La Lettre Electronique du NPA Béziers N° 38

Avec la rentrée sociale la Lettre Electronique du NPA Béziers reprend ses parutions hebdomadaires, Elles concerneront toujours l’actualité locale.
Nous tenterons de porter un regard anticapitaliste sur une actualité locale trop souvent méconnue mais qui fait pourtant le quotidien de milliers d’exploités, de précaires et de salariés. La résistance au capitalisme c’est aussi et surtout au quotidien.

A lire ci-dessous :

ANTICAPITALISME: LA VISITE DU SOUS PREFET A LA CAVE ET A LA DISTILLERIE D’OLONZAC N’EMPECHE PAS LA GREVE

CAPITALISME : DU POGNON POUR L’INAUGURATION DU POLYGONE, PAS POUR LES PLACES DE PARKING DES SALARIES

ANTICAPITALISME : FIN DU CONFLIT EN VUE A LA STIRAM ET A FRANCE TELECOM

CAPITALISME : APRES AVOIR FLIRTE AVEC LE FN ET L’OAS, LE DEPUTE ABOUD FLIRTE AVEC LA LIGUE DU MIDI

ANTICAPITALISME : LE PROJET ECOPÔLE DE LA VALLASSE A MONTBLANC PEUT OBTENIR LE PERMIS DE CONSTRUIRE EN OCTOBRE


ANTICAPITALISME: LA VISITE DU SOUS PREFET A LA CAVE ET A LA DISTILLERIE D’OLONZAC N’EMPECHE PAS LA GREVE

Philippe Chopin, nouveau sous préfet de Béziers, déjà célèbre pour son traitement des Roms dans sa circonscription, s’intéresse à la viticulture. Il y a tout lieu de craindre ce regain d’intérêt de la part de ce commis du MEDEF et de l’Etat. Car, loin d’être anodine, cette visite intervient en plein débat sur le devenir de la cave coopérative et de la distillerie.

Des regroupements industriels et financiers sont actuellement à l’œuvre pour, disent ils, faire face à la mondialisation. Les salariés savent par expérience ce que veut dire « faire face » à la mondialisation. C’est automatiquement une baisse des conditions de travail et des avantages acquis. Ceux de la distillerie d’Olonzac l’ont compris puisque 50% des 40 salariés du site se sont mis en grève le lundi 20 septembre (ils ont repris le travail mais, comme le note La Dépêche, « le malaise demeure » ! (voir l’article ici)

NB: la moitié des salariés de la distillerie de Lespignan ( 6 personnes sur 10 ) s’étaient également mis en grève reconductible.

CAPITALISME : DU POGNON POUR L’INAUGURATION DU POLYGONE, PAS POUR LES PLACES DE PARKING DES SALARIES

L’inauguration officielle du Polygone aurait coûté 25 0000 euros ( feux d’artifices, concerts, buffets, boissons, personnels & confettis ! ). Ce coût aurait été assumé par la SOCRI et par le fonds marketing du centre commercial, la mairie ayant « seulement » assuré la logistique et les 13 millions d’euros de voirie et assainissement. Les 800 salariés apprécieront puisqu’ils se voient imposer des horaires hors convention collective fixés par la SOCRI, la convention « commerciale  » du site venant se substituer aux conventions existantes. Ces mêmes 800 salariés cherchent des places de parking dans un quartier saturé et ne peuvent pas avoir accès au parking du site, celui ci étant réservé à sa clientèle. Ces mêmes 800 salariés « apprécient » (!) que cet argent n’ait pas été consacré à un parking salarié. A Béziers le nouveau temple du commerce amplifie le moins disant social.

ANTICAPITALISME : FIN DU CONFLIT EN VUE A LA STIRAM ET A FRANCE TELECOM

Les 2 derniers conflits qui ont vu des salariés partir en grève reconductible illimitée pendant près de 10 jours à la STIRAM ( Montblanc) et chez France Télécom ( agence Orange du Polygone ) sont en voie de règlement. A la STIRAM, les salariés ont obtenu (essentiellement) 50 euros d’augmentation mensuelle.

