Beziers Lettre Electronique du NPA N° 44

CAPITALISME : AEROPORT DE BEZIERS AGDE ; C EST PAS DU ROYAL, C EST DU RYANAIR, OU L ILLUSION PARTICIPATIVE

ECOLOGIE : MONTBLANC REFUSE AUSSI LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE DES POUBELLES

COLONIALISME : BEZIERS ; LE FLIRT DE L’ UMP AVEC L EXTREME DROITE COLONIALISTE VIRE A LA PARTOUZE !

CAPITALISME : BEZIERS ; LA MUNICIPALITE UMP CEDE AUX REVENDICATIONS DE VINCI PARK

ECOLOGIE : MONTADY, PROJET DE FERME PHOTOVOLTAIQUE SUR 47 HECTARES POUR ELEVER LES PROFITS


CAPITALISME : AEROPORT DE BEZIERS AGDE ; C EST PAS DU ROYAL, C EST DU RYANAIR, OU L ILLUSION PARTICIPATIVE

Une pétition soutenue par la municipalité de Portiragnes et les élus de la communauté d’agglo de Béziers Méditerrannée à été transmise à la direction de l’aéroport pour réclamer l’ouverture d’une ligne aérienne Béziers / Charleroi. Forts calculs à l’appui, les signataires de cette pétition vantent les mérites de l’ouverture de cette nouvelle ligne bi-hebdomadaire qui permettrait aux Belges, Luxembourgeois, Hollandais … de venir en deux petites heures au lieu des 6 heures en TGV depuis Lille.

Cette démarche participative qui tente d’apporter la preuve à la multinationale Ryanair d’intérêts convergents à été même pas gentiment éludée par le responsable Ryanair local. En tant que seul gérant des intérêts de sa compagnie, il répond que la destination vers Charleroi existe à Montpellier, Nîmes, Carcassonne et Perpignan, que la politique de Ryanair consiste à ouvrir des lignes complémentaires et pas à quintupler l’offre. Circulez il n’y a rien à voir ! il n’y a pas encore de soviet à Portiragnes. Pour le NPA l’impasse de la démocratie participative est résumé dans cet échange entre des citoyens et une multinationale. Sans la prise du pouvoir politique et économique, la démocratie participative est un leurre.

ECOLOGIE : MONTBLANC REFUSE AUSSI LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE DES POUBELLES

Après la mobilisation des habitants de Bessan, c’est une centaine d’habitants de Montblanc qui s’est réunie aux environs du domaine de Coussergues à l’initiative du collectif  » anti – décharge « . C’est en effet à cet endroit que devrait s’implanter une décharge de 35 hectares baptisée par la société Villers << écopôle de la Valasse >>. Ecopôle qui serait de fait un centre de stockage de déchets ultimes. Les élus du conseil général viennent de voter à l’unanimité l’autorisation d’aménager route, carrefour ( le tout pour 6 millions d’euros ! ) pour permettre aux camions d’ acceder à l’écopôle. A ce jour il ne reste plus à Villers qu’à obtenir le permis de construire pour démarrer les travaux. Le collectif  » anti – décharge  » a annoncé la mutualisation des moyens entre communes concernées pour poursuivre l’action en justice dejà entamée auprès du tribunal administratif.

COLONIALISME : BEZIERS ; LE FLIRT DE L’ UMP AVEC L EXTREME DROITE COLONIALISTE VIRE A LA PARTOUZE !

Aprés avoir flirté avec l’OAS au Cimetière vieux, le FN au conseil municipal, la Ligue du Midi devant la prison du Gasquinoy, voilà que les responsables de l’UMP locale, COUDERC ET ABOUD, s’affichent avec le Cercle algérianiste. Ce cercle du président Thiérry ORLANDO qui tenait son congrés national à Zinga Zanga, la salle  » muticulturelle  » de la ville, c’est les nostalgiques de l’Algérie Française. Pour s’en convaincre il suffit de lire leur prose : << Nous avons développé l'Algérie, dans quel état est ce pays aujourd'hui ...>>, << en faisant passer notre religion aprés l'islam, la France a complètement perdu la face. Il fallait faire l'Algérie non seulement par la charrue et l'épée mais aussi par la croix ... >>. Pour le NPA le Cercle algérianiste est dans la plus pure tradition colonialiste blanche où l’indigène est ramené au rang de paria. Il était illusoire de croire que Couderc et Aboud pouvaient boycotter une telle réunion mais de là à participer à une nouvelle croisade !

CAPITALISME : BEZIERS ; LA MUNICIPALITE UMP CEDE AUX REVENDICATIONS DE VINCI PARK

Preuve si besoin était que la dégradation des revenus n’est pas appréciée de la même manière par tout le monde. Témoin la position l’UMP sur la question des parkings Vinci en centre ville. Selon la multinationale Vinci Park les parkings souterrains connaîtraient une baisse de fréquentation de 8 à 10 %. Le sénateur-maire-président de l’agglo, Couderc, à pris cette baisse des revenus très au sérieux en proposant 3 heures gratuites par client pour redynamiser la fréquentation. Précision utile, cette gratuité sera financée par les impôts locaux. Conclusion, au niveau local comme au niveau national, l’UMP cède très vite aux revendications des capitalistes et reste droit dans ses bottes face aux revendications des salariés. Aujourd’hui Vinci, hier L’Oreal, avant hier Bolloré, Bouygues, la liste est longue trop longue des collusions de l’UMP avec le pouvoir économique et financier. En plein mouvement des retraites il faudra s’en rappeler.

ECOLOGIE : MONTADY, PROJET DE FERME PHOTOVOLTAIQUE SUR 47 HECTARES POUR ELEVER LES PROFITS

Une enquête publique est ouverte depuis le 18 octobre dernier sur la commune de Montady, elle sera close le 19 novembre prochain. L’enquête porte sur la révision simplifiée du plan local d’urbanisme ( PLU ) préalable à l’implantation de ce projet photovoltaïque entre Montady et Capestang. A l’origine le projet devait couvrir 67 hectares mais, compte tenu du retrait de la municipalité de Capestang, il va s’étendre sur 47 hectares. Ce projet privé porté par l’entreprise américaine First Solar est soutenu par le maire de Montady, Alain CASTAN, et son premier adjoint, Jean JOUBERT, car ils escomptent percevoir 10 à 15 000 euros par an pour la municipalité. Elisabeth RABUSSON, de l’association locale CEP, pense justement que le plus gros des bénéfices ira à First Solar et aux propriétaires des terrains. Il y a en effet peu de chances que les Montadynois voient leur facture électrique baisser alors que seule une telle logique peut justifier de tels investissements. Pour le NPA le photovoltaïque doit être lié à des projets locaux au bénéfice direct des habitants dans des conditions d’implantation qui doivent exclure les terrains agricoles.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page