Retraites Mardi 12 octobre : manifs et grèves…et on continue! Les deux tiers des Français soutiennent le durcissement du mouvement contre la réforme des retraites qui s’exprime par les préavis de grève reconductibles dans les transports (Le Monde)

SOMMAIRE

Infos sur la mobilisation

Dans l’unité, 450 syndicalistes lancent un appel (voir ci-dessous)

11 octobre : Les lycéens de Lunel et Sète devancent l’appel de la manifestation nationale de demain (Midi Libre) / PORTS DE FRANCE – La CGT lance un appel à la grève reconductible (Midi Libre) / Grève interprofessionnelle et nationale pour le retrait du projet de loi sur les retraites (Solidaires) / Vidéo : Olivier Besancenot sur TV5 Le Monde RFI (10 octobre)


10 octobre : Les appels à la grève de mardi, reconductible ou non, fleurissent (Midi Libre) / Retraites: les Français pour le durcissement de la contestation (Le Monde) / Réforme des retraites: la FSU veut «généraliser grèves et manifestations» (Libé) / Grève : arrêt de la raffinerie de Donges mardi (NouvelObs) / Communiqué du NPA. Le vote du Sénat ne change rien : il ne faut rien lâcher ! / Vidéo : A Toulouse, c’est le 12, le 14… Hasta la Victoria ! / Vidéo : Lutte Contre la Réforme des Retraites 2010 Haute Savoie (sur fond musical chanté : On lâche rien! / Retraites : Chatel menace les jeunes de violences policières ! (Plume de presse) / Vidéo : Sarko menteur : Virons-le ! Parce qu’il ne vaut rien

……………………………………


Infos sur la mobilisation

11 octobre : Les lycéens de Lunel et Sète devancent l’appel de la manifestation nationale de demain (Midi Libre)

PORTS DE FRANCE – La CGT lance un appel à la grève reconductible (Midi Libre)

Grève interprofessionnelle et nationale pour le retrait du projet de loi sur les retraites (Solidaires)

Vidéo : Olivier Besancenot sur TV5 Le Monde RFI (10 octobre)

10 octobre : Les appels à la grève de mardi, reconductible ou non, fleurissent (Midi Libre)

Retraites: les Français pour le durcissement de la contestation (Le Monde)

Réforme des retraites: la FSU veut «généraliser grèves et manifestations» (Libé) / Vidéo : A Toulouse, c’est le 12, le 14… Hasta la Victoria !

La FSU, premier syndicat de la Fonction publique d’Etat, a indiqué samedi vouloir «étendre et généraliser les grèves et manifestations après le 12 octobre», journée interprofessionnelle pour la défense des retraites.

Dans un communiqué, la FSU «appelle tous les personnels à débattre des modalités unitaires et massives de poursuite de l’action, en envisageant toutes les possibilités, avec l’objectif d’étendre et généraliser les grèves et manifestations après le 12 octobre afin de faire reculer le gouvernement». […]

La FSU «demande au gouvernement de retirer ce projet, d’ouvrir enfin le débat nécessaire et souhaité par les salariés et une grande majorité de l’opinion publique».

«La réforme gouvernementale des retraites n’est pas faite», souligne-t-elle, appelant «à faire du 12 octobre une journée exceptionnelle de grève et de manifestations».

Réforme des retraites: la FSU veut «généraliser grèves et manifestations» (Libé)

Grève : arrêt de la raffinerie de Donges mardi (NouvelObs)

« Nous avons décidé de ne plus laisser produire ni sortir de carburant à compter de mardi 5h », a déclaré Christophe Hiou. « Cette grève sera reconductible par vote en assemblée générale chaque jour mais, de toutes les manières, il faut deux jours pour arrêter les machines, deux jours pour les remettre en route », a-t-il précisé.

La décision a été prise « à une large majorité » des salariés présents lors d’une assemblée générale vendredi, a-t-il précisé. […]

La raffinerie de Donges, qui appartient au groupe Total, est la deuxième raffinerie de France, avec une capacité annuelle de traitement de 11 millions de tonnes de pétrole brut

Les agents des terminaux pétroliers de Fos-Lavera ont entamé vendredi leur 12e jour de grève, à l’appel du syndicat CGT. Ils protestent contre la mise sur pied d’une filiale chargée de gérer ces terminaux dans le cadre de la réforme portuaire.

Grève : arrêt de la raffinerie de Donges mardi (NouvelObs)

Communiqué du NPA. Le vote du Sénat ne change rien : il ne faut rien lâcher !

Vidéo : A Toulouse, c’est le 12, le 14… Hasta la Victoria !

Vidéo : Lutte Contre la Réforme des Retraites 2010 Haute Savoie (sur fond musical chanté : On lâche rien!

