Retraites Après le 12 octobre … Reconduction des grèves et des manifs et préparation de la manif du 16 !

Communiqué du NPA. Après le 12 octobre, on continue ! / NPA. La jeunesse emmerde Sarkozy et Fillon! / Prouvons que c’est la rue qui gouverne ! Tous et toutes dans la rue le 16 octobre / Communqiué du NPA. Non à la violence policière pour faire taire la jeunesse / Olivier Besancenot. Je soutiens la grève des professions portuaires et du raffinage pétrolier / Olivier Besancenot : un « nouveau Mai 68 » est possible (Le Monde)


Les photos de la manif du 12 octobre 2010 à Montpellier

15 octobre : infos en continu sur Libé / Suivez les manifestations lycéennes en direct (Le Monde)

14 octobre Infos en continu sur Libé : Besancenot appelle à «un nouveau Mai 68» (titre provisoire, cela change régulièrement)

15 octobre (à lire ci-dessous) : La grève tient à la SNCF ! (NPA) / MONTPELLIER – Les lycéens bloquent à nouveau la circulation (ML) / NIMES – Blocage d’une heure de la zone industrielle de Grézan (ML) / Retraites La région fer de lance de la contestation lycéenne (Midi Libre) / Montpellier. « Arrêtez, vous allez décrédibiliser le mouvement ! » (ML) / Beziers. Manif Syndicalistes, profs et lycéens veulent essaimer (ML) / Sete. 11 h 30 LA MANIF DE LA MATINÉE D’HIER 300 à 400 lycéens ont rejoint les cheminots en gare de Sète (ML) / Lunel. Retraites Le mouvement des lycéens a pris de l’ampleur (ML) / Lunel. Nouveaux appels à manifester (ML) / Lodeve. Lycéens Un sit-in devant la permanence du député (ML) / Des dépôts pétroliers débloqués de force (Le Monde) / Pourcentage de grévistes : Déclaration de la Fédération CGT des cheminots (Bellaciao) / Toutes les raffineries de France en grève (Le Monde) / Les routiers prêts à rejoindre la contestation (Le Monde) / La vidéo du lycéen blessé par un tir de flashball à Montreuil (Rue 89) / Il ne fallait pas mettre le flashball entre toutes les mains (Rue 89) / «Avec les flash-ball, on voit de plus en plus de blessés dans les manifs» (Libé)

14 octobre : 54% des Français favorables à une « grève générale comme en 1995 » (AFP) / Les lycéens descendent en masse dans la rue ce jeudi (Libé) / Région Le mouvement lycéen s’embrase (Midi Libre) / Nîmes Après avoir reconduit la grève, les cheminots déjeunent devant la préfecture (ML)/ Montpellier Clemenceau : une nouvelle journée de mobilisation (Midi Libre) / Sete. Paul’Va Les lycéens organisent un blocus « responsable » (ML) / Lodeve. Lycéens la grève gagne en ampleur et devrait durer (ML) / Montpellier Retraites : Lycéens et syndicats maintiennent la pression (ML) / Grève à Béziers La maison de Raymond Couderc privée de gaz et d’électricité (ML) / Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des retraites complémentaires (Plume de presse). Lire ci-dessous.

13 octobre : Manifs : les lycéens de Montpellier remettent ça ! / Le lycée Mermoz de Montpellier « en résistance » (Montpellier Journal) / Communiqué intersyndical Hérault / Revue de presse sur la manif du 12 / Diaporama : Tracto-défilé à Guéret le 12 Octobre / Vidéo : Agression d’un journaliste de Canal+ par les CRS (NouvelObs) / J’ai été tabassée par la police en fin de manif pour les retraites (Rue 89).

