Béziers La Lettre Electronique du NPA

AU SOMMAIRE

ANTICAPITALISME : LE SENATEUR MAIRE COUDERC BAT EN RETRAITE !

FASCISME : L’ UMP ET LE DEPUTE ABOUD RESSUSCITENT LA CAGOULE !

ANTICAPITALISME : BASE LOGISTIQUE D’ INTERMARCHE, LA LUTTE C’ EST CLASSE !

ECOLOGIE : LE PROJET DE PARC EOLIEN EN MER TOMBE A L EAU !

ANTICAPITALISME : TOUS LES JOURS AU MENU, CETTE SEMAINE , GREVES ET MANIFESTATIONS !


………………………………..

ANTICAPITALISME : LE SENATEUR MAIRE COUDERC BAT EN RETRAITE !

Suite à une discussion sur un piquet de grève, à l’aube, entre militants du PCF et du NPA, il a été décidé de porter la question des retraites à l’intérieur du conseil municipal de Béziers le soir même. Conseil municipal où la liste PCF, NPA, CITOYENS a un représentant.

Pendant plus d’une heure des militants du PCF et du NPA, des citoyens, des syndicalistes de la CGT, de SUD, de la FSU et des isolés ont scandé des slogans tels que : retrait du projet, sénateurs / députés, appliquez-vous votre réforme, 37,5 annuités à taux plein, à 6o ans, 71 %, vous n’avez pas la majorité et pas de mandat, merci, monsieur le député (sénateur), on ne vous oubliera jamais, UMP / MEDEF, mêmes intérêts, mêmes combats …

Après avoir hésité à faire évacuer la salle par la police, le sénateur-maire, qui s’était calfeutré dans un bureau, a décidé d’ajourner le conseil municipal au lundi 25 octobre à 17 h.

A Béziers une droite atone a subi, pendant plus d’une heure, les quolibets et les slogans et a battu piteusement en retraite. Il reste maintenant à transformer l’essai au niveau national avec le retrait du projet !

FASCISME : L’ UMP ET LE DEPUTE ABOUD RESSUSCITENT LA CAGOULE !

Le député ABOUD, déjà connu pour ses amitiés particulières avec l’ OAS ( stèle du Cimetière Vieux ), la LIGUE DU MIDI ( libération du papy flingueur : Galinier ), le FN ( manifestation à Cannes, lors de la projection du film  » Hors-la-loi  » ), vient, avec 35 députés de l’ UMP, de lancer un collectif de la Droite Populaire qui n’est rien d’autre qu’une nouvelle Cagoule. Pour ceux qui l’auraient oublié, la Cagoule, dans les années 30, c’était le chaînon manquant entre la droite et les ligues factieuses qui souhaitaient qu’un Mussolini ou un Hitler émerge en France.

Cette droite décomplexée dont rêve ABOUD prône un retour à « Travail, famille, Patrie, sécurité » et une alliance électorale avec un FN relooké par la fille de son père. Un des membres de la Droite Populaire, le député du Nord Christian VANNESTE, vient de se déclarer, cette semaine, partisan d’une alliance électorale UMP / FN dès les prochaines législatives, sur le même modèle qu’en Italie où BERLUSCONI travaille la main dans la main avec l’extrême droite. Qu’en pense le député ABOUD ? Sur la ville de Béziers et sur la circonscription il faudra que la gauche antifasciste le lui demande !

ANTICAPITALISME : BASE LOGISTIQUE D’ INTERMARCHE, LA LUTTE C’ EST CLASSE !

Les salariés de la base logistique d’Intermarché à Pézenas ont débrayé une journée entière à l’appel de l’intersyndicale : CGT, CFTC, FO.

