Quand l’égalité entre les femmes et les hommes entre au bordel !

Communiqué du Comité de vigilance des droits des femmes de Montpellier (1)

Madame Brunel nouvelle Rapporteuse Générale à l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes propose l’ouverture de maisons de prostitution en France !

Le comité de vigilance des droits des femmes de Montpellier apprend avec stupéfaction la proposition de Madame Brunel, députée UMP, de légaliser un entreprenariat prostitutionnel par l’ouverture de maisons de prostitution.

Nous refusons de banaliser la sexualité tarifée et de la transformer en activité professionnelle normale, de supprimer le délit de proxénétisme et a fortiori de l’encourager par la possible création d’entreprises de prostitution.

Les bordels « nouvelle manière » organiseront légalement l’exploitation sexuelle des femmes en situation de précarité, de pauvreté pour donner plus de confort et de sécurité aux clients et capter les énormes profits générés par ce trafic humain.

Nous nous opposons donc à la proposition de Madame Brunel : une bien curieuse façon de concevoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

La France a rejeté le réglementarisme en 1946 en fermant les maisons closes. En ratifiant la Convention des Nations Unies en 1960, elle a définitivement adopté l’abolitionnisme. Cette Convention considère que la prostitution et la traite des êtres humains en vue de la prostitution, sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine. Une loi qui contreviendrait à cette convention serait donc inconstitutionnelle.
La prostitution n’est pas un mal nécessaire. Elle constitue une marchandisation du corps humain en réduisant celles et ceux qui la pratiquent à l’état d’objet sexuel et cela dans le seul but de la jouissance d’autrui.

Il est urgent d’employer l’énergie de nos élus et l’argent public au service d’une véritable politique d’action et de prévention compatible avec un pays défenseur des droits de l’être humain.

(1) Organisations membres du Comité de Vigilance pour le Droit des Femmes de Montpellier: Amicale du Nid, CIDFF, CICADE, Citoyennes maintenant, CCH, Commission Féminisme du NPA, LDH, Marche mondiale des femmes, MFPF34, UNEF.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page