Retraites Le 23 c’est … aujourd’hui !

La grève générale, sa reconduction pour obtenir le retrait du projet de loi…Infos et déclarations diverses pour réussir le 23 … et après!

63% des Français «du côté des grévistes et des manifestants» (Libé)

23 septembre : Montpellier. Mobilisation Christian Ventura (responsable de la CGT 34) « Ce sera de la même force que le 7 » (Midi Libre)

Le 23 septembre, par millions dans la rue et puis on reconduit jusqu’au retrait ! (communiqué du NPA)

22 septembre : Retraites Grève Vers un mouvement reconductible ? (Midi Libre) / Montpellier Grève contre la réforme des retraites : 38% du trafic de Fréjorgues annulé jeudi (Midi Libre) / Retraites: «Avec ce gouvernement, il faut faire monter le rapport de force» (Libé) / Vidéo NPA Point Actu sur le 23 avec Ingrid Hayes du Conseil Exécutif / Besancenot capitalise chez Hamon (Libé) / Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires (Basta!)

Les manifs:

Montpellier -> 14h30, Rives du Lez

Béziers -> 10h, Bourse du travail (Boulevard F. Mistral)

Sète -> 10h, devant la mairie


…………………….

Le 23 septembre, par millions dans la rue et puis on reconduit jusqu’au retrait ! (communiqué du NPA)

Si l’on en croit les premiers pointages, la journée du 23 septembre s’annonce plus forte encore que celle du 7. Et pour cause, le rejet dans le pays de la contre réforme libérale la plus nocive depuis la libération est très massif. Le pouvoir est déligitimé. Le ministre en charge de la réforme est totalement discrédité.

Nous ne devons pas perdre. Et nous pouvons gagner. Mais pour cela, il faudra continuer après le 23 septembre :

Comme la reconduction de la grève est la seule solution, la question se pose dans de nombreux endroits.

Pour lire la suite : http://www.npa2009.org/content/le-23-septembre-par-millions-dans-la-rue-et-puis-reconduit-jusquau-retrait

23 septembre : Montpellier. Mobilisation Christian Ventura (responsable de la CGT 34) « Ce sera de la même force que le 7 » (Midi Libre)

Montpellier. Mobilisation croissante… (Midi Libre)

Mobilisation croissante Le 7 septembre : autour de 40 000 personnes ont manifesté à Montpellier, la plus forte mobilisation depuis le CPE.

Le 25 juin, la manifestation avec regroupé 18 000 personnes. Le 28 mai : 8 000 personnes environ défilent.

Le 24 mars : la mobilisation franchit la barre des 10 000 personnes.

22 septembre : Les syndicats veulent frapper un grand coup jeudi contre la réforme (Midi Libre) / Montpellier Grève contre la réforme des retraites : 38% du trafic de Fréjorgues annulé jeudi (Midi Libre) / Vidéo NPA Point Actu sur le 23 avec Ingrid Hayes du Conseil Exécutif / Besancenot capitalise chez Hamon (Libé) / Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires (Basta!)

Retraites/Grève Vers un mouvement reconductible ? (Midi Libre)

L’éventualité d’une grève reconductible, qui ne semblait pas d’actualité jusqu’ici, est désormais brandie comme une menace par la CGT et Force ouvrière pour forcer le gouvernement à des concessions sur cette réforme clé pour Nicolas Sarkozy. Dans les transports et l’éducation, d’importantes perturbations sont annoncées pour cette nouvelle journée d’action lancée à l’appel huit syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, Unsa).

« Dans certaines entreprises, ça va se poser dès les prochains jours », déclarait Bernard Thibault mercredi sur Europe 1. « Et en même temps, nous ne faisons pas de la grève reconductible le seul moyen de colère ». Didier Le Reste, secrétaire général de la fédération CGT-Cheminots, première organisation syndicale à la SNCF, n’y est pas hostile, à condition qu’elle soit interprofessionnelle.

Dans un communiqué publié mercredi, la CFTC-Cheminots annonce avoir déposé « plusieurs préavis de grèves reconductibles pour permettre aux salariés SNCF qui le souhaiteront d’engager un bras de fer avec le gouvernement ». Sud-Rail appelle à une « grève générale dès le 24 septembre ».

Retraites/Grève Vers un mouvement reconductible ?(Midi Libre)

Montpellier Grève contre la réforme des retraites : 38% du trafic de Fréjorgues annulé jeudi (Midi Libre)

Retraites: «Avec ce gouvernement, il faut faire monter le rapport de force» (Libé)

TCHAT Grève reconductible ou manifestations au coup par coup? A la veille d’une nouvelle journée d’action syndicale contre la réforme du gouvernement, Annick Coupé, porte-parole de Solidaires, a répondu à vos questions.

