Lunel, Pignan. Cela bouge à la Poste…« Mais concrètement, rien n’a été annoncé, rien n’est prévu »!

Sommaire

1/ 11 juillet : Lunel. La Poste. Sud et la CGT ont été reçus par la direction (Midi Libre)

2/ 9 juillet : Les facteurs de Pignan et Juvignac contestent les nouvelles conditions de travail (Midi Libre)


1/ 11 juillet : Lunel. La Poste. Sud et la CGT ont été reçus par la direction (Midi Libre)

Grève puis arrêts de travail ont marqué ces dernières semaines.

Nouvelle étape dans le conflit social qui agite, depuis plusieurs semaines, La Poste de Lunel. Jeudi, deux représentants du syndicat Sud et trois de la CGT ont été reçus par la direction montpelliéraine.
Claude Calmels, directeur de groupement, Sylvie Lagrifoul, directrice des ressources humaines, ainsi que Richard Beignier, le directeur du centre de Lunel, ont ainsi entendu, racontent les syndicalistes « la détresse des agents de Lunel ». La rencontre a duré une heure trente.

Sud et la CGT espèrent désormais que la direction tiendra compte de ce qu’ils décrivent comme un malaise profond. « Mais concrètement, rien n’a été annoncé, rien n’est prévu », indique Hervé Arocas. Le syndicaliste note également l’écart entre « le ressenti des agents et la perception qu’en a la direction ».

La CGT espère également qu’une décision de justice en faveur des salariés pourra bientôt être appliquée (elle n’a en fait pas encore été notifiée à la direction de La Poste). Et que dans l’ensemble « le bon sens finira par l’emporter », avant d’ajouter : « Mais ce sera long pour rétablir la confiance. » Sur le terrain, depuis la reprise du travail, affirme enfin le syndicaliste, « les facteurs mettent les bouchées doubles pour rattraper le retard. Il reste trois ou quatre jours sur chaque tournée ». (Midi Libre 11 juillet 2010)

2/ 9 juillet : Les facteurs de Pignan et Juvignac contestent les nouvelles conditions de travail (Midi Libre)

« La mécanisation n’est pas au service du facteur , elle sert à détruire son métier ». C’est le constat de Bernard Petit, du syndicat Sud PTT et facteur à Pignan. En réponse, le personnel des centres de distribution de Juvignac et Pignan annonce un troisième samedi de grève.

« La nouvelle organisation du 22 juin n’a fait que dégrader nos conditions de travail », dénonce le représentant syndical.

La mécanisation du service a décalé la prise du travail de 6 h 50 à 8 h 20, ce qui mène à retarder la tournée vers les heures le plus chaudes de la journée. « Nous finissons vers 14 h 30, explique Bernard Petit. Lorsque les facteurs sont en mobylette et casque ou en voiture non climatisée, la tâche devient difficile. » En cause également les récentes suppressions de postes, qui concernent quatre des trente positions aux bureaux de Juvignac, Pignan et Cournonterral, tout comme la suppression de quatre samedis par an.

« On ne va pas abandonner tant que les négociations n’avancent pas ! » (Midi Libre 9 juillet 2010)

Pour mémoire

La Poste 92. Répression et résistance (30 juin)

Les facteurs des Hauts-de-Seine sont en grève depuis 63 jours contre les suppressions d’emploi et les réorganisations.

http://www.npa2009.org/content/la-poste-92-repression-et-resistance

Les postiers d’Aubagne en grève (24 juin)

http://www.npa2009.org/content/les-postiers-d%E2%80%99aubagne-en-greve

La Poste : le rouleau compresseur… (9 juin)

http://www.npa2009.org/content/la-poste-le-rouleau-compresseur

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page