Petit dialogue assassin entre amis

En articulant diverses déclarations de deux « amis » de l’UMP, voici le dialogue qu’on pourrait obtenir :

Jacques Domergue : « J.P.Grand ? Le processus de sa destitution est enclenché, sa mort est programmée ».

Jean-Pierre Grand : « Ma mort ?… Si un jour je dois me faire opérer, je choisirai de ne pas faire appel à ses qualités de chirurgien, je sais maintenant ce qui pourrait m’arriver ».

Il dénonce « l’inconséquence » du programme de Domergue et menace d’appeler à voter Mandroux !

Domergue : « Si (Grand) se positionne contre moi, c’est qu’il a quelque chose à se reprocher. Peut-être a-t-il peur que j’aie en ma possession des documents compromettants sur ce qu’il a pu faire avec la Ville et l’Agglo. »

Jean-Pierre Grand : « Cette ignoble affirmation, diffamatoire et calomnieuse… ne peut rester sans réponse. »

Le masque de la bienséance tombe à l’approche des élections municipales et du pouvoir…

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page