Annick Coupé. La question de la grève générale, Solidaires la pose depuis pas mal de temps, dans la mesure où nous pensons qu’il faut faire monter le rapport de force avec ce gouvernement. Nous savons qu’à la veille du 23, il y a beaucoup de secteurs où cette question de la grève reconductible se discute.

Evidemment, dans le secteur public, mais je pense aussi au secteur de la chimie. Par exemple, la CGT appelle à la grève reconductible dans les raffineries. La question de la grève générale ne peut pas être décidé par une organisation syndicale toute seule au niveau national, mais c’est une question à débattre avec les salariés dans les assemblées générale le 24. En ce qui concerne Solidaires, nous poussons dans ce sens et nous soutiendrons toutes les grèves reconductibles qui seront décidées. […]

Nous savons qu’il y a des secteurs où il est très difficile de faire grève; une manifestation le week-end permettrait cet élargissement. Nous pensons que nous pouvons articuler des grèves reconductibles dans les secteurs qui le peuvent avec des manifestations le week-end, les deux ne sont pas contradictoires.

Il est clair que les réformes précédentes de 1993 pour le secteur privé, et 2003 pour le secteur public ont aggravé les inégalités, et déjà fait baisser les pensions. Il faut donc revenir sur ces réformes, mais il faudrait aussi prendre en compte pour ne pas aggraver les inégalités: les années d’études, la question des femmes qui prennent du congé parental. Avoir une autre politique en matière d’emploi, casser le développement de l’emploi précaire et du temps partiel. Une politique plus offensive en ce qui concerne le taux d’emploi des femmes.

Bien sur, cela suppose de mettre sur la table le financement de la retraite par répartition, ce qui, pour nous, signifie accepter de discuter de l’augmentation des cotisations patronales ou de la taxation d’un certain nombre de produits financiers, cela permettrait d’assurer le financement d’un bon niveau de retraite pour tout le monde, dès 60 ans

Retraites: «Avec ce gouvernement, il faut faire monter le rapport de force»


22 septembre Vidéo NPA Point Actu sur le 23 avec Ingrid Hayes du Conseil Exécutif / Besancenot capitalise chez Hamon (Libé) Voir ci-dessous

Vidéo Actu à voir ici

22 septembre : Besancenot capitalise chez Hamon (Libé)

Le leader du NPA poursuit : «Si on marche séparément, on frappe ensemble sur le même clou !» A fond pour «la défense de la retraite à 60 ans, à taux plein», Besancenot prévient : «Je vous le dis fraternellement : arrêtons un peu de regarder 2012 ! La situation ne sera pas du tout la même si Sarkozy fait passer sa réforme.» La salle est conquise. Comme un capitaine à la mi-temps d’un match, il y va de sa causerie : «On peut encore gagner mais à une condition camarades, c’est de ne plus trembler […] l’unité c’est aussi ça.»

Besancenot capitalise chez Hamon

Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires (Basta!)

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, candidat virtuel à l’élection présidentielle de 2012, soutient-il l’actuelle réforme des retraites ? Souhaite-t-il une baisse du Smic, un gel des salaires et des prestations sociales ? Envisage-t-il de davantage contrôler les chômeurs de plus de 50 ans dont on connaît la propension à abandonner leur entreprise de leur plein gré ? C’est la question qu’on peut légitimement se poser à la lecture d’un rapport du FMI : un bilan de santé économique de la France, mis en ligne en plein été. Il s’intitule : « France : la reprise est bien engagée mais il faut réduire la dette publique ». Ce document expose les prescriptions économiques du FMI pour sortir la France de la crise. Il s’agit d’un condensé de divagations néo-libérales.

Le FMI, DSK, la réforme des retraites et le gel des salaires

La gauche une nouvelle fois unie contre la réforme des retraites (Le Monde)

La gauche s’est montrée une nouvelle fois unie lundi à Rennes pour réclamer le retrait du projet de réforme des retraites, autour d’une tribune allant d’Olivier Besancenot (NPA) à Marie-Noëlle Lienemann (PS) en passant par Patrick Le Hyaric (PCF), ou Cécile Duflot (les Verts), a constaté l’AFP.

Près d’un millier de personnes ont répondu à l’appel des organisateurs pour dénoncer une « réforme injuste » et préparer la mobilisation du 23 septembre « avec reconduction de la grève le 24 », selon le souhait d’Olivier Besancenot porte parole du NPA.

La gauche une nouvelle fois unie contre la réforme des retraites (Le Monde)

De Besancenot à Hamon, la gauche s’affiche unie dans les Landes (Le Monde) + vidéo d’un extrait de l’intervention d’O Besancenot

« Au-delà des désaccords politiques, qu’il y a et qu’il y aura encore, il s’agit d’arrêter les conneries et de dire que, si on marche séparément, on frappe sur les mêmes clous (…) et ce qu’on peut faire c’est affaiblir le camp d’en face », a déclaré le responsable du NPA.

