiere contre le terrorisme »

Jeudi 25 octobre a Montpellier
__ 15 heures : Faculte de Lettres (Amphi A)
__ 20 heures 30 : Salle Petrarque


Rencontres organisées en collaboration avec

  • Les Amis du Monde diplomatique (04 67 96 10 97)
  • la librairie Le Grain des mots (04 67 60 82 38 ou info@legraindesmots.com)

« Apres chaque attentat, des experts autoproclames denoncent les
reseaux de financement du terrorisme. Les enquetes ont beau demontrer
que ces attentats necessitent en realite tres peu de fonds, pour les
ideologues endurcis qui forment les bataillons des ‘guerriers de la
finance’, l’absence de preuve ne signifie rien: il faut multiplier
les attaques contre l’argent cache des terroristes.
Or les frappes financieres, si elles sont le plus souvent sans
effets reels sur leurs cibles officielles, provoquent en revanche de
considerables dommages economiques, politiques, sociologiques et
psychologiques – parfois sur des pays entiers, comme la Somalie. »

Ce livre ne montre pas seulement la maniere dont, pour occulter toute
relation entre terrorisme et politique etrangere, l’administration
americaine s’est enfermee dans sa propre propagande, il devoile
egalement les contradictions entre la liberalisation a marche forcee
pronee dans les annees 1990 et le controle financier tentaculaire que
les Etats-Unis mettent desormais en place partout dans le monde.

C’est ainsi que le domaine de la finance pourrait bien devenir le
plus etendu et le plus durable de la « guerre au terrorisme », tout en
etant le moins controverse et le plus vulnerable a la desinformation.
Quand l' »ignorance informee » devient la norme, la finance est bien la
poursuite de la guerre par d’autres moyens. Mais une guerre contre
qui ?

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page