Extension de la grève des postiers des Hauts Cantons

Les postiers de Bédarieux entrent dans leur sixième jour de grève, élargissent leur mouvement, précisent leurs revendications et comptent leurs amis.

Ils demandent l’ouverture de négociations avec la direction départementale de La Poste et précisent leurs exigences pour :

– augmenter leurs moyens et ainsi limiter le nombre de tournées non faites ;

– titulariser les agents en CDD, qui sont aussi compétents que les titulaires.

Ils exigent que l’encadrement reste présent sur l’ensemble du temps de travail des facteurs (soutien et sécurité) et refusent que les heures supplémentaires deviennent un substitut permanent à des heures de travail qui pourraient être assumées par des postes complets.

Les postiers doivent 35 heures de travail hebdomadaire et les heures supplémentaires éternellement imposées ne sont plus acceptées. Il y va de la santé des travailleurs et la qualité du service ne doit pas dépendre de conditions de travail tendues, à la limite de la résistance physique des salariés ! D’ailleurs le même problème se pose sur d’autres sites et la direction de La Poste n’apporte aucune aide aux postiers qui « craquent », quand cela arrive, mais cherche plutôt à les faire partir !

Grève des postiers du Bousquet et prises de contact nombreuses

Les 5 facteurs du Bousquet-d’Orb entrent dans le mouvement et viennent conforter leurs collègues de Bédarieux. Ils font des tournées de 42 heures au lieu de 35 et la création de nouveaux postes rétablirait une situation normale… et légale.

Mais la grande affaire de ce jour est l’intervention de postiers de Vendres, Lamalou-les-Bains, Pézenas, Ganges, Poussan, Lodève et Lunel. Les postiers de ces villes ont contacté les postiers de Bédarieux ou envoyé un délégué pour les rencontrer. Le contact est maintenu avec d’autres villes. Les postiers de La Grande Motte ont vu leur préavis de grève rejeté pour vice de forme par la direction de La Poste.

Les élus apparaissent

Les maires ou premier adjoint de Saint-Gervais, La Tour-sur-Orb et Taussac-la-Billière ont rendu visite aux grévistes ce matin. L’un d’eux a expliqué que la détérioration des services de La Poste retardait le bon fonctionnement de sa mairie.

Le maire de Bédarieux a reçu les grévistes ce matin. Il espère rencontrer la « Direction Opérationnelle Territoriale Courrier » (DOTC) qui siège à Montpellier et couvre l’Hérault, l’Aude et les P.O. Une entrevue avec la première adjointe de la municipalité de Bédarieux est plus que décevante. Celle-ci semble mal à l’aise en présence de travailleurs, découvre leur situation, et n’a guère à proposer qu’une motion de soutien du Conseil municipal … le 6 ou le 8 avril ! Elle promet aussi « d’envoyer une lettre au directeur de La Poste » … lequel siège à 800 mètres de la mairie ! L’équipe municipale, pourtant très politisée, semble déboussolée, et sans perspective bien claire, quand des grévistes l’informent de la situation réelle qui les concerne pourtant en tant qu’habitants, usagers et élus municipaux.

Yves Dachy, le 30 mars 2010.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page