Retraites : Chatel menace les jeunes de violences policières ! (Plume de presse)

Chatel revient sur le « danger » encouru par les lycéens et étudiants et voilà notre Phrase du jour qui s’avance : « Moi, je veux rappeler que manifester sur la voie publique c’est dangereux ». Précision dans son communiqué relayé par le JDD : il condamne « l’irresponsabilité de tous ceux qui mettent les lycéens en danger en les appelant à des actions qui risquent de dégénérer ». Dégénéré toi-même !

Renvoyons donc le ministre à brushing au site officiel du gouvernement Vie Publique : « Le droit de manifester est un droit fondamental des pays démocratiques. La manifestation est une réunion organisée sur la voie publique dans le but d’exprimer une conviction collective. Elle peut d’ailleurs demeurer fixe (et même assise, on parle alors de « sit-in »), mais le plus souvent elle prend la forme d’un cortège qui se déplace. La manifestation est un événement traditionnel de la vie politique et sociale et l’un des plus importants se déroulant à l’extérieur des enceintes politiques. La manifestation constitue aussi un moyen de pression à l’égard du pouvoir politique auquel sont présentées des revendications. »

Alors il faudrait savoir, Chatel ! Si manifester est « un droit fondamental », est-il normal que celui qui l’exerce courre un danger ? Et pourquoi manifester sur la voie publique serait-il « dangereux », d’abord ? A cause du risque d’ampoules aux pieds et d’entorses de la cheville causées par plusieurs heures de marche, peut-être ? Nous doutons fort que Chatel fasse allusion à ce péril-là… C’est ce qui nous semble infiniment grave : en réalité, il menace implicitement les jeunes de violences policières. […]

Un ministre de la République qui tente de faire peur aux étudiants et lycéens – ainsi qu’à leur parents – pour les dissuader d’exercer leur droit démocratique fondamental à exprimer leurs convictions par la manifestation, sous la menace de répression brutale de la part des « forces de l’ordre » : scandaleuse tentative d’intimidation ! Voilà où en est aujourd’hui la démocratie française Sarkozie. Bien malade.

Chatel menace les jeunes de violences policières ! (Plume de presse)

Vidéo : Sarko menteur. Virons-le ! Parce qu’il ne vaut rien!

9 octobre : Beziers. Mobilisation Les lycéens dans la rue depuis jeudi (Midi Libre) / Retraites: 71% des Français favorables au mouvement de mardi (Libé) / Dans l’unité, 450 syndicalistes lancent un appel / Sud Ile-de-France : tenir des piquets de grève et des AG de reconduction / Le Snesup-FSU prêt à s’engager, dès le 13 octobre dans la reconduction des mobilisations et de la grève dans l’enseignement supérieur / Les grèves reconductibles secteur par secteur (Rezocitoyen) / Le scénario imprévu qui inquiète l’Elysée (Marianne)

9 octobre : Beziers. Mobilisation Les lycéens dans la rue depuis jeudi (Midi Libre)

Retraites: 71% des Français favorables au mouvement de mardi (Libé)

A l’instar des précédentes enquêtes, les plus jeunes soutiennent très massivement la protestation (84% des 18 à 24 ans) alors que les plus âgés apparaissent plus partagés (55% des plus de 65 ans et plus soutiennent le mouvement).

Les catégories populaires approuvent davantage les manifestants (87% des ouvriers et des employés contre 66% des cadres supérieurs et 56% des retraités), de même que les salariés du secteur public (87% contre 75% dans le privé et 51% des indépendants).

Retraites: 71% des Français favorables au mouvement de mardi (Libé)

Dans l’unité, 450 syndicalistes lancent un appel

Ensemble
pour le retrait du projet de loi sur les retraites

et pour nos revendications

Il faut maintenant un mouvement reconductible

et bloquer leur système économique

Appel.des.450.syndicalistes

Appel des structures franciliennes SUD PTT, SUD collectivités territoriales, SUD culture, SUD éducation, SUD RATP, SUD énergie, SUD étudiants et des syndicats SUD Rail Paris Rive Gauche et SUD santé sociaux Hôpital Sainte Anne à tenir des piquets de grève et des AG de reconduction : Solidaires Grève générale reconductible

Le Snesup-FSU prêt à s’engager, dès le 13 octobre dans la reconduction des mobilisations et de la grève dans l’enseignement supérieur

Les grèves reconductibles secteur par secteur (Rezocitoyen)

Le scénario imprévu qui inquiète l’Elysée (Marianne)

8 octobre : Retraites Nouveaux mouvements lycéens à Béziers et Carcassonne (Midi Libre)

De nouvelles manifestations lycéennes ont empêché le bon fonctionnement des cours de plusieurs établissement, à Béziers et à Carcassonne.