De Besancenot à Hamon, la gauche s’affiche unie dans les Landes (Le Monde)

Solidaires veut « amplifier le rapport de forces » (Le Monde)

Selon Mme Coupé, « grèves et manifestations sont les deux faces d’une même détermination ». D’où la volonté de Solidaires d’élargir la mobilisation, afin de provoquer « un affrontement central avec ce gouvernement, qui passera par un mouvement d’ensemble tel que Nicolas Sarkozy sera obligé de reculer, comme Jacques Chirac sur le contrat première embauche (CPE) »

Solidaires veut « amplifier le rapport de forces » (Le Monde)

20 septembre : Le NPA remet « une casserole d’honneur » à Eric Woerth (NouvelObs)

Une cinquantaine de militants du parti anticapitaliste ont remis au ministre du Travail et à sa réforme des retraites « une casserole d’honneur », « clin d’oeil aux légions d’honneur », selon Olivier Besancenot. […]

Les militants du NPA ont également scandé « retraite anticipée pour Woerth et l’UMP », afin de battre le rappel pour la journée d’action du 23 septembre contre la réforme du gouvernement.


Le NPA remet « une casserole d’honneur » à Eric Woerth (NouvelObs)

La vidéo de la casserolade pour Woerth : cliquer ici

19 septembre : Sud Education : Pour gagner, construisons ensemble la grève reconductible !

Tract national du NPA ci-dessous : Retraites : en grève jusqu’au retrait de la loi !

Aucune surprise dans le vote de la loi sur les retraites intervenu le 15 septembre à l’Assemblée Nationale… si ce n’est le niveau d’arrogance dont est capable l’UMP !

Les députés ont donc, coûte que coûte, voté la loi qui reporte l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans, qui relève de 65 à 67 ans l’âge permettant d’avoir une retraite sans décote et qui allonge la durée de cotisation. Cette loi méprise celles et ceux qui ont un travail pénible et pénalise encore plus les femmes.

Le bras de fer est entamé.

Ce gouvernement est chaque jour un peu plus illégitime pour nous imposer cette terrible régression.

La mobilisation contre cette réforme ne cesse de grandir depuis des mois, avec des manifestations et des grèves de plus en plus massives et de plus en plus populaires dans toute la société. Après le 24 juin, le succès historique du 7 septembre avec près de 3 millions de manifestants, avec des grèves réussies dans le privé comme dans le public, marque un tournant.

Il y a désormais, face à face, d’un côté un gouvernement totalement discrédité, miné par les affaires et les scandales et, de l‘autre, la volonté majoritaire qui s’exprime dans la rue et par la grève.
Ce que le vote de quelques dizaines de députés au sein d’une assemblée au ordre de Sarkozy a fait la mobilisation de millions d’hommes et de femmes peut le défaire.
Une loi votée peut être retirée par le rapport de force, par la rue : ce fut le cas en 2006 avec le Contrat Première Embauche (CPE).

Les salariés ne peuvent pas remettre le sort de leur retraite au Sénat qui planchera sur la loi du 5 au 15 octobre
Ce projet n’est pas amendable, il doit être purement et simplement mis à la poubelle.

Le 23 septembre, les salariés du privé comme du public, les jeunes, les précaires sont appelés à une nouvelle journée de grèves et de manifestations. Cette journée est décisive. Elle doit rassembler encore plus de monde que le 7 septembre dernier. Elle doit aussi, par la reconduction de la grève, par des démonstrations de force, par des actions de blocage être le point de départ d’un mouvement d’ensemble généralisé qui bloque le pays sur la durée.

Gagner, c’est possible et ça se joue maintenant !

…………………………….

Appel de l’Union Départementale CGT du Gard

L’UD CGT du Gard appelle ses syndicats dans les entreprises et établissements et ce, dans l’unité la plus large, à actualiser les cahiers de revendications sur salaire,emploi, conditions de travail,…en lien avec la retraite.

Organiser des assemblées générales de syndiqués et de salariés, mettre en débat large avec les salariés dans les entreprises et établissements la grève reconductible à partir du 23 septembre

Se déployer vers les salariés inorganisés.

strong>Journée nationale d’action le 23 septembre 2010 dans le GARD,

MANIFESTATION DEPARTEMENTALE A L’APPEL DE : CGT,CFDT,CGC,CFTC,FI,UNSA,FSU,SOLIDAIRES

10h rassemblement à ALES devant le Lycée J.B DUMAS

15h rassemblement devant la préfecture de NIMES

CONTRE LE RECUL SOCIAL…POUR UNE REFORME JUSTE !