Chez France Télécom, les salariés négocient les horaires, les embauches et les remboursements de frais de parking. Dans ces deux entreprises les syndicats CGT & SUD ( pour France Télécom ) ont largement fait connaitre leur conflit. Une délégation du comité NPA Béziers est venue apporter son soutien aux grévistes. Ces conflits illustrent, si besoin était, la force d’une grève reconductible. En plein débat sur les retraites et après le bilan du 23 septembre, il faudra s’en rappeler.

CAPITALISME : APRES AVOIR FLIRTE AVEC LE FN ET L’OAS, LE DEPUTE ABOUD FLIRTE AVEC LA LIGUE DU MIDI

Le phalangiste chrétien Elie Aboud, député UMP, est célèbre pour défendre le monument aux morts des factieux de l’OAS au Cimetière Vieux. Célèbre pour avoir manifesté contre le film de Rachid Boucharef ( Hors la loi ) qui, pense-t-il, salit la mémoire de la France et son œuvre de la colonisation… Célèbre également pour ses projets de loi ( mariage aux drapeaux, identité nationale..) dans la même veine sécuritaire qui fait sa fortune locale, il tente de se rendre plus célèbre encore en rendant visite au papy flingueur de Lespignan incarcéré au Aquino. Il est le seul élu et parlementaire à être allé en prison voir René Galinier ( sans demande de celui-ci qui ne souhaite pas que son histoire soit récupérée par l’extrême droite ). Le député Aboud a rendu compte de sa visite aux militants de la Ligue du Midi qui l’attendaient à la sortie de l’établissement pénitentiaire. Pour Aboud il y a longtemps que les frontières entre la droite et l’extrême droite n’existent plus. Après ses flirts avec le FN et l’OAS, Aboud vient de draguer la dernière composante de l’extrême droite. A ce niveau ce n’est plus des flirts mais la mise en place d’un concubinage passionné!

ANTICAPITALISME : LE PROJET ECOPÔLE DE LA VALLASSE A MONTBLANC PEUT OBTENIR LE PERMIS DE CONSTRUIRE EN OCTOBRE

Le projet Ecopole à Montblanc, entamé il y a près de 5 ans, vient de voir le préfet de l’Hérault signer les diverses autorisations qui vont permettre à VILLERS SERVICES d’exploiter un centre de tri, de stockage et une usine de biométhanisation concernant la collecte et le traitement des déchets ménagers. La prochaine étape est logiquement l’obtention du permis de construire. Derrière une vitrine écologique, ce projet pose la question de la gestion des déchets ménagers. L’Hérault produit 1 300 000 tonnes de déchets par an, il en exporte 500 000. Dans l’ouest du département (le Biterrois ) la situation est pire puisque le déficit du traitement est estimé à 160 000 tonnes /an.

A partir d’un problème réel, les déchets ménagers, les réponses apportées sont purement capitalistes puisqu’elles envisagent un recours au tout privé;

-délégation des communes aux agglomérations

-délégation des agglomérations aux trusts internationaux

La vocation de ces trusts ( dont VILLERS SERVICES ) est de réaliser des profits. Pour cela, ils proposent des installations lourdes, onéreuses, sophistiquées, souvent nocives pour la santé publique.

L’Ecople de la Vallasse est programmée pour être le pendant de l’usine Ametyst dans le Montpelliérain : terrain de 30 hectares, capacité de retraitement concernant tout l’ouest héraultais et même au-delà.

Le comité du NPA Béziers soutient les positions du MNLE et des opposants locaux de Bessan, Vias et Portiragnes. Certains se battent depuis plus de 20 ans contre l’implantation d’une mégadécharge qui, de fait, fait partie du projet de l’EcopoLe de la Valasse. Deux recours devant le Tribunal Administratif sont en cours de procédure. Les opposants pensent avec raison qu’il faudrait construire plusieurs structures plus petites et moins sophistiquées.

Ils craignent à juste titre, que, pour justifier ses coûts de traitement, VILLERS SERVICES fixe ses prix et impose sa tarification avec le risque que cette logique soit à l’œuvre durant 25 ans ( bail initial ). Face au vernis écologique et au tout libéral, c’est bien la question de l’écosocialisme qui est posée à Montblanc. Les réponses que feront les forces de gauche seront fondamentales dans le combat à venir.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page