Montpellier. Provocation autour de la journée de Jérusalem, socialistes complices!

Mise à jour ce mercredi 30 juin: Peut-on critiquer Israël ? En quoi les sionistes sont-ils légitimés pour instrumentaliser l’antisémitisme ? « À tous et à toutes ! Ne vous laissez pas intimider ! Ne confondez jamais juif, sioniste et israélien !  » (Pierre Stambul, UJFP) Voir ci-dessous.

Mise à jour ce mardi 29 juin: un article de Midi Libre et nos remarques (à lire ci-dessous). Egalement une vidéo d’une action BDS dans la région parisienne et l’article: Flottille: les corps des victimes turques criblés de balles.

Communiqué du COMITE BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) FRANCE MONTPELLIER, suivi de la position du NPA Languedoc-Roussillon


Les sionistes de Montpellier, une fois de plus, bafouent le droit avec arrogance, traitent la Coalition contre Agrexco d’antisémite, la flottille de la Liberté de provocation et tout ça avec l’argent des contribuables de la Région, du Département 34 et de la Ville de Montpellier qui subventionnent copieusement la fête !

Chaque année en juin, les sionistes de Montpellier proclament que Jérusalem est la capitale une et indivisible de l’état d’Israël. Ce faisant ils violent doublement le droit international qui énonce que la seule et unique capitale de l’état d’Israël est Tel Aviv et que Jérusalem, sous juridiction internationale des nations unies est divisée en deux zones, l’une occupée depuis 1967 et sous administration israélienne : Jérusalem-ouest et l’autre qui est la partie qu’on a laissée aux Palestiniens : Jérusalem-est.

Comme la violation du droit est une constante chez les sionistes, ceux de Montpellier font une grande fête dans le parc de Grammont où se pressent bon nombre de politiques, par conviction et en quête de voix. Le grandiose de la fête coûte cher, qu’à cela ne tienne l’argent des contribuables de la Région, du Département et de la Ville de Montpellier coulent à flots. L’an dernier on a même vu des panneaux publicitaires Decaux annonçant la fête et portant la mention illégale « Jérusalem capitale une et indivisible d’israël » .

G. Frêche est un des sinistres clowns favoris de la fête où il proclame avec sa vulgarité habituelle son allégeance au sionisme…

……………………………………


La position du NPA Languedoc-Roussillon (27 juin 2010)

Dans l’animation de ce qui s’avère être une journée de défense de l’Etat d’Israël, au moment même où celui-ci vient de s’illustrer, après tant d’autres méfaits, dans l’assassinat de militants pacifistes de la Flotille de la Liberté, trois des cinq exposés prévus étaient à la charge de personnalités socialistes. Voici leur nom:

. Anne-Yvonne Le Dain, élue frêchiste chargée du dossier Agrexco à la région Languedoc Roussillon

. Jean-Christophe Cambadélis, Député PS de Paris

. Laurent Azoulay, Président du Cercle Léon Blum à Paris qui comprend dans son comité d’honneur: Jean-Marc AYRAULT, (Président du Groupe PS à l’Assemblée Nationale), Gérard COLLOMB, (Sénateur – Maire socialiste de Lyon) , Bertrand DELANOE, (Maire socialiste de Paris) , Jean-Paul HUCHON, (Président socialiste du Conseil Régional d’Ile de France), Bernard KOUCHNER, (Ministre « socialiste »-sarkozyen!), Martin MALVY, (Président socialiste du Conseil Régional de Midi-Pyrénées), Dominique STRAUSS-KAHN, (socialiste, ancien ministre, directeur général du FMI), Michel VAUZELLE, (Président socialiste du Conseil Régional de PACA), etc.

Tous des défenseurs du droit international sauf dans les cas où c’est l’Etat d’Israël qui les bafoue!

Le NPA LR s’associe à la dénonciation par le comité BDS de Montpellier de l’évènement autour de la Journée de Jérusalem qui cherche à bunkeriser le soutien des juifs montpelliérains à Israël. Le NPA LR condamne la caution donnée par une soi-disant gauche, qui discrédite ainsi ses prétentions à l’humanisme, à des manoeuvres pénalisant dramatiquement le peuple palestinien. Qui se discrédite aussi en collaborant à la tentative de criminaliser le mouvement de soutien à celui-ci par l’amalgame entre antisionisme et antisémitisme promu en particulier par le fasciste ministre israélien des Affaires Etrangères et vice-premier ministre, Avigdor Liberman!

Il n’échappera à personne ce que révèle plus particulièrement l’intervention de la responsable pour la Région du dossier Agrexco dans le cadre de conférences sur “L’antijudaïsme, l’antisionisme conduisent-ils à l’antisémitisme ?”: en prétendant répondre à cette question à travers l’intitulé de son exposé: “L’exemple d’Agrexco”, cette « socialiste » confirme que le soutien de la Région à l’implantation d’Agrexco à Sète a le sens d’un soutien à l’Etat voyou-terroriste d’Israël. Voilà donc une occasion supplémentaire de convaincre les plus incrédules sur cette dimension de politique internationale de la question Agrexco!

