Les postiers des Hauts Cantons en grève…

…le NPA alerte les usagers sur la dégradation du service postal et des conditions de travail des agents

(Ci-dessous les derniers développements: Capestang Les postiers en grève illimitée dès mardi)

Le processus de privatisation de la poste arrive à son terme

Après plusieurs essais de déréglementation sans conséquence depuis 1978, le service public postal fut brisé en 1990 par la Loi Rocard-Quillès séparant La Poste et les Télécoms. Avec les évolutions des technologies, on pouvait concevoir deux services publics spécialisés et socialement plus efficaces que Les PTT d’antan. Mais cette loi ouvrait la voie à une exploitation des nouveaux services par des entreprises motivées par la recherche d’un « bénéfice » maximum. Il s’agit du détournement pur et simple d’un immense service financé et bâti sur fond public pendant plus de 150 ans !


Depuis 1990, l’évolution de La Poste suit la trajectoire classique de la rentabilisation d’une entreprise capitaliste. Les usagers sont devenus des « clients ». La notion de service public est mise à mal par un abandon progressif des acquis sociaux et de la compétence du vaste réseau des PTT, réputé le plus fiable et le plus avancé dans le monde. « Rentabiliser » devient le maître mot, la précarisation du personnel augmente et la distribution du courrier se dégrade. Cela annonce la disparition ou le renchérissement des services réputés « non rentables » sur lesquels l’entreprise La Poste travaille déjà.

Les multiples grèves et mouvements de résistance des personnels de La Poste expriment leurs craintes pour l’avenir de leur profession et l’absurde détérioration de leur condition de travail comme du service rendu aux usagers. Nous soutenons de toutes les façons possibles les grèves des postiers dans l’Hérault comme celles qui se développent actuellement depuis Bédarieux et le Bousquet d’Orb.


Conscients de la gravité de la privatisation en cours et de ses conséquences à brève échéance, prenons place dans cette riposte initiée par les postiers des Hauts Cantons. Faisons vivre ainsi le tous ensemble!

Nous appelons à participer à la réunion publique pour la défense du service postal et de ses employés à Bédarieux, mercredi 7 avril, à 18 h 30, salle Achille Bex (à coté de la Poste).

NPA 34

Capestang Les postiers en grève illimitée dès mardi (Midi Libre)

L’intersyndicale CGT-Sud et FO du centre de distribution de Capestang est entrée en lutte contre la direction de La Poste.

Les postiers entendent se faire payer les heures supplémentaires qu’on les oblige à réaliser tous les jours et sans compensation. Pour cela ils lancent à compter de mardi matin un mouvement de grève illimité. Du coup c’est sur une quinzaine de communes que la distribution du courrier pourrait rencontrer des problèmes. Les mairies ont d’ores et déjà été prévenues par la direction de La Poste des difficultés à venir.

« On nous vole de l’argent tous les jours et on va en perdre un peu plus en faisant grève », insistent dépités les représentants de l’intersyndicale. Faire la grève ce n’est pas une partie de plaisir et c’est donc contraints qu’ils ont décidé de lancer ce mouvement car désormais le célèbre « Sitôt fini, sitôt parti  » c’est terminé, à la poste aussi.

« La motivation des collègues de Bédarieux nous a mobilisés. Nous ne pouvons plus vivre sous pression. Prendre des avertissements ou risquer le renvoi. Tout cela si nous ne distribuons pas tout le courrier qui nous est donné en dépit des avertissements lancés à la direction sur les longueurs des tournées qui ne font que s’amplifier. ».

Sur le bureau de Capestang les postiers parlent de harcèlements, de pressions morales, de disputes avec les supérieurs… Des plaintes seraient lancées auprès des tribunaux.

« On nous demande de plus en plus de productivité en réduisant nos moyens. Ici, la population augmente tous les jours, mais le nombre des facteurs ne suit pas. Nous exigeons désormais le respect du code du travail et que l’on cesse de nous mettre sur le dos le moindre retard dans la distribution. »

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page