Béziers Communiqué unitaire contre le rassemblement d’extrême-droite du 20 novembre

Les organisations signataires (*) déplorent l’annonce de l’organisation d’un rassemblement
d’extrémistes de droite, ce samedi 20 novembre à Béziers
, et s’interrogent sur le fait qu’en raison des
risques de troubles à l’ordre public, monsieur le Sénateur- Maire et monsieur le Sous-Préfet n’aient
pas interdit cette manifestation.

Pendant la manif du 16 octobre à Montpellier


En tentant d’exploiter un tragique fait divers, en surenchérissant sur le discours sécuritaire et
identitaire de nos gouvernants, forts de l’écho que l’affaire Galinier de Nissan à trouvé chez
quelques conseillers municipaux et des témoignages d’amitié que le Député Elie Aboud prodigue
aux nostalgiques de l’OAS, l’extrême droite la plus brutale tente de relever la tête.

Limpide est la stratégie de ces factieux, capitaliser sur l’émotion et dénigrer le système judiciaire,
nos institutions, justifier l’idée d’une « défense légitime », de sanctuarisation du territoire, le
concept de guerre de tous contre tous, et tenter de donner corps à la fable selon laquelle ils
protégeraient l’ « identité » régionale, nationale, européenne contre tout ce qui serait « étranger ».

Attachés aux valeurs de Liberté, d’Égalité, de Fraternité qui fondent le socle de notre République,
les organisations signataires soulignent combien sont éloignés de l’Idéal Républicain, ceux qui, se
référant aux traditions maurassienne, pétainistes, fascistes, font de la xénophobie leur fond de
commerce.

* Les organisations signataires sont les représentantes biterroises de l’ABCR, d’ATTAC, d’Europe Écologie-
Les Verts, de la FASE, de la LDH, du NPA, du PC, du PG, du PS (Béziers Sud)

Voir la Lettre Electronique N° 46 du NPA de Béziers

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page