A lire ou à voir ci-dessous

……………………………

15 octobre :

La grève tient à la SNCF ! (NPA)

MONTPELLIER – Les lycéens bloquent à nouveau la circulation (ML)

NIMES – Blocage d’une heure de la zone industrielle de Grézan (ML)

Retraites La région fer de lance de la contestation lycéenne (Midi Libre)

Montpellier. « Arrêtez, vous allez décrédibiliser le mouvement ! » (ML)

Beziers. Manif Syndicalistes, profs et lycéens veulent essaimer (ML)

Sete. 11 h 30 LA MANIF DE LA MATINÉE D’HIER 300 à 400 lycéens ont rejoint les cheminots en gare de Sète (ML)

Lunel. Retraites Le mouvement des lycéens a pris de l’ampleur (ML)


Lunel. Nouveaux appels à manifester (ML)

Lodeve. Lycéens Un sit-in devant la permanence du député (ML)

Des dépôts pétroliers débloqués de force (Le Monde)

Pourcentage de grévistes : Déclaration de la Fédération CGT des cheminots (Bellaciao)

Toutes les raffineries de France en grève (Le Monde)

Les routiers prêts à rejoindre la contestation (Le Monde)

La vidéo du lycéen blessé par un tir de flashball à Montreuil (Rue 89)

Il ne fallait pas mettre le flashball entre toutes les mains (Rue 89)

«Avec les flash-ball, on voit de plus en plus de blessés dans les manifs» (Libé)

14 octobre : 54% des Français favorables à une « grève générale comme en 1995 » (AFP)

Les lycéens descendent en masse dans la rue ce jeudi (Libé)

Nîmes Après avoir reconduit la grève, les cheminots déjeunent devant la préfecture (ML)

Région Le mouvement lycéen s’embrase (Midi Libre)

Montpellier Clemenceau : une nouvelle journée de mobilisation (Midi Libre)


Sete. Paul’Va Les lycéens organisent un blocus « responsable » (ML)

Lodeve. Lycéens la grève gagne en ampleur et devrait durer (ML)

Montpellier Retraites : Lycéens et syndicats maintiennent la pression (ML)

Grève à Béziers La maison de Raymond Couderc privée de gaz et d’électricité (ML)

Guillaume Sarkozy veut faire main basse sur l’argent des retraites complémentaires (Plume de presse)

13 octobre

Manifs : les lycéens de Montpellier remettent ça ! (Midi Libre)

Le lycée Mermoz de Montpellier « en résistance » (Montpellier Journal)

Communiqué intersyndical Hérault :

Les organisations départementales appellent à continuer la mobilisation dans les entreprises sur les revendications des salariés. Elles appellent leurs syndicats à proposer des Assemblées Générales en intersyndicale. Elles apportent leur soutien à celles et à ceux qui reconduisent la grève.

L’intégralité du communiqué

…………………………

Plus nombreux et plus jeunes contre la réforme (Midi Libre)

Montpellier. Ils étaient 35 000 (ML)

Montpellier. Mobilisation La jeunesse dans la rue change la donne (ML)

Montpellier. La guerre des chiffres ne fait plus sourire (ML)

Beziers. Très entourés, et même applaudis, les lycéens ont beaucoup donné de la voix (ML)

Beziers. Le secteur privé bien présent (ML)

Beziers. Les femmes plus pénalisées (ML)

Beziers. Les lycéens sont concernés (ML)

Sete. Manif « La Rolex à cinquante ans, on n’en veut pas » (ML)

Marseille : une région en lutte

Diaporama : Tracto-défilé à Guéret le 12 Octobre

Vidéo : Agression d’un journaliste de Canal+ par les CRS (NouvelObs)

J’ai été tabassée par la police en fin de manif pour les retraites (Rue 89)
…………………………………

Communiqué du NPA. Après le 12 octobre, on continue !

12 octobre : Voir en fin de page les articles de l’Hérault du Jour.

Nombreux étaient les protestataires en cette 4e journée d’action contre la réforme des retraites. En Languedoc-Roussillon, plusieurs manifestations ont eu lieu à Montpellier, Nîmes, Alès… Le point ville par ville. Plus d’infos et des photos de la manif de Montpellier prochainement. Revue de presse ci-dessous.