Plusieurs centaines de lycéens, de 600 à 800 suivant les évaluations de la police et des organisateurs, ont manifesté ce vendredi matin à Carcassonne contre le projet de réforme des retraites.

Retraites Nouveaux mouvements lycéens à Béziers et Carcassonne (Midi Libre)

Retraites: les lycéens à nouveau dans la rue (Libé)

Pour la deuxième journée consécutive, des lycéens sont descendus dans les rues dans différentes villes de France. 80 lycées ont été touchés ce matin à des degrés divers (tentatives de blocage, manifestations, absentéisme…), annonce le ministère de l’Education qui précise que cela représente «moins de 2% des lycées». Jeudi, 116 lycées étaient concernés selon le ministère. Les lycéens ont déjà prévu de recommencer lundi, et de participer à la journée de grève mardi.

Retraites: les lycéens à nouveau dans la rue (Libé)

Près de 20 000 lycéens amplifient le mouvement ! (Bellaciao)

Vidéo Actions jeunes contre la réforme des retraites (Bellaciao)

Sarko craint les jeunes (Canard Enchaîné)

À en croire les propos qu’il tient depuis quelques jours devant ses proches, Sarkozy n’est pas aussi serein qu’il voudrait le laisser croire dans la bagarre sur les retraites. « La mobilisation contre la réforme reste forte , a-t-il concédé. Mais nous sommes toujours en capacité de résister. Ni la CGT ni la CFDT n’ont intérêt à durcir le mouvement, car les syndicats savent que je ne céderai pas sur l’essentiel. » Et Sarko de s’écrier : « Pour l’instant, le remaniement ce n’est pas mon problème. Mon problème, c’est de faire passer la réforme des retraites sans qu’il y ait trop de bordel, sans grèves dures, sans que les jeunes ne se joignent à la contestation. Tant que les jeunes ne s’en mêlent pas, je maîtrise. »

Les djeuns savent ce qu’il leur reste à faire… (cité dans Bellaciao)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article107315

8 octobre Interview d’Olivier Besancenot à l’Humanité

Olivier Besancenot. Face à la radicalisation du pouvoir, une grève générale reconductible est le moyen pour y arriver. Cela ne se décrète pas. Des signaux peuvent être envoyés dans ce sens par les organisations du mouvement social. Elles peuvent aider à la convergence, faire en sorte que les échéances des manifestations soient le plus rapprochées possible et se dire solidaires de ceux qui tentent la reconduction de la grève dans leur secteur. Personne à gauche de la gauche ne peut se soustraire à la réalité du rapport de forces et aux moyens qu’il convient d’employer pour gagner cette bataille centrale. À ce moment précis du conflit, l’heure n’est pas à l’organisation d’un référendum qui se substituerait aux mobilisations sociales.

Interview d’Olivier Besancenot à l’Humanité

Tract jeunes du NPA

Vidéo Besancenot gare de Lyon vendredi 8 Octobre

Bulletin Cheminots NPA 7 Octobre 2010

Communiqué du NPA. La légion d’honneur pour D. Strauss-Kahn ?

Nouvelle journée de manifestations le samedi 16 octobre (Libé)

L’art de la litote (Politis)

Connaissez-vous Marcel Grignard ? Non, sans doute. L’homme est pourtant considérable. Il est, comme l’on dit, le « numéro deux » de la CFDT. Mais nos confrères aiment si passionnément le « numéro un », loué pour son « pragmatisme », son « réalisme » et son « sens des responsabilités », qu’on n’en connaît pas d’autres à la CFDT. Dans l’ombre de François Chérèque, Marcel Grignard assume cependant avec abnégation sa fonction de « numéro deux », détournant vers lui toutes les impopularités. Il s’est illustré, lundi soir, par une déclaration qui mérite analyse. « Nous devons frapper un grand coup le 12 octobre », a-t-il asséné. Avant d’ajouter qu’il s’agit de « déjouer tous les pièges que tend le gouvernement, qui tente de jouer la radicalité ». On ignore ce que Marcel Grignard entend par « grand coup ».

L’art de la litote (Politis)

La CGT Finances Publiques considère nécessaire de hisser l’action à un niveau supérieur par la reconduction de la grève… (Bellaciao)

Béziers Retraites APRES LE 12 NOUS N’ATTENDRONS PAS 2012 ! (ATTAC, PCF, NPA, PG et Fase)

Sur le blog :


Retraites : 7 septembre, 23 septembre, 2 octobre…3 succès mais le gouvernement ne cède pas ! Les appels à la grève générale reconductible, préavis à l’appui, se multiplient !

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page