Le mouvement de grève a démarré dés 4 h du matin, il s’est poursuivi toute la journée, les équipes de postés se relayant dans le mouvement. Comme partout, le manque d’effectif, les petits salaires et les conditions de travail sont en cause. Samuel DEGROITE, responsable FO, indique qu’il y a 33 % d’augmentation des arrêts de travail d’une année sur l’autre, Frédéric CABROL, responsable CGT, dit qu’il y a de gros problèmes mais que rien n’avance, Stéphane MICHAUD, de la CFTC, signale une vingtaine d’accidents du travail depuis juillet. Tout ça pour 1100 euros par mois pour un cariste qui a 17 ans de boîte !

Le lien entre ce conflit et la réforme des retraites était au coeur des discussions. Dernière précision, les salariés de la base Intermarché avaient fait grève 3 fois en 17 ans ! Preuve si besoin était de l’impact du mouvement sur la retraite dans des entreprises sans tradition de lutte.

ECOLOGIE : LE PROJET DE PARC EOLIEN EN MER TOMBE A L EAU !

Dans une précédente Lettre Electronique nous avions rendu compte du mégaprojet de parc éolien en mer porté par le Grenelle 2 de l’environnement. Ce projet ne sera pas soumis à appel d’offres par le ministre Borloo ! Non pas à cause de sa démesure ( 180 km2 de surface, 120 aéro-générateurs de 160 mètres de haut ) mais à cause du coût touristique qu’il pouvait représenter. En clair une sorte d’union sacrée allant du PS Codorniou aux UMP Aboud et D’Ettore a préféré l’industrie touristique à l’industrie éolienne. Pour les tenants de l’économie de marché rien de ce qui posait problème n’a été évoqué : ni les investisseurs privés comme Enertrag, ni la délégation de service public, ni la taille, ni le contrôle public. Ces tenants du capitalisme vert ont donc choisi une industrie rentable localement ( le tourisme ) contre une industrie ( l’éolien ) aux gains hypothétiques. Voilà la confirmation de la pantalonnade qu’ont représenté les accords de Grenelle 2.

Pour le NPA ce n’est pas le coût touristique qui pose problème mais la taille du parc éolien, la taille des aéro-générateurs et surtout le fait que ce projet était confié aux investisseurs privés. Pour le NPA l’éolien et, plus largement, la houille blanche est une bonne alternative au nucléaire qui doit, à l’inverse des mégaprojets et des mégaprofits, être gérée à l’échelon communal et cantonal dans des projets associant les particuliers, la population et les élus.

ANTICAPITALISME : TOUS LES JOURS AU MENU, CETTE SEMAINE , GREVES ET MANIFESTATIONS !

Cette semaine les Biterrois qui n’auront pas rencontré de grévistes ou de manifestants doivent se compter sur les doigts de la main : piquets de grève à la poste Clémenceau, au centre de tri de Vendres, à la SNCF, distributions de tracts sur des carrefours, à la gare, opération péage gratuit à Cabrials, gare occupée, pique-nique militant devant la mairie …

Partout des assemblées générales de salariés organisent la mobilisation à la base. Les organisations syndicales sont les colonnes vertébrales de ces mouvements, ce sont elles qui mobilisent et impulsent. Faute d’une véritable intersyndicale pérenne entre deux manifestations, à l’image de ce qui se passe dans de nombreuses villes, des syndicalistes de différents horizons et de différents syndicats se retrouvent dans le cadre d’un comité interpro tous les soirs à 18 h à la bourse du travail.

Pour le NPA, à côté d’un travail syndical indispensable, il est tout aussi indispensable, dans une période de lutte généralisée, d’engager un travail interprofessionnel pour : croiser les expériences, engager une dynamique unitaire, susciter l’auto-organisation à la base. Aucun syndicat n’étant hégémonique, il ne peut prétendre rassembler seul la majorité des salariés. Seule une démarche d’interpro ou d’intersyndicale peut, en plus du travail syndical spécifique à une entreprise, apporter cette plus-value militante pour toucher et entraîner l’ensemble des salariés. Dans les jours et les semaines à venir pour gagner sur les retraites nous aurons besoin de cette action concertée.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page