Les manifestations de Montpellier, Béziers, Sète, etc. sont de toute évidence les plus importantes depuis le début de la mobilisation sur les retraites. Le chiffre de 40 000 manifestants à Montpellier semble le plus probable (Midi Libre du 13 octobre situe ce chiffre à 35 000). Parmi les points les plus remarquables de cette manif : une présence du privé plus grande et, comme dans l’ensemble du pays, la première forte apparition de lycéens qui depuis plusieurs jours organisent des AG et commencent des blocages d’établissements. La reconduction de la grève dans l’éducation (élèves et personnels) et dans les autres secteurs professionnels va être discutée dans des AG demain mais déjà elle est acquise chez les cheminots de la région (voir ci-dessous). Cette journée du 12 a, quelles que soient les rodomontades des Fillon and Co, affaibli un peu plus le pouvoir. Il reste à le faire reculer c’est-à-dire à l’obliger à retirer sa réforme.

La généralisation des grèves et leur reconduction avec, en point de mire la prochaine échéance de la manifestation de samedi prochain, doivent s’inscrire dans la durée : le pouvoir va faire le mort en jouant sur le pourrissement du mouvement tout en manoeuvrant pour diviser le front syndical. Une radicalisation de l’action par la convergence des luttes en régions, à discuter en AG, pourrait neutraliser cette stratégie de pourrissement-division au demeurant des plus classiques !

Montpellier – Cette manifestation a rassemblé entre 12 000 (préfecture) et 70 000 personnes (syndicats), contre une fourchette de 18 000 à 60 000 le 23 septembre. La CGT se félicite que « la mobilisation ne cesse d’enfler ».

Béziers – C’est la bataille des chiffres dans les rues de la capitale biterroise. Selon les syndicats 12 000 personnes ont défilé ce matin à Béziers, 3 000 selon la police. Selon l’estimation de Midi Libre se seraient 8000 personnes dont 250 lycéens.

Sète – Environ 1 200 manifestants ont défilé dans les rues de Sète en fin de matinée. Dans le cortège, on comptait 250 à 300 lycéens, venus rejoindre la manifestation après avoir organisé le blocus de leurs établissements.

Article de Midi Libre

Manif de Montpellier, les photos de Rosa (Bellaciao)

Grève des cheminots en Languedoc-Roussillon (Bellaciao)

Plus de 50 000 manifestants mardi 12 octobre dans les rues du Mans ! (Bellaciao)

Ca va péter ! Manif Retraites 12.10.10 Bordeaux

Dans l’ensemble du pays : Entre 1,23 et 3,5 millions de manifestants : mobilisation « exceptionnelle » (NouvelObs)

Le face-à-face se durcit sur les retraites (La Croix)

Vidéo NPA :Le point de la situation dans la manif du 12 octobre à Paris…

Vidéo NPA : Diaporama sur le blocage et la manif de Cherbourg…Sur l’air de « On lâchera rien! »

Retraites : Les « ultras » des médias se « radicalisent » (Acrimed)

Peut-on revenir sur la retraite à 62 ans votée au Sénat? (Slate)

……………………….

La manifestation de Carcassonne a réuni ce matin 8000 personnes. Plusieurs lycées sont dans le mouvement dans la région comme à Montpellier, Carcassonne, Béziers, Lunel, Sète.

Les lycéens de Clémenceau (Mtp) ont bloqué l’avenue ce matin

Tracts du NPA 34

– à destination des salarié-e-s : ici

– à destination des lycéen-ne-s : ici

Revue de presse

Midi LibreLanguedoc Les lycéens manifestent dans plusieurs villes de la région

Plusieurs lycées des villes de la région se mobilisent pour rejoindre les rassemblements nationaux contre la réforme des retraites : Montpellier, Carcassonne, Béziers, Lunel, Sète.

Montpellier – Les lycéens de Montpellier, comme ici devant le lycée Clémenceau, ont commencé à bloquer l’établissement et ses abords provoquant ainsi un embouteillage.

Sète : Dès 8 h 00 les lycéens sétois ont bloqué le Lycée Paul Valéry.

Carcassonne – Nouvelle démonstration de force des syndicats, ce matin, qui ont une nouvelle fois réussi le pari de la mobilisation, contre le projet de réforme des retraites. Nouveauté, cette fois-ci, la présence en nombre de lycéens ou autres collégiens, plutôt bien encadrés. Selon le premier comptage effectué par les syndicats, ils sont 8000, voire presque 10000 à être descendus dans la rue, pour dire non au projet de réforme des retraites. Un record sur la ville, si ce chiffre venait à être confirmé. Estimations avancées dans Midi Libre à 11 h 20 : Entre 5 000 et 11 000 manifestants à Carcassonne !