ENSEMBLE,UNIS, ON VA GAGNER !!!

Texte sur Bellaciao avec quelques commentaires d’internautes.

…………………….

Vidéo : la manif du 15 à Paris devant l’Assemblée Nationale

…………………….

Pour contrer l’argumentaire mensonger du gouvernement : Quatre-pages Retraites (NPA)

…………………….

Communiqué du NPA. Après les retraites, l’assurance-maladie

…………………….

Départs de bus pour la manif de Montpellier le 23 :

Départ Bus Agde de la Calade à 13h30 Informations UL CGT 06 46 71 06 82 ou 04 67 30 39 05

Départ Bus Pézenas 13h30 Gare routière Inscriptions Nicole 06 16 13 49 17 / Départ Montagnac Esplanade 13h40

Inscriptions Maryse 06 70 11 24 34 avant le mercredi 22 sept 2010. Merci

Bus de Sète , de Béziers, de Bédarieux, de Clermont l’Hérault : contactez les Unions locales CGT

…………………….

Retrait du projet sur les retraites : c’est maintenant et c’est possible !

Après la formidable mobilisation du 7 septembre, les conditions sont rassemblées pour changer le rapport de forces, à condition que la gauche reste unie pour défendre le retrait du projet de loi.


Depuis le début de la campagne, de la mobilisation contre le projet de loi sur les retraites, en mai dernier, quelque chose a changé.
Après le 24 juin, c’est évidemment le succès historique du 7 septembre dernier avec près de 3 millions de manifestants qui modifie la donne. Désormais nous sommes nombreux, très nombreux à penser que c’est possible, que nous pouvons faire reculer le gouvernement et donc lui infliger, enfin, une défaite.

Après le succès du 7, l’intersyndicale a majoritairement décidé d’une nouvelle journée de grève et de manifestations le 23 septembre. Cette date, pour les équipes militantes les plus engagées, a suscité une forte déception car elle ne semblait pas répondre aux exigences de la situation. Mais, au-delà, cette date, permet aujourd’hui de mobiliser plus largement les salariés sur le fond de la réforme et sur la possibilité de gagner par la mobilisation. Nous devons donc tout faire pour que cette nouvelle journée soit encore plus forte que celle du 7 et que la question de la reconduction de la grève soit posée.

Si gagner devient possible, nous devons dire tous ensemble que cette réforme n’est ni négociable ni amendable et qu’il n’y a aucun arrangement possible.

Pour lire l’ensemble de l’article : Retrait du projet sur les retraites : c’est maintenant et c’est possible ! (NPA)

…………………….

Solidaires « Fonction publique » Préavis de grève illimitée à compter du 23 septembre 2010

Monsieur le Ministre

L’Union syndicale Solidaires «Fonction publique» dépose un préavis de grève illimitée à
compter du 23 septembre à 00h01
(ce préavis comprend la nuitée en amont de cette
journée pour les personnels travaillant en horaires décalés).

Ce préavis concerne l’ensemble des personnels titulaires, stagiaires, contractuels et
auxiliaires des trois versants de la fonction publique et des établissements publics (y
compris ceux présentant un caractère industriel et commercial) ainsi que les personnels
titulaires et non titulaires de droit public exerçant leurs fonctions dans les Sociétés
Anonymes et les établissements d’enseignement privé.

Ce préavis est motivé par les revendications suivantes :

. Pour le retrait du projet de loi portant réforme des retraites

. Pour garantir une retraite à taux plein pour tous sans allongement de la durée de
cotisation et en préservant l’âge légal de départ à 60 ans ainsi que les âges légaux
actuels pour les catégories actives.

. Pour le renforcement du code des pensions civiles et militaires

. Pour un financement de la retraite basée sur une meilleure répartition des richesses

. Pour l’arrêt des suppressions de postes

. Pour l’arrêt immédiat des fusions, restructurations, délocalisations et fermetures
massives de services et toutes fausses économies décidées dans le cadre de la
Réorganisation territoriale de l’état et de la RGPP

. Pour l’attribution des moyens nécessaires à l’exercice d’un service public de qualité
et de proximité répondant aux besoins de la population et à l’amélioration des
conditions de travail des agents.

. Pour une augmentation significative des traitements et des pensions et une
réévaluation de l’ensemble de la grille indiciaire.

Pour un véritable plan de titularisation.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma parfaite considération.

Pour l’Union Syndicale Solidaires « Fonction publique »

Jean-Michel Nathanson

…………………….

Pour retrouver sur le blog : « Il y a le 23, mais surtout le 24 qu’est-ce qu’on fait ? »

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page