On relèvera enfin l’intitulé de l’exposé qui suivait celui d’Anne-Yvonne Le Dain: “Les campagnes d’appel au boycott; mythe ou réalité ? Comment les combattre.” par Maître Pascal Markowicz, Avocat du CRIF à Paris. Ce rassemblement, c’est bien dit ici, était décidément inscrit dans une déclaration de guerre à la campagne de boycott BDS, solidaire des Palestiniens. Ce week end, à Montpellier, des socialistes avaient revêtu le battle dress israélien!


Montpellier. Grammont Journée de Jérusalem, 33 e

http://www.midilibre.com/articles/2010/06/29/MONTPELLIER-Journee-de-Jerusalem-33-e-1288127.php5

(Midi Libre 29 juin 2010)

Notes du blog NPA LR à propos de cet article de Midi Libre (29 juin 2010)

« Ceux (les palestiniens) qui voudront partir de Judée-Samarie nous les laisserons partir. Ceux qui ne voudront pas partir de Judée-Samarie vivront comme des chiens. » Moshe Dayan. Chef d’état major israélien.

« Toute la terre que nous prendrons sera à nous. Ce que nous ne prendrons pas sera à eux (les Palestiniens). » Ariel Sharon. Premier ministre d’Israël.

(citations tirées de http://www.pressegauche.org/spip.php?article4593)

Décidément Midi Libre sort la…grosse artillerie mystificatrice avec un article qui voudrait désamorcer le scandale de ce qui s’est passé dimanche à Grammont: « une rencontre bon enfant » peut-elle fêter « la réunification de Jérusalem, intervenue à l’issue de la guerre des Six-Jours« , autrement dit fêter le produit d’une guerre …qui continue et ce qu’elle induit comme nettoyage méthodique de la population palestinienne de la ville? Il nous reste donc, dans le modeste cadre de ce blog, a faire l’information sur ce qui se passe dans Jérusalem Est:

« Pour mémoire, depuis 1967, Israël a exproprié 35 pour cent du secteur de Jérusalem Est (environ 24 km carrés). De nouveaux quartiers juifs avec 50 000 logements ont été construits sur cette terre.

Des centaines de promoteurs immobiliers, d’entrepreneurs (et de fonctionnaires ?) s’enrichissent grâce à ces constructions. Combien de quartiers ont été construits dans le même temps pour les résidents arabes israéliens ? Zéro. Quand le gouvernement a-t-il permis la dernière construction de 600 logements dans un quartier arabe ? Il y a 30 ans. La plus grande partie de la terre que les Palestiniens détiennent encore (environ 45 km carrés) a été classée « zone verte« . Comme les responsables politiques se refusent à établir un plan d’ensemble pour Jérusalem, aucun permis de construire ne peut être accordé en dehors des quartiers palestiniens surpeuplés.(…)

Non seulement les Arabes de Jérusalem Est n’ont pas le droit d’acheter un appartement à Talbiyeh (dont le nom a été officiellement changé en Komemiyut) où ils sont née il y a 63 ans, mais la loi ne leur permet pas non plus de se construire un logement sur le secteur dont les Palestiniens ont été expropriés après 1967 et qui représente le tiers de Jérusalem est. Par contre, le lauréat du prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel, qui a demandé au Président des USA, Barack Obama, de ne pas s’occuper de Jérusalem, peut s’acheter sans problème une maison de vacances dans le nouveau quartier résidentiel en construction de Sheikh Jarrah.

Pendant que les écoliers de Jérusalem Ouest célèbrent  » la journée de Jérusalem » des milliers d’enfants de Jérusalem Est resteront à la maison ou s’entasseront dans des classes délabrées. Le Ministre de l’Education et le Maire, qui exalteront « l’unification de Jérusalem » sont ceux-là mêmes qui refusent d’appliquer la recommandation de la Haute Cour de Justice de construire 250 salles de classe sur les 1000 qui manquent dans la partie Est de la ville. (Haaretz)

http://www.legrandsoir.info/La-discrimination-prospere-a-Jerusalem-Est-Haaretz.html

A propos du prix Nobel Elie Wiesel, on lira l’article « Elie Wiesel l’imposteur et Jérusalem » du Monde Diplomatique (1) où est mise en évidence l’argumentation …théologique qui, en plein 21e siècle, veut légitimer des droits nationaux exclusifs: en résumé, puisque c’est écrit « 600 fois dans les écritures et pas une seule fois dans le Coran« , Jérusalem appartient aux Juifs et il faut en déposséder les « Arabes« ! Il est vrai que pour notre grand esprit éclairé « Jérusalem est au-dessus de la politique »! En somme, toute cette affaire de Jérusalem, comme l’ensemble de la question palestinienne, c’est une affaire entre un peuple élu et son Dieu! Tant pis pour « les autres » qui, malheureusement pour eux, se trouvent placés là par ce qui ne peut être qu’un caprice de l’histoire. Caprice bien évidemment sans aucun poids face à l’autorité des textes sacrés juifs! Comment dit-on déjà en hébreu Pensée des Lumières?