Lunel – Le mouvement est parti du Lycée Victor Hugo pour rejoindre Louis Feuillade. Ils sont environ 150 manifestants (contre 450 hier) qui se dirigent vers le centre ville de Lunel pour demander une audition au maire de la ville. Le petit nombre des lycéens s’expliquerait par la grève des transports scolaires.

Selon le ministère de l’Education nationale, 299 établissements étaient touchés par le mouvement dans toute la France ce mardi à 9h30, soit 6,9% des 4.302 lycées du pays, dont 90 bloqués et 209 perturbés.

Midi Libre : Les cadets rejoignent leurs aînés dans les cortèges
Sophie de KEPPER

Hier, ils étaient une poignée de lycéens montpelliérains de Clemenceau à se réunir. Le but : expliquer les enjeux de la manifestation.

Pourquoi tu vas manifester ? « Bah… c’est important pour notre avenir. » Qu’est-ce que tu reproches à cette réforme des retraites ? « Euh… ça serait trop long à expliquer ! » Dommage. On aimerait pourtant bien savoir si ce lycéen montpelliérain, comme ses camarades qui ont prévu de rejoindre les rives du Lez cet après-midi, a réellement compris de quoi il retourne.

Prévue hier dans les établissements secondaires de France à l’appel des syndicats lycéens, l’assemblée générale censée expliquer localement les enjeux de la mobilisation n’a réuni qu’une poignée de jeunes au lycée Clemenceau.

Anne Pernet, élève de terminale, assure aussi la fonction de secrétaire générale de l’Union nationale lycéenne (UNL). Elle entend bien justifier les raisons de manifester aux côtés des salariés. N’en déplaise au gouvernement qui multiplie les déclarations face à la présence croissante des lycéens dans la rue.

« Nous réclamons le droit à l’avenir », lance-t-elle à son jeune auditoire. « Si la retraite à taux plein passe à 67 ans, les seniors seront encore au travail au moment où nous arriverons sur le marché. Il n’y aura pas de place pour nous. Sachant aussi que les jeunes décrochent leur premier CDI à 27 ans, on ira certainement au-delà des 67 ans », argue-t-elle chiffres diffusés par les syndicats étudiants et lycéens à l’appui.

Alice, 16 ans, recrute quant à elle les volontaires pour mettre en place le blocus de l’établissement au petit matin. « On ne veut pas un truc qui dérape, ceux qui veulent étudier pourront aller en cours, assure-t-elle. On sera là pour accueillir les lycéens et leur expliquer pourquoi ils doivent manifester. Souvent, les jeunes ne comprennent rien aux tracts et sont ignares en politique », n’hésite pas à dénoncer cette fille de responsable du NPA.

Dans son coin, un jeune homme assistant à la réunion murmure : « Le blocus, c’est une mode, ça ne marche pas forcément. Et la majorité des lycéens suivent le mouvement sans conviction. C’est juste pour louper les cours ». Aux propositions de l’UNL – prise en compte des périodes d’études, de stages et de chômage dans les annuités -, l’adolescent rétorque : « C’est bidon. On ne cotise pas pendant ces périodes ».

Le lycée Clemenceau, pas réputé pour être le plus virulent des établissements de la région, s’est déjà fait emboîter le pas, hier, par plusieurs établissements de Lunel et de Sète. Carcassonne, aussi, a connu une petite démonstration de force vendredi dernier.

Devrait suivre aujourd’hui une grande partie des 4 302 lycées du pays. Les étudiants, qui se sont montrés plus discrets jusqu’alors, sont aussi attendus aux côtés de leurs cadets, pour une journée « facs mortes ».

Lycée Clémenceau : 12 octobre dans la matinée




Retraites : les lycéens rejoignent le mouvement (NouvelObs)

Les cheminots de Lyon reconduisent la grève pour 24h ! (Bellaciao)

Chanson de Dominique Grange : ce n’est qu’un début, continuons le combat! (Bellaciao)










Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page