Quelle politique de transports pour Montpellier ?

Le Plan local de déplacement présenté par la municipalité de Montpellier est affligeant. ( lire le midi libre du samedi 27 février)

Quelle politique de transports pour Montpellier ?

Le Plan local de déplacement présenté par la municipalité de Montpellier est affligeant.

Favoriser les zones à 30 km à l’heure ?
Il y en a déjà beaucoup trop à 10 km/h vu les embouteillages !

Avoir des projets de parkings dans le grand centre ville ? Pour attirer plus de voitures ? Bravo !
C’est dans la périphérie de Montpellier qu’il faut faire de grands parkings gratuits et les relier au Centre par des transports collectifs.

Mettre les quais du Verdanson à double sens et inverser celui du cours Gambetta ? Quelle imagination que de vouloir inverser les embouteillages !

Nos élus sont en panne, aidons les…

1) Avoir un objectif : réduire drastiquement le nombre de voitures en ville causes de pollution et de mal vivre.

2) S’en donner les moyens :

* Rendre les bus et le tramway gratuits avec des fréquences renforcées et une complémentarité bien étudiée…

* Pour la circulation dans le grand centre ville montpelliérain, nous proposons d’élargir le réseau de transport public avec des mini bus municipaux, nombreux, fréquents et non polluants

* développer des pistes cyclables, sécurisées, continues, sur tous les axes et il faut des parcs à velo à côté des parkings. Une piste cyclable de la source du Lez à la mer.

* Etendre la zone pitonne dans le centre

* Dire stop à l’extension de la ville et créer une ceinture verte agricole ou de zones naturelles préservées

Le NPA défend la gratuité des services publics de transports urbains pour des raisons sociales et écologiques.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page