Montpellier, collège Croix d’Argent : deux semaines de lutte. Manif mercredi 12 mai 13H 30

Débuté le 27 avril, le blocage du collège pour protester contre la suppression de postes sera suspendu à partir de lundi 10. La lutte continue cependant, les revendications n’ont pas été satisfaites.
manifestation mercredi 12 mai après midi, départ 13h 30 du collège, rectorat 15H,
Les personnels et les parents ont organisé un rassemblement, jeudi 6 mai devant le rectorat, où ils ont organisé une classe sauvage.
« Dix jours ça suffit, il faut que nous soyons entendus ! »(photo : le O1/05/10)

12 mai après midi, départ 13h 30 du collège, rectorat 15H, , Appel à manifester : parents du quartier, personnels et tous ceux qui soutiennent le mouvement, pour gagner!

Un rassemblement médiatique aura lieu à l’appel du SNES le mardi 11 mai à 17h30, à la jonction de la place de la Comédie et de l’Esplanade, afin de sensibiliser la population aux effectifs pléthorique dans les établissements du département, et de convoquer une conférence de presse pour une « opération témoignage » des établissements.

article de Midi Libre sur le rassemblement du O6 mai : ici

Voir le Blog d’information du mouvement de protestation du collège croix d’argent à Montpellier

Voir un autrearticle de Midi Libre du 03 mai

Le personnel du collège de la Croix d’Argent ainsi que les parents d’élèves sont mobilisés depuis le mardi 27 Avril.

Depuis plus de 1O jours, en lien avec le personnel du collège, les parents mobilisés n’ont pas envoyé leurs enfants au collège et/ou ont bloqué l’entrée de l’établissement. La grève reconductible est soutenue par une intersyndicale large : SNES-FSU, CGT, FO…

Les personnels réunis tous les jours pour décider de la suite à donner au mouvement sont déterminés à se battre jusqu’à l’obtention des revendications. Plusieurs assemblées générales avec les parents d’élèves ont eu lieu, les parents réunis ont largement voté le soutien au mouvement.

Il s’agît de protester contre la suppression de deux classes et la suppression de postes d’enseignants (46.5 heures).

Plus d’infos sur le blog du collège Croix d’Argent en lutte : http://croixdargent34.blog.fr/

Pourquoi cette action ?

Contexte du collège croix d’argent

Nous rappelons la situation particulière de notre établissement, à savoir son classement en APV dû à un environnement social difficile. En outre, la moitié des élèves entrant en 6ème présente des difficultés de maîtrise de la langue française ainsi qu’en mathématiques (cf. Projet d’établissement 2009-2012 et résultats aux évaluations de CM2 des écoles du secteur).

Par ailleurs, nous notons l’évolution positive de notre établissement au cours de ces quatre dernières années.

En effet, ce collège souffrait d’une image très négative liée initialement à l’existence d’actes d’incivilité (violences verbales et/ou physiques), d’un manque de travail et de motivation de la part des élèves. Les résultats étaient insuffisants, notamment au DNB (58,96% en 2006).

La rénovation des locaux, des dotations en matériel, un meilleur encadrement des élèves par des effectifs allégés, la mise en place concertée de dispositifs variés (aides individualisées, soutien ciblé, ateliers d’ouverture culturelle… réalisés par de nombreux enseignants) ont permis d’améliorer les conditions d’apprentissage. Ce travail en concertation a permis par ailleurs la mise en place d’un suivi individualisé des élèves dyslexiques, au-delà des PAI classiques (une formation établissement a également eu lieu). Ainsi, les parents expriment leur satisfaction de la prise en compte des difficultés spécifiques de leur enfant.
Cela s’est accompagné logiquement par une amélioration constante des résultats au DNB (74% en 2009 dont 39 mentions et seulement 2 élèves non affectés). Le travail mis en place par les équipes éducatives tout au long de ces quatre années a donc porté ses fruits.

Les différentes crises ont pu être jugulées, en interne, par l’implication de tous, un travail en équipe et de la cohérence, qui nécessitent beaucoup d’énergie et de temps passé dans l’établissement.

La dotation attribuée implique :

– la suppression d’une division de 6ème alors que 150 élèves de CM2 sont recensés par les écoles du secteur. En tenant compte du taux de passage de 76%, fourni par les services de l’Inspection d’Académie, nous arrivons avec 4 divisions à 28,5 élèves par classe.
En outre, nos collègues du primaire, avec qui nous travaillons étroitement, nous ont alertés sur le fait que les actuels élèves de CM2 présentent des difficultés importantes dans la maîtrise de la langue et supérieures à celles constatées les années précédentes.
– Le maintien de 4 divisions de 3ème alors que 5 divisions de 4ème montent en 3ème.
– La généralisation de classes surchargées compte tenu du contexte déjà évoqué.

Cette suppression de classes aura des conséquences négatives sur les personnels et inévitablement sur les élèves car elle induit :

– une diminution du nombre d’heures postes d’où une diminution du nombre d’adultes présents dans l’établissement qui ne peut que fragiliser un équilibre que nous tentons de maintenir année après année,
– des compléments de service pour deux disciplines (mathématiques et anglais),
– la suppression d’un poste en histoire géographie et en sciences physiques, par mesure de carte scolaire,
– des heures d’enseignement supplémentaires qui empêcheront l’investissement des collègues dans tous les dispositifs d’accompagnement des élèves : école après les cours, suivi de stage, mise en œuvre de projets d’ouverture culturelle…,
– des classes avec des effectifs plus lourds induisent inévitablement la mise en place de cours plus magistraux: c’est la fin de la mise en activité des élèves avec le suivi individualisé que cela suppose.

Par conséquent nous demandons :

– la restitution de la classe de 6eme,
– l’ouverture d’une classe de 3eme,
– la restitution des postes supprimés ou mis en complément de service, soit 46.5 heures d’enseignements.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page