Faut-il que les Juifs de Montpellier tombent dans le panneau de cet obscurantisme thélogico-politique?

(1) http://blog.mondediplo.net/2010-04-18-Elie-Wiesel-l-imposteur-et-Jerusalem


VIDEO: Boycott Israel : Tous coupables !

http://www.dailymotion.com/video/xduhfx_boycott-israel-tous-coupables_news#from=embed?start=666

La coalition des anti- Agrexco demande aux collectivités de ne plus subventionner ce rendez-vous « sioniste » (Midi Libre)

Le parc municipal de Grammont accueille, cet après-midi, la 33 e journée de Jérusalem. Ce rendez-vous organisé par le Centre communautaire et culturel juif de Montpellier rassemble une bonne partie des associations de la communauté autour d’animations et de débats. Et c’est justement le thème très politique de cette année, « L’antijudaïsme, l’antisionisme conduisent-ils à l’antisémitisme ? » , qui provoque la colère des militants pro-palestiniens et une vive polémique.

Selon le programme, la discussion est articulée en deux parties et pose l’exemple de la lutte contre l’arrivée d’Agrexco dans le port de Sète comme l’illustration d’un glissement possible de l’antisionisme vers l’antisémitisme.

Dans un communiqué, le comité BDS – qui plaide pour le boycott des produits israéliens – a dénoncé « les sionistes de Montpellier qui bafouent le droit avec arrogance », « traitent la coalition contre Agrexco d’antisémite, la flottille de la Liberté de provocation ».

Et, en réponse au rendez-vous de Grammont, BDS a organisé, hier, sur la Comédie une « contre-journée » de Jérusalem, ville « symbole historique et mondial de la paix » , « occupée, meurtrie et en voie de judéïsation ». Au-delà de la polémique sur l’installation de la société importatrice de fruits et légumes, les militants pro-palestiniens déplorent l’aide publique apportée à la manifestation.

« Comment ces instances et ces élus peuvent-ils cautionner les propos tenus ? Nous devons demander à la Région, au Département et à la Ville de se démarquer de ces propos scandaleux », lance le comité BDS, dont la réaction devrait être vivement commentée, cet après-midi, à Grammont.

Traditionnellement, la journée de Jérusalem accueille au moins un élu représentant chacun des exécutifs locaux et témoigne de leurs bonnes relations entretenues avec la communauté juive de la ville. (Midi Libre 27 juin 2010)

Retour sur l’attaque de la Flotille de la Liberté


Flottille: les corps des victimes turques criblés de balles (Nouvel Observateur)

« Les résultats mettent en évidence que les forces israéliennes ont tiré pour tuer les activistes et non pas pour les maîtriser« , accuse un des avocats des familles. (…)

La plus jeune victime, un homme de 19 ans, disposant également de la nationalité américaine, a été touchée par cinq balles, dont deux à la tête, selon le rapport. Une balle a été tirée à bout portant contre le visage du lycéen. Son corps présente deux autres impacts: à la nuque et dans le dos.(…)

Le journaliste Cevdet Kiliclar, 38 ans, qui est l’éditeur internet de l’ONG islamiste turque IHH qui a parrainé l’expédition destinée à forcer le blocus israélien contre Gaza, a été abattu d’une balle dans la tête, note le rapport.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100629.OBS6356/flottille-les-corps-des-victimes-turques-cribles-de-balles.html

Peut-on critiquer Israël ? En quoi les sionistes sont-ils légitimés pour instrumentaliser l’antisémitisme ? (Pierre Stambul, UJFP)

(Après la Seconde Guerre mondiale)  »Alors que la décolonisation (certes très imparfaite) a été la règle partout, la question palestinienne évolue à contre-courant. Plusieurs facteurs bloquent toute solution. Il y a la manipulation de l’histoire, des mémoires et des identités. (…)

Oui, il existe un lobby qui use et abuse de l’antisémitisme pour interdire toute critique d’une politique criminelle. Oui, face à Etat qui se dit Juif, qui a installé des colonies « juives », qui prétend parler au nom de tous les Juifs et face à des institutions communautaires ou religieuses qui sont devenues les auxiliaires de cette politique, il est logique et normal d’interpeller les Juifs. Le crime se fait en leur nom, et c’est une des raisons de l’existence de l’Ujfp. Qu’ils cessent de soutenir une politique criminelle et suicidaire et qu’ils se souviennent de ce qu’a produit le soutien d’un grand nombre de pieds-noirs à l’OAS pendant la guerre d’Algérie.

À tous et à toutes ! Ne vous laissez pas intimider ! Ne confondez jamais juif, sioniste et israélien ! Et rappelez-vous que ceux qui défendent jour après jour et quoi qu’il arrive la politique israélienne n’ont aucun droit à vous traiter d’antisémite. Défendre les droits du peuple palestinien comme ceux de tout peuple est un devoir universel, quelles que soient nos origines.

http://www.ujfp.org/modules/news/article.php?storyid=778

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page